Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2018

Café Kremlin, épisode 4

Si France-Australie s'est joué à Kazan, il a aussi bien fait marrer les Anglais, à Repino, entre une partie de darts et une histoire de dunk.

Modififié
« Allez fiston ! » Nick Pope, 26 piges et cent quatre-vingt-onze centimètres de grande gueule, a la banane, et son rire ne court pas en solitaire. Sous le nez du gardien de Burnley, une petite troupe se serre pour ne rien manquer du spectacle : après la victoire de Gary Cahill face à un journaliste du Daily Mail jeudi, Dele Alli, polo fin sur short relax, lève à son tour les bras au ciel. Sa victime du jour ? Jonathan Northcroft, crâne lisse du Sunday Times, dont le cas, joué évidemment aux darts, a été réglé en moins d’une minute. Une belle histoire de l’entente cordiale d’une sélection en phase de rémission. Bienvenue à Repino, bourgade de quelque 2000 têtes qui tire son nom d’un hommage au peintre russe Ilia Répine et dont les lèvres tombent sur l’une des rives du golfe de Finlande, soit à une grosse quarantaine de kilomètres de bouchons de Saint-Pétersbourg. Voilà pour le cadre.

Vidéo

Place au tableau : un ensemble dessiné sur mesure par Gareth Southgate et la FA, qui ont, main dans la main, dressé une liste de tâches (installation d’une clôture autour du terrain d’entraînement, construction d’une tribune...) à leurs hôtes avant d’y établir le camp de base de la sélection anglaise durant la Coupe du monde. Elle aurait pu aller voir ailleurs, mais l’Angleterre en a trop bavé avec l'histoire pour jouer le choix des installations à la roulette. Durant l’Euro 2016, les joueurs avaient notamment chouiné contre la violence de l’air conditionné, dans les chambres de leur hôtel de Chantilly. Cette fois, le confort de la bande est total : un établissement cinq étoiles – le ForRestMix club –, dont le premier étage a été totalement retapé pour les Three Lions, où l’on peut s’enfiler une partie de bowling, une de billard ou voir les gars de la presse sportive se bastonner à la manette. La colo prendra son premier virage lundi, avec le premier rendez-vous des soldats de Southgate, à Volgograd, face à la Tunisie.

« Mais c’est quoi ce réflexe ? »


Mais samedi, tout ça était assez loin, malgré le passage face à la presse d’un carré Alli-Delph-Maguire-Pope : à midi, le repas du foot anglais a été fauché en pleine course par un France-Australie qui, pour beaucoup, a tourné à l’incompréhension totale. « Come on Grizi » , ouvre malgré tout un journaliste radio, là où un autre s’arrache les deux survivants dansant sur le haut de sa tête en ramassant en pleine face le carrefour technologique au milieu duquel le foot vient de circuler après la pause d’un match qui a provoqué une réaction unanime : « Comment un tel ensemble peut s’articuler aussi mal ? »



Le débat tactique restant avant tout dans les pattes des tacticiens, la phrase de la rencontre aura finalement été prononcée quelques minutes plus tard. « Mais c’est quoi ce réflexe ? On dirait une tentative de dunk ! » , lâche, au fond d’un canapé, Nick Pope, tout juste débarqué à la rencontre de la presse et qui attend son tour en assistant à la fin de la rencontre. Face télé, le troisième gardien de l’Angleterre souffle et semble souffrir devant la prestation des Bleus, n’hésitant pas à rafraîchir son fil Instagram pour tuer le temps. Le plaisir est déjà loin, mais le bonhomme relève la tête avant de partir : « Promis, lundi, on sera au rendez-vous. » Parce que les Anglais n'ont pas besoin d'avoir des fléchettes dans les mains pour avoir une cible.

Par Maxime Brigand, à Repino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

VIDEOS

Dans cet article


il y a 5 heures Football Leaks : une enquête de la FIFA sur les transferts troubles entre Aspire et Eupen 14

Le Kiosque SO PRESS

il y a 9 heures Venez regarder un match chez So Foot ! 5
Partenaires
Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur