Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 21 Résultats Classements Options

Bruce regrette le foot à papa

D'abord joueur dans les petites divisions avant de réussir à Norwich puis de connaître la consécration à Manchester United, Steve Bruce regrette le train de vie privilégié des stars du foot actuel.


Le coach de Sunderland trouve que les footeux naissent aujourd'hui avec une cuillère en argent dans la bouche et que ce n'est pas forcément une bonne chose pour le football. A l'origine de cette infantilisation des joueurs: les présidents milliardaires qui passent tout à leurs enfants chéris.


« Il n'y a personne plus vieux jeu que moi, même si j'essaye d'évoluer avec mon temps, déclare l'entraîneur de 49 ans au Daily Star. Nous avons des diététiciens, des préparateurs physique, les meilleurs nutritionnistes, tout nous est amené sur un plateau. Les joueurs n'ont plus d'excuses. Nous avons les meilleurs terrains d'entraînement, les meilleurs voyages, nourriture, tout. De mon temps, il arrivait aux joueurs de s'en griller une petite 20 minutes avant le coup d'envoi et cela ne les empêchaient pas de mettre 20 buts par saison » .


Et de poursuivre sur les dérives des enfants en centre de formation : « Aujourd'hui il y a un risque que les joueurs soient trop couvés. Tout ceux qui viennent à notre académie peuvent mettre le maillot de Sunderland et jouer contre Liverpool ou Manchester United sur des terrains sublimes dans des décors magiques. Ils ont même les vestiaires avec sol chauffé. Dans mon temps, nous avions des douches froides, des sols en béton et parfois il fallait se changer dans la voiture. Ces changements et nouvelles idées n'en font pas nécessairement de meilleurs joueurs » .


Regardez Freddy Adu.


MM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.