Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 21 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2018

Café Kremlin, épisode 3

À Trekhgornaya Manufaktura, un des quartiers un peu hipsters de Moscou, on voit plus de quinoa que de matchs de football.

Modififié
Le Touché est un restaurant comme on pourrait en trouver à San Francisco, dans le 11e arrondissement parisien ou partout où la culture hipster a posé son fixie. C’était au départ un restaurant français, d’où le nom. On peut aujourd’hui y déguster du houmous au poivre et au quinoa, un excellent ceviche de bar agrémenté d’avocat ou une burrata au pesto et aux légumes de printemps. Le tout arrosé d’une limonade maison au fenouil et à la coriandre, ou d’un cola artisanal anglais « brassé "botaniquement" avec des extraits d’herbes naturelles » . À une table, un homme et une femme discutent autour de plans d’architecte. À une autre, quatre filles dégustent une coupe de prosecco en profitant du beau temps. Ici, la Coupe du monde n’a amené personne, témoigne Artyom, le garçon de service ce vendredi midi : « Ils sont vers la place Rouge, ou à côté
des stades, mais pas ici.
 »

Artyom, supporter du Lokomotiv et privé de football

Ici, c’est la Trekhgornaya Manufaktura, une ancienne usine de textile monumentale, tout en briques rouges, située à trois kilomètres à l’ouest de la place Rouge. Au milieu des travaux de rénovation, on trouve ici des start-ups, des showrooms, des ateliers d’artistes et une poignée de sociétés de production. Les quelques cafés et restaurants qui émaillent les lieux sont tous dans le même esprit que Le Touché. Décoration, mobilier, nourriture, cocktails sont taillés sur mesure pour la clientèle du quartier. Et très peu sont ceux qui diffusent les matchs du Mondial. Résultat, la Trekhgornaya Manufaktura ressemble à un îlot de tranquillité complètement coupé de la folie du moment. Et cela a le don de rendre Artyom un peu triste : « J’adore le football, je suis supporter du Lokomotiv Moscou, mais là je ne vais pas pouvoir voir les matchs. On ne met pas d’écran parce que ça ne correspond pas à l’esprit de l’endroit. Ce soir, j’adorerais voir Portugal-Espagne, mais je travaille, donc je ne pourrai pas.

Coworking et tribune en bois et métal


À quelques dizaines de mètres, pourtant, un endroit diffuse discrètement les rencontres grâce à un rétroprojecteur en face duquel est installé une petite tribune de bois et de métal. Des fatboys sur le sol, une table de « coworking » , un frigo plein de bières et, accrochée aux murs de béton qui peaufinent le style « loft berlinois » de la pièce, une série de photos sur le football russe et des dessins de joueurs réalisés par différents artistes. Le lieu a été ouvert pour la durée du Mondial par Copa90, une société anglaise qui croit dur comme fer que «  le football est le langage universel » , et qui prêche la bonne parole dans le monde entier à coups de vidéos Youtube et d’évènements en tout genre.


Dans leur QG de Moscou, Soraya et Ali, tout juste arrivés d’Angleterre, reçoivent avec enthousiasme. « Nous accueillons ici des journalistes du monde entier, des fans qui sont dans notre réseau, et nous allons organiser des projections de films, des rencontres avec des designers, plein de choses  » , dit Soraya Rowley, la fan projects director de Copa90. Installées devant Égypte-Uruguay, une petite quinzaine de personnes regardent le match, maillot de Salah ou du Nigeria sur les épaules (donc personne qui ne joue ce match). Il y a parmi eux des designers colombiens, dont un vit à Berlin (tiens, tiens...), et qui sont venus déposer leurs œuvres, dont un programme de la Coupe du monde stylisé, dans un présentoir qui contient déjà des numéros des magazines européens 11 Freunde, Panenka ou Undici. « Ce qu’on espère, c’est aussi que les gens qui travaillent dans la Trekhgornaya Manufaktura viendront se joindre à nous, explique Ali. Pour l’instant, il n’y a pas grand monde, mais je crois que c’est aussi parce que c’est difficile à trouver. » Et s'il suffisait de se ravitailler en quinoa pour aimanter le public ?

Par Thomas Pitrel, à Moscou
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

VIDEOS

Dans cet article


Le Kiosque SO PRESS

il y a 6 heures Le but de raccroc d'Habibou 10
Partenaires
Tsugi Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
il y a 10 heures Un quadruplé pour Gignac 21