Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options

C1: Ibra le maudit

En Serie A, c'est un fait, Ibrahimovic est irrésistible.

Depuis son arrivée en Italie, lors de l'été 2004, Zlatan a disputé cinq championnats, et remporté cinq fois le titre sur le terrain. Pour sa sixième saison, la première au Milan AC, il pourrait bien le remporter pour la sixième fois.

Pourtant, lorsque résonne la musique de la Ligue des Champions, le géant suédois disparaît, comme pétrifié par l'enjeu. La statistique est éloquente : en 8 participations à la Coupe aux grandes oreilles, réparties entre l'Ajax, la Juve, l'Inter, le Barça et le Milan AC, Ibra n'a jamais dépassé le stade des quarts de finale. Et surtout, lorsque son club se fait éliminer, lui n'inscrit jamais le moindre but. Comme si son équipe dépendait de lui mais que face à l'enjeu, il sombrait.

Le quotidien italien La Gazzetta dello Sport s'est même amusé à faire la moyenne des notes obtenues par Ibra lors des matches où son équipe sortait de la Ligue des Champions. Il prend un 4,9 de moyenne loin, très loin, de ses scores en championnat (qui frôlent plutôt le 7 qu'autre chose).


Simple coïncidence ou véritable fragilité psychologique ? Ibra ne préfère pas donner de réponse, et fixe rendez-vous l'an prochain. "Je reste à Milan et je serai encore plus fort". On ne demande qu'à voir.

EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


À lire ensuite
Brandao au bled