Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Juventus-MU (1-2)

C'est le Mou time !

Mené jusqu'à la 84e minute, Manchester United a réussi à renverser la Juventus en Italie. Une victoire signée José Mourinho, qui kiffe gagner de cette manière. Surtout chez plus fort que lui. Et qui s'offre une belle revanche. En même temps qu'un nouveau départ ?

Modififié
La forme de la bouche, bien qu'hideuse, ressemble à un orgasme chez lui. Ivre de plaisir, l'habitué des scandales théâtralisés place sa main à son oreille et chambre allègrement le public du Juventus Stadium. De bonne guerre, diront les plus fair-play. Dégueulasse, rétorqueront les plus vexés. Il fallait s'y attendre, répondront les plus blasés. Ancien ennemi de Turin et sifflé par les fans du club, José Mourinho savoure sa revanche. Après avoir été logiquement mené jusqu'à la 84e minute, son Manchester United s'est imposé en Italie.


Et ce ne sont pas les joueurs turinois venus faire part de leur mécontentement qui vont gâcher le moment de gloire du Special One. En quatre minutes top chrono, sa bande a renversé un adversaire de taille et lui a offert un succès de prestige qu'il compte évidemment poser bien en évidence sur son curriculum vitae ses prochaines semaines. Il faut reconnaître que ce résultat (2-1 en faveur des Red Devils) s'avère aussi surprenant que remarquable.

C'est qui le meilleur ?


Surprenant, parce que la Juve s'est montrée meilleure en tout point. Qu'elle aurait dû breaker mille fois, mais qu'elle n'est jamais parvenue à convertir sa balle de match devant un adversaire qu'elle pensait déjà abattu et défait. Oui : après (et avant) l'ouverture du score logique et superbe – bien que tardive – de Cristiano Ronaldo face à son ex, la Vieille Dame a touché à plusieurs reprises les montants, s'est procuré un max d'occasions et aurait dû tuer la rencontre. Au lieu de ça, elle a gâché et laissé le rival du soir l'abattre de deux coups de fusil.


Elle ne s'y attendait pas, parce qu'elle avait oublié que le camp de Mourinho ne renonce jamais, qu'il peut renaître de ses cendres à tous moments et que la gagne de son guide coule dans son sang. Qu'importe que les résultats ne suivent pas toujours ou que les conflits se multiplient. C'est d'ailleurs là que le caractère remarquable rejaillit : l'exploit est toujours possible avec le Portugais. Qu'il fasse mal jouer son équipe ou qu'il affronte les meilleurs éléments de la planète, qu'il soit mené en terrain ennemi ou que son clan n'ait rien montré pendant de très longues minutes.

Mou, un Man qui ne meurt jamais


Bien qu'inférieur au champion d'Italie en titre, mais avec un Anthony Martial encore en feu, United a su souffrir en silence pour se révolter dans le bruit. A su se soumettre dans le calme pour finalement dominer avec fracas. Ici semble pointer le point commun génial entre Mourinho et Manchester : aucun des deux ne paraît pouvoir mourir, en dépit des aléas divers. L'actualité récente a envie de le prouver. Car ce n'est pas la première fois que MU fait le coup (certes contre des adversaires de moindre rang).


Il y a cinq jours, les Red Devils étaient menés sur le terrain de Bournemouth avant d'égaliser et de prendre l'avantage dans le temps additionnel. À Chelsea, et même si les Blues ont remis les compteurs à zéro en fin de partie, Pogba et ses potes sont revenus de nulle part après avoir subi le jeu bleu et l'ouverture du score. Contre Newcastle début octobre, les Rouges se sont imposés alors qu'ils comptaient deux pions de retard à vingt minutes du terme. De quoi parler du Mou Time, après le tant regretté Fergie Time ? Il faudra attendre un peu. Mais une victoire sur la pelouse de la Juve en guise de point de départ d'une éventuelle renaissance, cela aurait de la gueule.

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 18:00 Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 76

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 10:45 Dhorasoo a lui aussi eu une altercation avec Ribéry 70