Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Bordeaux-Nice (1-1)

Bordeaux et Nice ralentissent ensemble

Dans une rencontre animée, Bordeaux et Nice ont été incapables de se départager (1-1) malgré deux jolis buts signés Nicolas de Préville et Adam Ounas. Un match résumant à merveille l'inconstance des Girondins comme celle des Aiglons, toujours au ralenti dans la course à l'Europe.

Modififié

Bordeaux 1-1 Nice

Buts : De Préville (21e) pour les Girondins // Ounas (57e) pour les Aiglons

Le discours est le même chaque week-end, à Bordeaux comme à Nice : il faut gagner pour saisir l'opportunité. Il faut gagner pour envoyer un message. Il faut gagner pour prouver que la course à l'Europe n'est pas perdue d'avance. Sauf que l'histoire est là aussi souvent identique, là aussi pour les deux concurrents : la frustration prend généralement le dessus sur la satisfaction. Dans un stade désespérément vide - une tribune était fermée à cause de l'utilisation de fumigènes contre l'OM -, les Girondins et les Aiglons se sont livré un combat plaisant - parfois même enthousiasmant - tout en affichant leurs traditionnelles lacunes. Résultat, personne n'a gagné et personne n'est content. Comme d'habitude, quand ça compte.

Simple, Bašić


Pas de Paris Saint-Germain en face, Paulo Sousa peut revenir au 4-3-3. Et cette fois, pas de traditionnel round d’observation, mais une équipe bordelaise décidée à bousculer Nice dès les premières minutes de la partie. Un pressing haut, le contrôle du ballon et quelques petites approches ne déstabilisant pas vraiment Benítez, pas loin d’être surpris par la pression mise par De Préville (11e). Dans l’engagement, les Girondins sont plus tranchants et plus saignants pendant que Nice ronronne. La sanction tombe, après un numéro de Bašić : le chef d’orchestre bordelais lance De Préville, qui claque un grand pont sur le gardien niçois sorti en catastrophe avant de glisser le ballon dans le but vide (1-0, 21e). Tout va bien pour Bordeaux, même si Pablo doit dire stop après un contact avec Dolberg (27e).


Du jeu sur le terrain, de l’animation sur la touche. Jovanović prend son temps pour remplacer le défenseur brésilien, Sousa se défoule sur le quatrième arbitre et Vieira enchaîne les grands gestes pour briefer Durmisi et Wagué, ses deux pistons titulaires pour la première fois en Ligue 1. En face, Bašić délivre un nouveau caviar pour Pardo dont la frappe est difficilement repoussée par Benítez (39e). Nice boit la tasse, puis sort la tête de l’eau avant la pause : Claude-Maurice fait briller Costil (43e), Ounas fait trembler la barre (44e). Deux beaux avertissements.

Le bijou d'Ounas


Le message est sans doute passé à la pause, les hommes au scapulaire imposant d’abord un pressing intense pour faire reculer Nice qui contrôle le ballon sans trop savoir quoi en faire. Problème, Kalu et Hwang ne sont pas aussi efficaces que leur compère De Préville. Le couperet tombe, à l’heure de jeu : une nouvelle accélération de Claude-Maurice, un bon centre de Wagué et une acrobatie spectaculaire d’Ounas permettent aux Aiglons de recoller (1-1, 57e). L’éclair de l’ancien de la maison requinque les visiteurs, qui parviennent enfin à acculer les Bordelais. Le vent tourne, les occasions sont désormais niçoises : Wagué est trop court pour profiter du service de Lees-Melou (69e), puis Costil sort les poings pour repousser le missile d'Ounas (70e). Les Girondins sont en train de flancher.


Pour remettre son équipe dans le droit chemin, Sousa mise sur les entrées d'Oudin et Maja. Bingo, les deux petits nouveaux mettent la pagaille dans la défense adverse. Il faut un peu de talent et de baraka à Benítez pour éviter le pire : le gardien niçois dégaine un superbe arrêt réflexe devant Maja (75e), avant de voir la tête piquée de De Préville fracasser son poteau droit (76e). Les Girondins sont de retour, mais il y a surtout un constat évident : si les deux formations refusent de se contenter d'un match nul frustrant, elles sont beaucoup trop brouillonnes et inconstantes pour aller chercher un second but salvateur. Les derniers frissons ne donnent rien, les deux équipes continuent d'avancer au ralenti. Et pour une première victoire à domicile en 2020, Bordeaux devra encore patienter.



Bordeaux (4-3-3) : Costil - Kwateng, Koscielny, Pablo (Jovanović, 27e), Sabaly - Bašić, Otávio, Pardo (Oudin, 65e) - Kalu (Maja, 73e), De Préville, Hwang. Entraîneur : Paulo Sousa.

Nice (3-5-2) : Benítez - Danilo, Dante, Sarr - Wagué, Claude-Maurice, Thuram (Lusamba, 69e), Lees-Melou, Durmisi (Nsoki, 86e) - Ounas, Dolberg (Ganago, 83e). Entraîneur : Patrick Vieira.


  • Résultats et classement de la Ligue 1 2019-2020

    Par Clément Gavard
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    La bonne affaire domincale est pour... Lille !




    Dans cet article


    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons