Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 2e tour aller
  3. // Ventspils-Bordeaux

Bordeaux : kids united

Cet après-midi (16h45), les Girondins de Bordeaux commencent officiellement leur saison avant tout le monde, sans avoir recruté personne. Un paradoxe qui contrarie fortement Gustavo Poyet, qui se satisfait tout de même des comportements de Zaydou Youssouf (19 ans) et Aurélien Tchouaméni (18 ans), deux jeunes joueurs formés au club. À eux de lui prouver qu'il est dans le vrai, en mettant à mal les Lettons du FK Ventspils.

Modififié
« Vous savez, je n'aime pas les excuses. Mais là, tout le monde me donne la possibilité d'avoir beaucoup d'excuses le 26 juillet. » À l'occasion de sa conférence de presse de rentrée, le 3 juillet dernier, Gustavo Poyet cassait l'ambiance en pointant l'absence de recrues dans son effectif, au moins autant qu'il révélait un talent évident pour la voyance. Car effectivement, à l'heure de faire leur entrée en Ligue Europa, face aux Lettons du FK Ventspils, la colonne « arrivées » du tableau des transferts girondins est toujours aussi blanche que les fesses de Romain Bardet, tandis que celle des départs affiche les noms de Braithwaite, Meïté et Malcom.


De fait, c'est avec six jeunes novices formés au club (Poussin, Mandanda, Carrique, Benrahou, Tchouaméni et Youssouf), que la délégation bordelaise s'est envolée vers l'est. Si la plupart de ces gars font le nombre en attendant l'arrivée de renforts plus expérimentés, deux d'entre eux devraient avoir un rôle important à jouer durant la saison qui s'annonce : les milieux de terrain Zaydou Youssouf et Aurélien Tchouaméni, respectivement âgés de 19 et 18 ans.

L'AC Milan, la Juve et Valence rembarrés


En fin de saison dernière, l'entraîneur uruguayen avait exprimé ses regrets de ne pas avoir plus utilisé les deux joueurs (deux entrées en jeu pour Youssouf, aucune pour Tchouaméni), prétextant à juste titre que le contexte de la remise à flot du navire bordelais ne s'y prêtait pas. Une donne qui a aujourd'hui changé, si l'on en croit les compositions d'équipe alignés lors des quatre matchs amicaux de préparation disputés par les Girondins. Aurélien Tchouaméni en a commencé trois, toujours en position de relayeur, tandis que Zaydou Youssouf a toujours été titularisé sur l'aile droite, un poste auquel Poyet lui voit plus d'avenir que dans l'axe, où il a été formé. En refusant ces derniers mois des offres de la Juventus et de l'AC Milan pour Tchouaméni, et de Valence pour Youssouf, Bordeaux prouve que les deux gaillards auront plus qu'une carte à jouer cette saison. D'ailleurs, les postes auxquels Poyet souhaite renforcer son effectif (buteur, latéral droit, sentinelle et défenseur central) ne les concerne pas.

Zaydou Youssouf

Videoton II, c'est non


En plus de ces deux joueurs, l'équipe alignée cet après-midi par Gustavo Poyet ne devrait pas réserver de grosses surprises. Derrière, Benoît Costil devrait diriger un quatuor composé de Gajić, Koundé, Lewczuk et Poundjé, qui vient de prolonger son contrat jusqu'en 2021. Youssouf Sabaly, blessé avec le Sénégal durant la Coupe du monde, n'est toujours pas remis, tandis que Paul Baysse ne convainc toujours pas son entraîneur. Au milieu de terrain, une incertitude demeure. Devant le quaterback Plašil, Poyet aura le choix entre le Danois Lerager, tout juste rentré de vacances post-Mondial et peut-être un peu à court de forme, Sankharé ou Tchouaméni, pour occuper les deux postes de relayeur. Quant à Valentin Vada et Otavio, jamais titularisés en amical, ils semblent pour l'instant ne plus faire partie des plans de Poyet. Enfin, devant, le pendant gauche de Youssouf devrait être Kamano, tandis que De Préville et Laborde se disputeront une place en pointe, en attendant l'arrivée d'un buteur offrant plus de garanties. Cafu n'est même pas du voyage.


Si l'équipe alignée par Poyet ressemblera plus à un brouillon du 11 qui sera sacré champion de France en fin de saison – comme lors des deux dernières années en 9 –, il devrait être capable de venir à bout de l'adversaire letton. D'ailleurs, il n'a pas le choix. Parce qu'à Bordeaux, personne ne veut revivre le cauchemar de l'élimination face à Videoton. Le voilà, le premier match à grosse pression pour Youssouf et Tchouaméni.

Par Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article