Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options

C1 : Lyon, place au Pepito

Manchester City, Donetsk et Hoffenheim : voilà le menu de l'OL pour son retour en Ligue des champions. Un repas qui devrait être suffisamment équilibré pour s'ouvrir l'appétit.

Modififié

En quoi c’est un bon tirage ?


C1 : Paris, la chance a tourné

Un gros bras du championnat anglais pour se frotter au gratin, l’éternel outsider qu’on a envie d’avoir avant le tirage, mais qu’on regrette souvent après s’être coltiné un déplacement au milieu du mois de novembre en Ukraine et un novice à ce niveau de la compétition. Avec Manchester City, le Chakhtar Donetsk et Hoffenheim, Lyon a hérité du tirage moyen. « On aurait pu avoir pire, a réagi Jean-Michel Aulas au micro de RMC Sport. Si on en est là, c’est parce qu’on n'a pas envie de rester en rade. Lyon, qui a disputé environ 170 matchs de Coupe d'Europe, n’a jamais affronté ces clubs. Ça change. » Comprendre : Lyon a la place pour s’illustrer dans ce groupe ouvert. Mais bon, le tableau n’est pas foncièrement différent des campagnes 2015-2016 et 2016-2017, où Lyon s’était fait refouler des phases finales.


De quoi faut-il se méfier ?


Dans ce genre de situation, où la première place du groupe est promise sauf accident au champion d’Angleterre, l’objectif est de se détacher des outsiders. Le Chakhtar a perdu ses Brésiliens Fred et Bernard, ainsi que son Argentin Facundo Ferreyra, mais devrait sortir une ou deux révélations sud-américaines, comme à son habitude. Mais l’avenir européen de Lyon devrait aussi résider dans sa capacité à se défaire de Hoffenheim. Le quatrième de la Bundesliga va découvrir la Ligue des champions. Mais la jeunesse n’a jamais servi d’excuse pour le club du Bade-Wurtemberg. Avec Julian Nagelsmann et ses 31 ans sur le banc, le TSG 1899 a damné le pion à Leipzig et au Bayer Leverkusen, réalisant l’exploit d’être le seul club du championnat à être invaincu contre le Bayern Munich la saison dernière (1-1 à l’aller, victoire 1-0 au retour). Un petit qui peut rapidement prendre des allures de poil à gratter : pas de gros noms dans l’effectif, mais un mélange de promesses et de revanchards. Et attention : Ishak Belfodil retrouvera son club formateur !


Les retrouvailles


Si la rencontre attendue est celle entre Pep Génésio et Pep Guardiola, les retrouvailles les plus émouvantes devraient se faire entre Jean-Michel Aulas et Benjamin Mendy. Deux hommes qui s'adorent, après s'être brouillés très fort. Lorsque l’OM s’est hissé en finale de Ligue Europa, dans l’outil formidable du président lyonnais, c’est l’ancien Marseillais qui reprenait le tube du printemps. Au « Jean-Michel Aulas, on va tout casser chez toi » posté sur les réseaux sociaux, Aulas regrettait qu' « un footballeur international français, jouant en Angleterre » soit venu « prêter sa voix » . Mais heureusement qu'une deuxième étoile est venue adoucir les moeurs puisque la présence du Lyonnais dans la délégation de la FFF a permis de remettre tout ça à plat. « On n’était pas fâchés, assurait JMA à L'Équipe. Dans le vestiaire après le quart ou la demi-finale, Benjamin m’a dit : "On va faire un selfie ?" Si c’est moi qui l’avais demandé, on aurait trouvé ça plus politique... » .



Le chiffre pour briller en société


12,5%. C'est le pourcentage de victoires de Lyon face à des clubs anglais, le plus faible ratio des clubs engagés dans la compétition. Le seul succès sur huit tentatives : celui obtenu à Anfield en 2009, sur un coup de tête de Gonalons et un dernier pion de Delgado. Un sacré bail. Mais une lueur d'espoir apparaît dans le ciel rhodanien : 40% des vainqueurs de la C1 sont issus du groupe F. Plus qu'à améliorer la première stat pour espérer confirmer la seconde.



Par Mathieu Rollinger
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 14:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 72 Hier à 14:14 La statue de Falcao 29 Hier à 14:13 Un Ballon d'or créé pour les femmes 44
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi
Hier à 10:52 Zlatan aide le LA Galaxy à stopper sa mauvaise série 5