Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 2ème tour préliminaire
  3. // Bordeaux-Ventspils

Bordeaux recale Ventspils

Sérieux et appliqués, les Bordelais ont fait le travail face à Ventspils (2-1) et se qualifient donc pour le troisième tour préliminaire de la Ligue Europa. De quoi enfin tourner la sinistre page européenne de l'an passé.

Modififié

Bordeaux 2-1 Ventspils

Buts : Kamano (9e), Koundé (48e) pour les Girondins de Bordeaux // Akinyemi (66e) pour Venstpils

Finir le boulot. Une phrase en trois mots sans équivoque, limpide et surtout compréhensible par tous. Ce jeudi soir, Bordeaux devait terminer la première partie du travail accomplie en Lettonie la semaine passée (1-0) où, sans avoir été particulièrement brillants, les Bordelais avaient eu au moins le mérite de prendre un léger avantage. Même si, jurisprudence 2017 oblige, Bordeaux savait qu'avec un but d'avance rien n'était totalement joué. Ce soir au Matmut Atlantique, les joueurs de Gustavo Poyet se sont montrés sérieux dans l'ensemble, séduisants parfois, mais aussi pas totalement souverains par moments. Un diagnostic plus que normal au début du mois d'août, d'autant que le club n'a toujours pas enregistré le moindre renfort. D'ailleurs ce soir, les dirigeants bordelais n'attendaient probablement qu'une seule chose de leur équipe : passer le tour suivant, en finissant le boulot. Et c'est chose faite.

La petite maison dans De Préville


Sous une chaleur étouffante, les Girondins rentrent pourtant très bien dans leur match et décident de squatter la moitié de terrain lettone. Sûrement pris de bouffées de chaleur et mal hydratés, les hommes de Ventspils vont s'évanouir une première fois sur un long ballon de Jaroslav Plašil, converti sans scrupules par le chauffagiste François Kamano (9e). Titularisé à la pointe de l'attaque à l'inverse du match aller où Sankharé lui avait été préféré, De Préville maintien la pression en permanence sur l'arrière-garde de Ventspils. L'ancien Lillois se permet même quelques petites fantaisies, à l'image de cet échange tout en talonnades sauce Brésil avec Kamano conclut par une frappe qu'Uvarenko sort du bout de gants (22e). Akinyemi et les siens sont totalement dépassés à tous les niveaux, eux qui sont même tout heureux de voir le poteau repousser un centre vicieux de Youssouf (38e). Pause, un petit peu d'H20 sur la nuque, et ça repart.

Un petit frisson, et place à l'Ukraine


Comme en première, Bordeaux ré-attaque fort et va mettre une deuxième petite claque sur les joues déjà rougies de son vis-à-vis. Sur corner, Pablo remise pour son alter-ego Koundé qui crucifie sans sourciller Uvarenko (48e). Bordeaux se dirige donc tranquillement vers une victoire sérieuse et assurée, sauf que. Histoire de quand même prendre le pouls de Costil une fois dans le match, le jeune Nigérian Akinyemi conclut une action individuelle au possible par une frappe toute molle visiblement quand même trop vicieuse pour que l'ancien numéro 3 des Bleus ne la détourne (66e).


La petite dizaine de supporters adverse exulte, même si Ventspils doit encore aller marquer deux buts pour se qualifier. Une tâche bien trop dure pour ce club qui disputait le premier match en France de son histoire. Les joueurs de Vuckevic rentrent donc à la maison avec des souvenirs plein la tête, alors que Bordeaux se frottera aux Ukrainiens de Mariupol au prochain tour. Allez, au suivant.





Bordeaux (4-3-3) : Costil - Lewczuk, Pablo, Kounde, Poundjé - Plašil, Tchouameni (Vada, 68e), Sankharé - Youssouf (Otavio, 83e), De Préville, Kamano (Laborde, 68e). Entraîneur : Gustavo Poyet.

Ventspils (4-3-3) : Uvarenko - Neziri, Jagodinskis (Bulvitis, 68e), Mendes, Mandzhgaladze - Aiyegun, Alfa (Talbergs, 74e), Mamah - Akinyemi, Pavlov (Rugin, 45e), Hélio. Entraîneur : Dejan Vukicevic.


Par Andrea Chazy
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article