Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Bordeaux-Nîmes (6-0)

Les Ultramarines ne lâcheront rien

À l'occasion de la réception de Nîmes, les ultras bordelais ont démontré qu'ils ne lâcheront pour rien au monde leur combat contre Frédéric Longuépée. À la fin, il n'en restera qu'un.

Modififié
On joue la 11e minute de ce Bordeaux-Nîmes, lorsque Clément Turpin décide d'interrompre la rencontre. En cause : la présence d'ultras bordelais au bord de la pelouse, au pied de leur Virage sud, derrière le but de Benoît Costil. Interdits d'afficher leur banderole hostile à Frédéric Longuépée, la même que lors de la réception de Monaco il y a 10 jours, les Ultramarines tiendront bon. Et au bout de 25 minutes d'interruption, ils accrocheront leur banderole, sur laquelle on peut lire : « Contre King Street et ses deux pantins, Longuépée et Thiodet. »


Longuépée ou eux


En conflit ouvert depuis de nombreuses semaines avec Frédéric Longuépée, le président délégué du club, et Anthony Thiodet, son directeur stratégie commerciale stade et réseaux, pour l'affaire dite de la billetterie (le club afficherait à tort certaines tribunes, en particulier le virage sud, comme complètes, pour forcer le public à acheter des places autre part dans le stade), les événements de ces derniers jours ont fait monter d'un cran le niveau de défiance. Mis en place par King Street, le fonds d'investissement actionnaire majoritaire qui devrait, selon toute vraisemblance, prendre le contrôle total du club en évinçant GACP, Longuépée devrait avoir les pleins pouvoirs pour mener à bien sa mission. À savoir : développer « la marque Bordeaux » à l'étranger en investissant dans le secteur commercial. Côté sportif, ce sera politique d'austérité à tous les étages, avec des départs espérés cet hiver pour renflouer les caisses. Rien qui n'emballe les Ultramarines, qui ont peur que cette politique fasse perdre au club certains éléments qui font son identité – changement de logo, disparition progressive de la mention « Girondins » au profit de « Bordeaux » , plus réputé à l'international, etc – et qui ne reconnaissent tout simplement pas un président pour qui le sportif passe au second plan. Plus que jamais, les ultras bordelais appellent à la démission de Frédéric Longuépée, comme ils l'ont fait vendredi dernier, en manifestant dans le calme au Haillan.


L'épisode du soir, inédit à notre connaissance dans la longue histoire des Girondins, a démontré une chose : les Ultramarines ne lâcheront rien. Si leur banderole n'avait pas finalement été autorisée, ils n'auraient pas regagné leur tribune, quoi qu'il en coûte. Si Frédéric Longuépée avait encore des doutes désormais, il sait : ce sera lui ou eux.



Par Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi

Hier à 17:10 Lahm réclame plus de respect pour les arbitres 36
Hier à 16:10 La FIFA réclame ses sous à Blatter et Platini 12 Hier à 15:31 Maradona remporte son procès contre Dolce & Gabbana 11
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur