Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Marseille-Bordeaux (3-1)

Calme comme Villas-Boas

Dimanche soir, l'OM a retourné Bordeaux après une première mi-temps totalement contrôlée par les Girondins. Tranquillement, sans paniquer, comme souvent depuis qu'André Villas-Boas a pris les manettes dans la cité phocéenne.

Modififié
Les supporters de l'Olympique de Marseille devraient passer de belles fêtes de fin d'année. À deux journées de la trêve, l'OM possède six points d'avance sur Lille, troisième, vient de s'enquiller six victoires consécutives et va finir sa première moitié de championnat contre Metz et Nîmes. Deux adversaires à sa portée. Dans les habits du Père Noël, André Villas-Boas, grand artisan de ce renouveau phocéen, qui a déposé une sérénité nouvelle au pied du sapin. Contre Bordeaux, cette force tranquille a fait passer l'OM d'un premier acte hors sujet à une seconde période où ce sont les Girondins qui ont explosé en vol. Pourtant, les 45 premières minutes des hommes de Paulo Sousa laissaient voir une copie parfaitement maîtrisée, une équipe de Bordeaux qui avait réussi à neutraliser toutes les qualités de Marseillais certes orphelins de Dario Benedetto, blessé, mais aussi d'abord dépassés par la discipline collective des visiteurs.

Morgan Sanson, libéré, délivré


Que ce soit les supporters olympiens sur les réseaux sociaux, ou les experts sur le plateau du Canal Football Club, peu étaient prêts à miser sur un retournement de situation tant Bordeaux semblait maîtriser son sujet. Les propos de Bouna Sarr au retour des vestiaires devaient pourtant mettre la puce à l'oreille des observateurs : cet OM-là connaît ses qualités et garde la tête froide. Ce qui a permis aux Phocéens d'inverser le rapport de force psychologique en moins de cinq minutes avec l'égalisation de Jordan Amavi. Avec un pressing plus haut, une intensité appuyée, Marseille avait retourné la situation dès l'heure de jeu avec une mine de Morgan Sanson. L'ancien milieu de terrain de Montpellier symbolise à lui seul ce qui a changé grâce au nouveau technicien marseillais.

Tranquille jusqu'à mai ?


Sur son but, le relayeur olympien est haut, presse à l'entrée de la surface bordelaise, et envoie une frappe d'une spontanéité déconcertante. En confiance et l'esprit libéré. Comme Jordan Amavi ou Nemanja Radonjić, auteur du troisième but. L'an passé, les deux animateurs du côté gauche marseillais semblaient voués à être rangés à la cave. Le premier est redevenu un réel arrière gauche quand le second commence à faire mentir l'idée qu'il aurait été une erreur de casting. Non pas qu'André Villas-Boas ait changé tous les joueurs de son effectif avec une baguette magique. Le Portugais, par son calme dans l'attitude et le discours, a surtout apporté une touche de zen attitude plus que bienvenue dans le contexte d'un club comme l'OM. Les supporters n'ont plus qu'à espérer que le mode détente de l'ancien coach du FC Porto dure jusqu'à mai 2020. Au moins.

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom

il y a 2 heures EuroMillions : 100 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce vendredi il y a 16 minutes La FFF confirme la suspension de Dembi pour Rouen-Angers
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 20:37 Véronique Rabiot : « Monsieur Le Graët est un menteur »
Hier à 16:33 Ne laissez pas filer les derniers tirages photo So Foot de janvier ! 6