Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 4e journée

BvB record, le Bayern encore sur le fil

Lancé à toute vitesse, Dortmund a mis le tarif maison à Hanovre, alors que le Bayern se sort du piège Augsburg grâce à un arbitre sympathique. Sinon, match extraordinaire entre l'Eintracht et Cologne, avec un 6-2 des familles.

Modififié

L'équipe du week-end : le Borussia Dortmund


 Les semaines passent, et les Schwarzgelben sont toujours aussi rayonnants. Hanovre, en grand manque de point, n'a rien su faire face à toute cette violence. Pourtant, sur leur pelouse, ils ont ouvert le score complètement contre le cours du jeu, sur leur premier tir. Sobiech à l'œuvre, avec une défense un peu aux fraises. Alors on se disait que cette fois, c'était bon, le BvB allait retomber dans ses travers de la saison dernière et laisser filer des points. Que dalle. Il y a d'abord eu un penalty généreux accordé à Hofmann, titulaire en l'absence de Reus, et transformé par PEA. Puis une merveille de Mkhitaryan. La gâchette alerte Ginter à droite, qui lui remet en retrait au point de penalty, et bam comme elle vient. Troisième pion en Buli pour lui, soit déjà autant que l'an dernier ; toutes compétitions, il est impliqué sur 16 buts cette saison (9 buts, 7 assists), voilà. Ginter, reconverti à droite, est lui aussi en forme, puisqu'il a donné un autre assist à Felipe, le défenseur d'Hanovre, pour un joli CSC sous la pression de PEA. Entre-temps, Sobiech avait encore égalisé, pour rien donc. À noter aussi le premier match officiel pour Januzaj, qui va s'amuser. En fin de match, PEA a même inscrit un nouveau penalty, d'une subtile panenka. 4-2 donc, pour une neuvième victoire consécutive cette saison, la quatrième en Bundesliga. 12 points, 15 buts pour, 3 contre, meilleur départ de l'histoire du championnat. Les chiffres sont impressionnants, le jeu l'est aussi. Et dire qu'il manque parfois Reus et aussi Şahin…

L'homme du week-end : Knut Kircher

Après une très bonne saison 2014-2015, Augsburg est en souffrance, avec un seul petit nul à se mettre sous la dent. Alors le déplacement à Munich ne semble pas la meilleure des nouvelles. Pourtant, les Bavarois ont déjà été battus deux fois lors des trois dernières oppositions entre les deux équipes, alors pourquoi pas ? De fait, le Bayern domine allègrement, mais stérilement, Hitz sortant un gros match dans les bois. Et puis, contre toute attente, juste avant la mi-temps, Esswein met une mine sous la barre à la conclusion d'une très belle action. Augsburg peut croire à l'exploit. À la 77e, Lewandowski orchestre le contre, décale Müller, qui allume Hitz. Le Suisse commet enfin une faute de main, et le Polonais peut la pousser au fond. Le nul, c'est aussi très bien pour Augsburg, et globalement mérité. Pas pour Knut Kircher, l'arbitre de la rencontre. En toute fin de rencontre, Douglas Costa fonce dans Feulner et s'effondre. Pénalty complètement imaginaire. Müller annonce alors qu'il tirera sur sa gauche pour donner une chance à Hitz, mais ce n'est pas assez pour l'arrêter. Le Bayern s'impose. Après le match, KK avoue avoir commis une erreur et demande pardon à Augsburg. Deux points en plus dans la besace du Bayern qui pourrait coûter cher dans la course au titre, et un point pour Augsburg, qui semble en avoir bien besoin également. Knurt, t'es un salaud.


Vous avez raté Francfort-Cologne (et vous n'auriez pas dû)

8 buts, pour un score final de 6-2. Pour son premier match après des mois de blessure, Alex Meier, Torschützenkönig en titre, a tout simplement claqué un triplé. C'est donc tout logiquement que la Commerzbank-Arena ait longtemps résonné de « Meier, Fußballgott » . Folie de ce match : à la 30e, il y avait déjà 4-1. Sinon, Castaignos a mis un doublé et pourrait finalement être plutôt pas mauvais, Seferović a lui aussi sorti un super match, et Modeste a encore marqué. Du coup, l'Eintracht est quatrième. Meier, lui, veut conserver son titre.

Le boulet du week-end : Felipe

Le défenseur central brésilien a très probablement vécu le pire match de sa carrière face au BvB. Titulaire pour la première fois sous Michael Frontzeck, il a commencé son récital en déstabilisant Hofmann dans la surface, alors que son équipe menait 1-0. Pénalty. À 2-2, il détourne un centre de Ginter au fond. CSC. Pour couronner le tout, il touche le ballon de la main en fin de match. Pénalty numéro deux. Le mec est donc directement impliqué sur trois buts encaissés sur quatre. Retour sur le banc annoncé.

Le but du week-end


 La gâchette est de retour.


Vidal a dit


«  Mon fils est malade. Il a besoin d'une greffe du pancréas. » Alonso Vidal - 6 ans - est né avec un diabète de type 1. Saleté.

L'analyse définitive

La LDC, une malédiction avant même d'avoir commencé ? Encore une défaite pour Gladbach, toujours aussi nette, cette fois face à Hambourg. Un 0-3 des familles, sans Xhaka et Hermann. Stranzl a offert l'ouverture du score sur un plateau, personne n'a défendu sur le corner du 2-0 et le troisième est le fruit d'une passe décisive de Drobný, le portier hambourgeois. Défaite également pour Leverkusen, face au promu Darmstadt, malgré les débuts de Chicharito. Wolfsburg a fait un peu mieux, avec un nul à 0-0 contre un autre promu, Ingolstadt. Ça sent pas bon pour le coeff.

Et sinon...

- Pizarro fête son retour au Werder avec une passe décisive dans le temps additionnel pour passer à 2-1 contre Hoffenheim. Junuzović clora la marque dans la foulée. Les vieux.

- Darmstadt est toujours invaincu. Une victoire et trois nuls.
- Huntelaar a raté un penalty, mais a quand même offert la victoire à Schalke. Du coup, il a fracassé un poteau de corner.

- United aurait proposé 120 millions au Bayern pour Müller d'après Kicker.
- Sale semaine pour les Felipe. Celui de Wolfsburg s'est fracturé le métatarse. Il venait tout juste de revenir, après avoir souffert d'un AVC en juillet 2014.

⇒ Résultats et classement de Bundesliga

Par Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:00 Tuto Panini Adrenalyn XL : Préparer son équipe 3
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
Hier à 12:38 L'avocat de Mogi Bayat ne comprend pas pourquoi son client est toujours en prison 32 Hier à 09:06 Le magnifique coup franc de Rooney avec DC United 11
À lire ensuite
Marseille cartonne Bastia