Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe F
  3. // Maccabi/Bordeaux
  4. // Billet d'humeur

Bordeaux, l’important c’était de participer

Bordeaux laminé, Bordeaux ridiculisé, Bordeaux éliminé, mais Bordeaux soulagé. Ce jeudi soir, les Bordelais terminent en touristes à Tel-Aviv leur campagne de Ligue Europa. Une bonne nouvelle pour tout le monde. Et surtout pour Francis.

Modififié
Francis Gillot a au moins eu le mérite de la cohérence. Ce jeudi, l’entraîneur bordelais a décidé d’emmener sa CFA en voyage Erasmus du côté de Tel-Aviv pour un match anecdotique face au Maccabi. De la première à la dernière minute, l’entraîneur des Girondins a montré toute la considération qu’il pouvait avoir pour la Ligue Europa. Tant mieux pour les Théo Pellenard, Sessi D'Almeida, Thomas Touré ou Yoann Barbet qui vont avoir l’occasion de découvrir les plages de la « ville bulle » , ses quartiers de Neve Tzedek, Bauhaus de Dizengoff ou encore la ville historique de Jaffa. En conférence de presse l’autre jour, le petit Thomas Touré a bien récité sa leçon. « Nous sommes là pour jouer notre match et le gagner. Nous n’allons pas les laisser se qualifier si facilement. » Bien sûr.

« La C3, on ne peut pas la jouer »

On invite juste le jeune attaquant à relire chez lui les déclarations de son entraîneur au sujet de cette compétition. Francis Gillot n’aime pas l’Europe, le jeudi. Il n’aime pas vérifier si son passeport est à jour, il n’aime les matchs sur W9 (la chaîne de son propriétaire au passage). Francis n’aime pas la Ligue Europa. Et il est persuadé que tout le monde partage son avis. « Le public, la C3, il s'en fout, s’est-il excité après la défaite à Chaban-Delmas contre le Maccabi Tel-Aviv. Il ne faut pas être hypocrite. Il y a eu du monde l'année dernière car c'était Benfica, il y avait 15.000 Portugais. La C3 n'intéresse personne. » Vu comme ça… Face aux critiques, Francis va nous ressortir l’exemple de la saison dernière. Tu as raison Francis, l’an dernier, ton Bordeaux avait fait plaisir, il s’était battu avec ses moyens avant d’échouer avec les honneurs contre le futur finaliste en huitième. On avait même un peu vibré, on t’avoue. Sauf que Francis a tiré la mauvaise conclusion de cette aventure européenne : « L'année dernière, on s'est fait fracasser trois jours après nos exploits, qu'est-ce qu'on nous a mis en L1 ! Où vous le faites exprès ou vous êtes inconscients ? La C3 cette année, on ne peut pas la jouer, je ne vais pas inventer un effectif. »

La Ligue Europa aurait plombé les Bordelais ? Sauf que si on regarde le bilan de la saison dernière, les Girondins sont plus ou moins à leur place (7e) et trouvent même les ressources de gagner une Coupe de France malgré cette harassante épopée continentale. Sauf que cette année, Francis a décidé que non, non, non, il n’avait ni l’effectif (affaibli mais pas tant que ça), ni les moyens (pas énormes mais toujours supérieurs à ceux de Tel-Aviv ou Nicosie) et encore moins l’envie pour défendre son honneur en milieu de semaine. Faut le comprendre. L’an dernier, il s’est « sacrifié » pour le football français. Cette C3 que personne ne respecte, il l’a jouée fond. Cette fois, il passe son tour. Il ne va quand même descendre les poubelles tous les soirs.

Le théorème de Pierre Dréossi


Et dans le fond, on le comprend ce pauvre Francis. C’est vrai qu’on tape sur son équipe alors qu’elle n’est pas la première et malheureusement pas la dernière à pourrir nos jeudis soir. D’ailleurs, si Saint-Étienne et Nice n’avaient pas eu la bonne idée de déserter dès les préliminaires l’été dernier, on ne serait pas tous sur le dos de Bordeaux. L’énervement aurait été partagé. En matière de foutage de gueule, la Ligue 1 est une et indivisible. Depuis l’OM et le PSG en 2008, la France n’a plus vu le début d’un quart de finale. Les entraîneurs s’en foutent, les présidents aussi, les joueurs n’ont pas vraiment d’avis sur la question et Denis Balbir rejette la faute sur les arbitres. Le pire, c’est que même les supporters ont presque intégré ce discours du renoncement. La Ligue Europa c’est trop long, trop fatiguant et « ça ne rapporte rien avant les quarts de finale » , selon le théorème de Pierre Dréossi. Encore faudrait-il entrevoir ce stade de la compétition pour vérifier les calculs de l’ancien directeur sportif de Rennes. Et même quand une équipe paraît avoir un effectif taillé pour tracer sa route, elle cale lamentablement contre la premier Red Bull Salzbourg venu et ne cherche même pas à remettre le contact (coucou le PSG).

Bref, la France a adopté la stratégie de Francis. Elle vit sur son petit îlot, elle va au cinéma ou en soirée étudiante le jeudi soir. Surtout, elle compte les millions rapportés en droits télés par une 4e plutôt qu’une 7e place. La France est comme Francis : elle a quitté l’Europe. Elle laisse aux nouveaux riches de Paris et bientôt de Monaco la charge de lui sauver la mise pour son indice UEFA. Alors si par malheur, Francis venait à décrocher une place en Ligue Europa – une victoire en Coupe de la Ligue est si vite arrivée – il peut toujours la mettre en vente sur le Leboncoin.fr ou eBay. Il trouvera sans doute preneur… à l’étranger.

Par Alexandre Pedro
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure Dhorasoo a lui aussi eu une altercation avec Ribéry 36
Hier à 15:45 Harry Redknapp au casting d'une télé-réalité en Angleterre 21

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 12:59 Entraîneurs de Premier League : une stabilité inédite 22
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 12:52 René Girard à Casablanca, c'est déjà fini 14