Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options

Bosnie, tu frappes ou tu raques

Modififié
Le championnat serbe de football est violent, limite rustre. En marge d'une rencontre entre deux clubs de la capitale Sarajevo, un supporter a été interpellé pour avoir collé une beigne au gardien adverse.

Le match opposait le Zeljeznicar Sarajevo, le club des Musulmans, et le Slavija Istocno Sarajevo, celui des Serbes.

Histoire de fêter ces retrouvailles, un homme de 25 ans s'est précipité sur le terrain et a frappé Ratko Dujkovic, le gardien du Slavija. « Dujkovic présente les symptômes d'une commotion cérébrale. Il se sent mal et il vomit » , a déclaré à SRNA l'entraîneur du Slavija, Milorad Kosarac.


Pour les puristes, c'est Zeljeznicar qui a gagné le match 2 à 0. Bienvenue chez les Bisounours.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



À lire ensuite
Nice : l'effet Roy ?