Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 13e journée
  3. // Valence/FC Barcelone (0-1)

Busquets assassine le Mestalla

Qu'on se le dise : on attendait beaucoup de ce choc entre Valence et le Barça. Au final, l'affiche de cette 13e journée de Liga est arrachée par Busquets. Bougé physiquement et peu inspiré, le Barça reste toutefois dans le sillage du Real.

Modififié

FC Valence - Barça
(0-1)

S. Busquets (93') pour FC Barcelone.


Nuno Espirito Santo le savait : dans cette rencontre entre le Valence et le FC Barcelone, la plus maligne des deux équipes l'emporterait. Deux équipes totalisant vingt et un hommes sur la pelouse, et Lionel Messi. « À chaque fois qu'il est sur le terrain, il est dangereux. Le seul moment où il ne l'est plus, c'est quand il sort du terrain. Il doit retenir toute notre attention. » Tout frais recordman du nombre de buts en Liga, La Pulga braque plus que jamais les feux des projecteurs sur sa personne. Avec des bons et des mauvais côtés. Jusqu'à la dernière minute de la rencontre, le quadruple Ballon d'or n'aura pas existé dans une forteresse blanquinegra impénétrable et agressive dans l'engagement. Délaissé sur une ultime attaque, Messi centre pour Neymar, qui bute sur Diego Alves. En renard, Busquets a suivi et peut laisser éclater sa joie. Barcelone souhaitait rester dans la foulée du Real Madrid, c'est mission accomplie. Les Murciélagos, eux, peuvent nourrir d'immenses regrets.

De la provocation et des plongeons


Comme à son habitude lors des réceptions huppées, le Mestalla est chaud comme la braise et s'apprête à voir les siens batailler pour arracher la victoire contre un collectif culé remodelé pour l'occasion. Pour la première fois de la saison, Luis Enrique décide d'aligner le duo Busquets-Mascherano au milieu. Pour faciliter la récupération et épauler Xavi d'une part, mais surtout pour s'apprêter au combat dantesque dans l'entrejeu. Côté local, l'ancien Grenoblois Sofiane Feghouli constitue la principale surprise du onze titulaire. D'abord privé de ballon, le bloc ché remonte progressivement, mettant en difficulté Jérémy Mathieu devant Álvaro Negredo. La première occasion est également locale, lorsque Bravo repousse difficilement la frappe violente de Rodrigo. Présent, le Barça répond du tac au tac. La déviation de Neymar offre à Luis Suárez une balle de premier but en Liga, mais El Pistolero tire à bout portant sur Diego Alves. Valence cherche à mettre le Barça dans l'embarras et joue la carte du vice, comme lorsque Otamendi susurre des cachotteries à Neymar avant de s'écrouler par terre. Du cinéma sans conséquence, additionné à de nombreuses imprécisions sur les phases de jeu importantes : il n'y a pas de doute, ce match est âpre et tendu. Après trente minutes de jeu, cinq avertissements ont déjà été distribués.

Busquets au bout de la nuit


Pourtant, Valence tient sa proie en joue. André Gomes frôle le cadre d'un bel enroulé du gauche, et les Chés se procurent davantage d'occasions. Reste maintenant à les concrétiser. Sur un ultime contre avant la pause, les Chauves-Souris peuvent prendre les devants, mais André Gomes, trop gourmand, ne peut suffisamment redresser sa tentative dans le but vide. Sans réelles solutions offensives, le Barça manque d'imagination, à l'image de cette tête de Suárez déviée par le dos de Piqué. Pire, les Catalans tremblent sur les contres adverses : suite à un corner mal dégagé, Piqué repousse sur sa ligne une frappe de Rodrigo. Le Mestalla souffle pour faire rompre la barrière blaugrana et définitivement lancer les hostilités. En réalité, c'est le corps arbitral qui s'en chargera : enfin bien inspiré, Luis Suárez croit ouvrir le score, mais de façon incompréhensible, l'arbitre lui refuse son but (69e). Dans la foulée, Bravo sauve le Barça sur un rush de Feghouli. Quelques minutes plus tard, c'est au tour de Negredo de tenter sa chance d'une magnifique reprise, mais l'ange Bravo continue sur sa lancée. Viennnent alors les ultimes assauts catalans, puis Busquets. En souffrant, le Barça aura finalement vaincu un Mestalla imprenable depuis le début de saison. On dit que ces victoires sont souvent celles des futurs champions…

⇒ Résultats et classement de Liga

Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 36 minutes GRATUIT : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions il y a 4 minutes Infantino veut faire valoir ses projets de nouvelles compétitions
il y a 2 heures Éric Besson : « Pour 50 millions d'euros, on peut s'offrir un bon club de L1 » 60
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 17:55 Berlusconi licencie son coach à Monza et nomme Brocchi 7 Hier à 16:00 Tuto Panini Adrenalyn XL : Règles du jeu 2