Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018

Café Kremlin, épisode 5 : Javier, le supporter en carton du Mexique

Parce que sa femme ne l'a pas autorisé à faire le déplacement au Mondial, Javier, un supporter du Mexique, se balade dans les rues de Russie sous la forme d'une photo grandeur nature imprimée sur du carton. Ses quatre amis le trimbalent partout, histoire de lui faire vivre l'événement comme s'il y était.

Modififié
Il est 3h30 du matin, mais la rue Pokrovka, une artère moscovite composée presque uniquement de bars et de restaurants, est encore pleine à craquer. Dans ce quartier animé de l’Est de la capitale, l’habituelle faune de jeunes Russes est étoffée de supporters. Il y a là, bien sûr, des maillots de l’Argentine et de l’Islande, qui ont fait 1-1 dans l’après-midi au Spartak Stadium, mais pas seulement. Cahin-caha, un petit groupe en maillots du Mexique remonte la rue à la recherche d’un bar où boire au moins une dernière bière. L’un d’entre eux, Daniel, porte sous son bras un objet quelque peu encombrant : la photo grandeur nature, imprimée sur du carton, d’un homme portant un tee-shirt sur lequel est inscrit « Mi vieja no me dejo » ( « Ma vieille ne m’a pas laissé » , en VF). Tous les dix mètres, les compères s’arrêtent, prennent un selfie avec un supporter, puis repartent.


C’est que leur histoire a transformé les Mexicains en star du Mondial en Russie. Depuis quatre ans, cette bande de potes originaires de la ville de Durango préparent leur voyage en Russie. Le concept : partir dans un bus décoré à la façon mexicaine, lui faire traverser l’Atlantique, puis rouler jusqu’en Russie pour suivre El Tri. Problème, à quelques semaines du départ, Javier, l’un des protagonistes de cette folle aventure, apprend à ses amis que sa copine ne l’autorise pas à entreprendre le long voyage vers Moscou. Dégoûtés, ses compères décident que, non, ils ne partiront pas sans lui, et fabriquent donc un mannequin à l’effigie de leur pote qu’ils trimbaleront partout. « Là il fait un kilo alors que normalement il en fait 70, ça va, se marre Daniel, en plein tour de garde. Il n’y a pas vraiment de règle, mais on essaye de le prendre une heure chacun. »


« Des filles lui envoient des messages pour lui dire de quitter sa copine »


Roberto, également en quête de la dernière pinte, a rejoint ces doux dingues en avion. « Je ne pouvais pas lâcher mon travail comme les autres, se marre-t-il. Ils sont partis il y a deux mois. Ils ont mis le bus sur un bateau qui allait du Mexique en Allemagne, puis ils ont traversé les Pays-Bas, la Pologne, la Lituanie, etc., jusqu’ici.  » Une fois arrivés à Moscou, leur publication racontant l’histoire de Javier fait rapidement le buzz et est likée plus de 115 000 fois. « On reçoit quatre messages par minute, on essaie de répondre à tout le monde, mais c’est compliqué, témoigne Roberto. Javier est devenu une star à Durango. Les gens prennent des photos avec lui, et il reçoit des tonnes de messages sur Facebook de filles qui lui disent de quitter sa copine pour elles, qu’elles l’auraient laissé aller en Russie. »



Malgré leur popularité, les potes de Javier sont un peu en galère en Russie. Ce soir, ils ont dû sortir sans leur bus, car ils vivent à 30 minutes de là et ils voulaient boire. Ensuite, ils ne trouvent toujours pas d’endroit qui accepte de leur vendre de la bière. Surtout, ils sont arrivés là sans avoir un seul billet pour les matchs du Mexique. «  On essaie d’en acheter, mais c’est tout de suite 1000, 2000 dollars, dit Roberto. On reçoit des messages de gens qui nous disent qu’ils veulent nous faire des virements pour qu’on puisse acheter des places, mais on ne veut pas. On n’a pas fait ça pour prendre l’argent des autres. » Une fois la fête terminée, il faudra aussi revenir à la maison. La caution ne sera en effet rendue que si le bus est ramené dans les six mois. Au moins un Mexique-Allemagne qui aura droit à son match retour.



Par Thomas Pitrel, à Moscou
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

VIDEOS

Dans cet article


il y a 6 heures Premier League : le nombre d'étrangers bientôt être limité ? 55
il y a 7 heures Harry Redknapp au casting d'une télé-réalité en Angleterre 18

Le Kiosque SO PRESS

il y a 10 heures Entraîneurs de Premier League : une stabilité inédite 21 il y a 10 heures René Girard à Casablanca, c'est déjà fini 14 il y a 11 heures Venez regarder un match chez So Foot ! 11
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE
il y a 11 heures Les Chivas sortent un maillot rétro pour le Mondial des clubs 22 il y a 15 heures Karembeu dans Joséphine, Ange Gardien 14