Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 6 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Gr. C
  3. // Manchester City-Marseille

Kamara, le paysagiste de l'OM

Joueur de champ le plus utilisé par André Villas-Boas cette saison, Boubacar Kamara est l’un des seuls éléments marseillais au niveau en Ligue des champions. Ce match face à Manchester City peut définitivement tamponner son laissez-passer vers l’autre monde et confirmer son statut de paysagiste de l'OM.

Modififié

Boubacar Kamara n’a probablement jamais eu de bêche entre les doigts, ni tenu le moindre sarcloir. Le milieu de terrain de l’OM a pourtant l’image d’un paysagiste, d’un mec qui adore débroussailler et sait choisir par automatisme, comme l’explique très bien cette semaine le maître Louis Benech dans Libération, « la mauvaise herbe plutôt que la bonne à arracher » . C’est d’ailleurs ce qu’a toujours adoré chez lui son entraîneur, André Villas-Boas, qui estimait en décembre 2019 que son joueur pouvait devenir « l’un des meilleurs centraux du monde » avant de le stabiliser progressivement au poste de sentinelle. Vendredi, à Nîmes, c’est évidemment dans ce rôle que l’on a retrouvé Kamara et que le gamin de la Soude a joué avec ses outils, livrant au passage son match le plus complet de la saison après avoir déjà brillé comme un astre aux côtés de Valentin Rongier face à Nantes.


Depuis que le jeune Marseillais a débarqué dans le monde pro, on a souvent dit qu’il était doué, capable de faire jouer les autres comme s’il distribuait les cartes avant un poker et qu’il pouvait résister à n’importe quel choc. Ce qui est scotchant est ailleurs : à 21 ans, Boubacar Kamara n’a plus rien d’un petit ourson, mais est aujourd’hui le poumon de l’OM. C’est d’ailleurs lui qui est venu se mouiller face à la presse il y a une semaine afin d’évoquer la campagne européenne interminable de son club : « Il faut se le dire, on a fait de la merde. Mais c’est aussi une source de motivation, car il faut gagner et avoir de l’amour-propre. Il faut tout donner et se qualifier pour la Ligue Europa. » Derrière, l’OM a arraché trois points face à l’Olympiakos et s’est ouvert la porte d’un petit espoir qu’il faudra assumer mercredi soir, sur la pelouse de Manchester City. Un gazon où Kamara, l’un des rares joueurs marseillais au niveau cette saison en C1, peut aussi venir tamponner autre chose : son laissez-passer vers l’autre monde.

Fin d'apprentissage


Interrogé il y a quelques jours, Villas-Boas a en effet laissé entendre qu’il était bientôt l’heure pour Bouba de basculer : « C’est un joueur de 21 ans avec un grand futur dans le foot européen. Je ne l’espère pas, mais le moment arrive où Bouba a des gros clubs européens sur lui, de grands championnats... » Notamment la Premier League, où Kamara, dont le contrat avec l’OM court jusqu’en juin 2022, attire l’œil depuis plusieurs mois. Son début de saison va d’ailleurs dans le sens d’un envol : joueur de champ le plus utilisé par André Villas-Boas, le Français rayonne par sa capacité à tout bien faire dans son rôle d’essuie-glace. Aux Costières ce week-end, Boubacar Kamara a de nouveau joué du râteau (neuf ballons récupérés, huit interceptions, quatre tacles réussis) et n’a pas hésité à sortir les ciseaux pour piloter avec personnalité le losange de l’OM (92 ballons touchés, cinq dribbles réussis, deux passes-clés, deux tirs, plus de 70% de passes vers l’avant...).


De sa position, Kamara peut déclencher en jouant long (7 passes réussies sur 8 tentées dans ce registre à Nîmes)...


... et sait aussi casser le milieu adverse comme ici vers Cuisance.

Face à Nantes, une semaine plus tôt, il a aussi été brillant et a notamment été décisif sur l’ouverture du score en récupérant un ballon ensuite envoyé en profondeur par Rongier vers Thauvin. Kamara réussit surtout à n’exposer que rarement les centraux marseillais avec des un un-contre-un. S’il aimerait davantage briller à son poste de formation un cran plus bas, l’international espoirs donne surtout raison à un Rudi Garcia qui a toujours vu en lui un « très bon milieu de terrain » . Voilà ce qu’en disait à l’époque le coach de l’OL : « Il a toutes les caractéristiques du poste : il sent bien le jeu, il est puissant, il est bon de la tête (il a gagné en moyenne plus de duels aériens que Steven Nzonzi cette saison, N.D.L.R.), il est à l’aise techniquement, il a le sens de l’anticipation, il est capable de porter le ballon et de casser des lignes... En plus, son déficit de vitesse se verra beaucoup moins à ce poste-là que derrière. » Mûr tactiquement, Boubacar Kamara est aujourd’hui à point pour quitter le nid et vit certainement ses dernières semaines ou ses derniers mois sous le maillot de l’OM. L’apprentissage est pour de bon terminé.


Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Trois p'tits gars à surveiller...




Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 15:52 Le 6e tour de Coupe de France maintenu en cas de confinement
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 12:24 76% des Français pensent que le monde du foot est sexiste 85 Hier à 12:22 Viens nous défier jeudi soir 20h sur un quiz mi-foot mi-NBA avec TrashTalk ! 5 Hier à 11:59 Un club belge et 46 joueurs protestent contre l'arrêt des championnats amateurs 5