Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // So Foot en partenariat avec DumDum

Bordel, c'est quoi encore cet hymne pour le Mondial ?

Hymne officiel de la Coupe du monde 2014 au Brésil, « We Are One » vient d'apparaître sur Internet. Autant dire que vous allez en bouffer tout l'été. Voici quelques armes pour se prémunir contre l'indigestion.

Modififié
S'il fallait une seule phrase pour résumer le massacre de ce « We Are One » , celle-ci serait déjà assez évocatrice : le rappeur Pitbull n'est même pas le pire élément de la chanson (pourtant, il était par exemple déjà responsable de ça). Le chauve de Miami ouvre les hostilités avec un rap plutôt bidon qui réussit la prouesse de contenir seulement une dizaine de mots différents sur tout un couplet. L'anaphore de « One » est une espèce d'appel à l'unisson, qui servira avant tout à exclure toutes les personnes alphabètes, ou avec des oreilles à peu près fonctionnelles.


Alors que le « Waka Waka » de Shakira faisait douloureusement écho au discours de Dakar de Nicolas Sarkozy (ces deux œuvres majeures de la décennie passée nous disaient, grosso modo, que l'Afrique n'avait jamais su prendre son destin en main), pour ce nouvel hymne de la Coupe du monde, la FIFA a opté pour de la pop. Pour du fédérateur. Le tout avec une superposition de pistes, de «  ohé ohé » , d'instruments et d'interprètes : ou comment brasser de l'air pour masquer le vide.

Bref, le morceau, donc. D'abord, les ficelles sont vraiment très grosses : le beat le plus simple du monde est entouré d'une petite guitare acoustique entraînante en fond (comme chez Avicii) et de sifflements qui surplombent la chanson (que l'on retrouve par exemple chez General Elektriks). Du (faussement) fédérateur donc, avec le plus petit dénominateur commun ( «  We are really all the same / No matter where you're from » , entend-on). Le tout ressemble quand même de manière assez suspecte à ce morceau de Flo Rida sorti en 2012.

Vidéo

Puis, le moment gênant : Pitbull se lance carnet à la main dans une petite leçon d'espagnol LV2 niveau 6e. « Mi mundo, tu mundo, el mundo de nosotros. » Merci Pitbull, mais franchement non, pas besoin. Au moins, le Pitbull misogyne et vicelard de « You Know I Want You » était divertissant, et même plus fédérateur.

Quant à Jennifer Lopez, sa performance dans « We Are One » ressemble davantage au jeu d'acteur de son ancien mari Ben Affleck dans Daredevil : grossier et embarassant. Les aigus de la dame J.Lo (qui se révèlent aussi agréables que la session tondeuse à gazon du voisin un lendemain de cuite) sont surtout si faibles que Pitbull en ressort avec les honneurs. Un vrai miracle. Voilà peut-être le sens de cet hymne atroce : faire croire à l'impossible.


- Par Kerill McCloskey et Anthony Mansuy, du magazine de musique en ligne DumDum.

La page Facebook de DumDum


Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:45 Harry Redknapp au casting d'une télé-réalité en Angleterre 21

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 12:59 Entraîneurs de Premier League : une stabilité inédite 22 Hier à 12:52 René Girard à Casablanca, c'est déjà fini 14
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
Hier à 12:00 Venez regarder un match chez So Foot ! 11 Hier à 11:54 Les Chivas sortent un maillot rétro pour le Mondial des clubs 22