Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Dijon-Caen (0-2)

Caen, changements à l'avant

Très peu efficace depuis deux saisons, mais rafraîchie par de nombreux transferts, l'attaque caennaise vient de s'offrir un lifting indispensable. Qui a déjà porté ses fruits à Dijon.

Modififié
70e minute au parc des sports Gaston-Gérard. Deux attaquants se tapent dans les mains le long de la touche pour officialiser le changement décidé par Fabien Mercadal. Le sortant peut quitter la pelouse avec le sentiment du devoir accompli : c'est en effet lui qui a ouvert le score en début de rencontre. Il en sera de même pour l'entrant au coup de sifflet final, puisque lui aussi va trouver le chemin des filets dans le temps additionnel.


Mais outre le fait qu'ils aient planté un but chacun en faveur de Caen (opposé à Dijon pour le compte de la quatrième journée de Ligue 1), quel est l'autre point commun entre Enzo Crivelli et Claudio Beauvue ? La réponse en mille : ils représentent tous les deux des recrues du Stade Malherbe. Et ce n'est pas un luxe.

Des au revoir d'envergure...


Car en observant la colonne « Départs » squattant la moitié du tableau du mercato de leur club, les supporters caennais pouvaient flipper. Il y était en effet noté que Ronny Rodelin, 24 goals à lui tout seul en trois saisons de championnat, s'était envolé pour Guingamp, qu'Ivan Santini, 27 pions toutes compétitions confondues en l'espace de deux ans, avait fait ses bagages pour Anderlecht (déjà sept caramels en six journées avec son nouveau club), et que les 36 bougies de Julien Féret, directement impliqué dans 27 réalisations depuis 2014, courraient désormais à Auxerre.


Des transferts d'autant plus inquiétants que le secteur offensif du Stade Malherbe, dans les chiffres, n'a pas brillé par son efficacité. Lors du dernier exercice, les locataires de Michel-d'Ornano n'ont ainsi marqué que 27 fois, squattant la place de lanterne rouge au classement des attaques. Un an plus tôt, le constat n'était guère plus reluisant : 36 buts, et une 17e position à ce même classement. Loin d'être folichon.

... et des bonjours bienvenus


Alors, le club normand maintenant dirigé par Fabien Mercadal (qui a pris la suite d'un Patrice Garande fatigué après six ans de bons et loyaux services) a opté pour le changement. Un ravalement de façade offensif nécessaire qui a mis du temps à se mettre en travaux. Aujourd'hui, les nouveaux maçons se nomment Casimir Ninga, acheté deux millions d'euros à Montpellier, Fayçal Fajr, revenu de Getafe, Yacine Bammou, récupéré en échange de deux millions et demi à Nantes, Saîf-Eddine Khaoui, milieu offensif prêté par l'Olympique de Marseille, Malik Tchokounté gars sûr de Mercadal qui l'a amené dans ses valises... Et le duo Crivelli-Beauvue, donc, le premier ayant coûté trois millions (après avoir été prêté par Angers pendant six mois) et le second (Celta de Vigo) ayant signé pour un prêt dans les dernières heures du marché. Les cartouches sont donc plus nombreuses. Pour quels résultats ? L'avenir le dira, mais les dernières sorties de Caen laissent espérer une embellie et davantage de célébrations que par le passé. Après être logiquement resté muet lors de l'ouverture de sa saison (3-0 face au Paris Saint-Germain), le Stade Malherbe a planté à quatre reprises sur ses trois dernières parties (une fois contre Nantes et Nice, deux fois à Dijon).


Mais au-delà des éléments à la disposition du coach, il faudra également observer les convictions de jeu imposées par Mercadal. Pourquoi ? Parce que les attaquants n'étaient pas les seuls à pointer du doigt l'an dernier. Bien au contraire, Santini et Rodelin faisant plutôt bien leur taf. À ce niveau-là, le ballon est toujours laissé à l'adversaire (moins de 40% de possession lors de chaque confrontation depuis la reprise). Les hommes de devant auront-ils donc plus d'occasions que sous Garande ? Seront-ils mis dans de meilleures conditions pour améliorer les stats, aussi bien personnelles que celles du club ? En attendant de trouver des réponses définitives à ces réponses, il convient de noter que 100% des buts ont été inscrits par des recrues. Signe que la révolution pourrait porter ses fruits.

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 4 heures Fournier, Lacombe et Franck Thivilier vont former des entraîneurs brésiliens 9 il y a 5 heures Mexique : Maradona déjà en demi-finale du championnat 13

Le Kiosque SO PRESS

À lire ensuite
En dilettante Rami