Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 6 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Tirage au sort des huitièmes

Barça-PSG : tiens, tiens, comme on se retrouve

Quatre ans après une année 2017 tristement ancrée dans son histoire, le Paris Saint-Germain va retrouver le FC Barcelone en huitièmes de finale de C1. Un pire cauchemar qui, sur le papier, n'en a plus rien d'un, puisque les Blaugrana vivent des temps compliqués en Liga comme en interne.

Modififié
Quelques sourires nerveux ont dû apparaître sur les visages des supporters du Paris Saint-Germain, ce lundi, lorsqu'il a été acté à Nyon, en Suisse, que l'avenir du club de la capitale passera une nouvelle fois par le Camp Nou et le FC Barcelone. Forcément, les dernières escapades en Catalogne n'ont pas vraiment souri à Paris : on se souvient de l'entrée tonitruante de Lionel Messi en 2012 face au Paris d'Ancelotti en quarts de finale, de l'impuissance du PSG de Laurent Blanc lors de la campagne 2014-2015 et des trois revers en quatre rencontres phase de poules comprise et, surtout, de la fameuse « remontada » de 2017 sous Unai Emery. C'est comme si c'était écrit, gravé dans le marbre : tout entraîneur de l'ère QSI qui dispute la Ligue des champions doit se farcir un jour ou l'autre le Barça de Lionel Messi, qui aurait dû partir cet été, mais qui ne pouvait pas manquer à l'appel pour faire passer l'examen à Thomas Tuchel.

Paris va devoir bosser, et vite


Si l'affiche fait forcément saliver sur le papier, sur le terrain en revanche, c'est une autre histoire. Le PSG a terminé premier de sa poule de C1 de façon miraculeuse, après une campagne chaotique où il doit son salut en grande partie à l'explosion en plein vol de Manchester United et à un sans-faute petits bras sur la phase retour.


Mais à l'image de ce qu'il a montré ce dimanche soir face à l'OL, le PSG est encore faible dans pas mal de secteurs de jeu et va devoir bosser activement avant le mois de février. Surtout qu'à l'heure actuelle, on ne sait pas si Neymar aura l'occasion de participer aux retrouvailles avec son ex. L'avantage, c'est que Paris a désormais un calendrier clair et recevra au retour, peut-être avec du public au Parc des Princes et certainement plus de certitudes, un Barça qui est lui aussi en sale état. De quoi lui éviter de cauchemarder d'une manche retour en Espagne.

Mais le Barça aussi


De fait, en face, le FC Barcelone n'est pas au mieux : il est actuellement huitième en Liga derrière Cadix et Grenade, ne possède plus de numéro 9 de statut international depuis le départ de Luis Suárez et affiche une certaine fragilité, à l'image de cette première place de groupe abandonnée à la Juventus à la suite d'un sévère 0-3 encaissé au Camp Nou. À titre d'exemple, l'équipe de Ronald Koeman n'a, par exemple, réussi qu'une seule fois à aligner deux succès de rang depuis le début de saison.


Cela paraît aussi compliqué d'imaginer que Lionel Messi retrouve, d'ici là, le plaisir d'évoluer dans un club où le divorce semble consommé. Barça-PSG, c'est un duel d'équipes qui ne fait pas peur, mais qui n'en reste pas moins séduisant. Car quelle que soit l'issue, c'est l'histoire commune de ces deux clubs qui n'en finissent plus d'être liés qui continuera de s'écrire. À Paris maintenant de prouver que sa précédente campagne en C1 lui a permis de surmonter (tous) ses vieux démons.

Par Andrea Chazy
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié






Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
il y a 2 heures Joey Barton dans la tourmente après ses propos sur l'Holocauste 60 il y a 4 heures LOTO du mercredi 27 octobre 2021 : 14 millions d'€ à gagner !
il y a 3 heures L'avocat de Maradona assure que sa mort est due à un mauvais traitement médical 15
Partenaires
Olive & Tom Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 16:18 En Jupiler Pro League, un gardien visé par des jets de briquets 39