Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lille-PSG

C'est Ballo-Touré

Une sortie tactique au bout de 38 minutes lors de la deuxième journée , un but qui entraîne l'effondrement d'une barrière, des performances qui divisent... pourtant, Fodé Ballo-Touré est là. Suspendu au match aller, le titi parisien va retrouver son club formateur pour lui montrer ses progrès encore fragiles.

Modififié

« Fodé est un jeune joueur qui a quinze matchs de Ligue 1. Il a déjà commis des erreurs cette saison, je crois que c'était à Lyon où il a concédé un penalty. Il ne faut pas freiner un jeune joueur. Il n'a pas retenu la leçon de Lyon. J'espère qu'il retiendra la leçon du Mans parce qu'on n'a plus le temps de l'apprentissage en seconde partie de saison. » En l'espace de cinq phrases, Christophe Galtier a réussi avec brio à résumer la première partie de saison de son jeune latéral gauche Fodé Ballo-Touré. Un jeune joueur en plein apprentissage, capable encore du meilleur comme du pire, mais qui réussit à enchaîner les matchs malgré les changements d'entraîneur et toute la pression permanente qui entoure le LOSC cette saison. Pas forcément une évidence pour celui qui arrive de la réserve du PSG, et qui n'avait jamais joué un seul match dans l'élite.

L'apprentissage de la vie


Lorsqu'il signe à Lille en juin dernier, l'ambiance autour du gamin de Conflans est déjà hostile : le LOSC est accusé par son homologue parisien d'avoir entamé les négociations avant la fin du contrat d'aspirant de Ballo-Touré, puis condamné à verser une amende en plus de l'indemnité de formation. Pas de quoi pour autant bousculer le jeune Fodé, heureux de quitter Paris pour s'offrir un futur plus radieux à ses yeux : « Ce qui m'a séduit dans ce projet, c'est cette grande confiance donnée aux jeunes  » , déclarait même le néo-Dogue à son arrivée. Fodé a les crocs, l'envie de bien-faire, mais la réalité va vite le rattraper. S'adapter à l'exigence tactique de Marcelo Bielsa n'est pas chose aisée, et Ballo-Touré va vite s'en rendre compte. Dès la première journée de championnat, il est remplacé à la mi-temps par Júnior Alonso. Pire, la semaine suivante, à Strasbourg, alors que Bielsa a déjà effectué deux changements sur blessures, il décide de sortir son jeune latéral gauche dès la 38e minute avec les conséquences que l'on connaît. « Je ne regrette pas ce changement. Je l’ai considéré comme nécessaire. J’avais le sentiment que l’avertissement que venait de recevoir Fodé dans un match très défavorable, surtout sur notre côté gauche, allait l’exposer à une possible expulsion » , expliquera Bielsa après le match.


Pour jouer un match complet, Ballo-Touré devra attendre le 16 septembre et Guingamp pour connaître la sensation d'enquiller quatre-vingt-dix minutes d'affilée. Et quand on se dit alors que la machine est lancée, tout part à nouveau de travers. Deux semaines plus tard à Amiens, Ballo-Touré reprend en première intention un centre de Nicolas Pépé et pense ouvrir son compteur sous le maillot lillois. La barrière du parcage lillois s'effondre, le match est arrêté, des blessés sont constatés et Ballo-Touré est touché en plein cœur : « Quand j'ai vu la tribune s'effondrer, je me suis senti un peu coupable.  » Les supporters le soutiennent, mais, encore une fois, le sort s'acharne et l'empêche d'assimiler le peu de confiance engrangée.

Gare à l'excès de confiance


Le départ prématuré de Marcelo Bielsa ne va pas changer grand-chose aux performances du joueur. S'il avoue dans une interview à L'Équipe que le départ du technicien argentin a changé « beaucoup de choses » sur le plan psychologique après une victoire à Lyon, Fodé Ballo-Touré n'hésite plus à afficher sa détermination dans son nouveau club : « J'ai eu des difficultés lors du premier match. Après, pendant les entraînements, j'ai du bosser. J'ai encore de petits problèmes. Tactiquement, au niveau du replacement, de l'anticipation. Mais je sens que le staff a confiance en moi.  » Et les faits le prouvent : depuis le début de la saison, que ce soit sous Bielsa, João Sacramento et même Christophe Galtier, Fodé Ballo-Touré est le titulaire au poste de latéral gauche. La concurrence n'y est pas féroce, mais Lille a quand même refusé des offres à hauteur de six millions d'euros lors du mercato d'hiver. Une marque de confiance qui ne masque pas pour autant les carences récurrentes chez lui. Après le match du Mans, Christophe Galtier ne s'y trompait pas : « Je souhaite qu'il soit mieux placé, améliore son jeu défensif. On va insister avec lui, mais il faut qu'il apprenne rapidement à ne pas se réfugier dans le fait qu'il est jeune. On n'aura pas le temps sur la seconde partie de saison de laisser des points s'envoler sur des erreurs stupides ou des détails. C'est un travail de tous les jours. » Son carton rouge reçu face à Caen à la 52e minute, heureusement sans conséquence, en témoigne. À 21 ans, Ballo-Touré ne peut plus se permettre certaines erreurs s'il veut aller plus haut. Ce samedi, ce sera Ángel Di María qui se présentera face à lui. Un gros test qui ressemble déjà à un examen de fin d'année pour l'élève Fodé Ballo-Touré.



Par Andrea Chazy
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ligue 1 - J24 - Monts et merveilles




Dans cet article


Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall
À lire ensuite
Le frigo plein