Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 7e journée
  3. // Lyon/Bordeaux (0-2)

Bordeaux braque l'OL

Dans une rencontre outrageusement dominée par Lyon, Bordeaux a emporté la mise sur deux contres, ou plutôt deux cadeaux de Dejan Lovren (0-2). Les Gones peuvent regretter l'arbitrage, mais surtout l’inefficacité de leurs attaquants.

Modififié
Olympique lyonnais - Bordeaux : 0-2
Buts : Trémoulinas (65e) et Diabaté (82e) pour les Girondins.


Lyon – Bordeaux. Pour beaucoup, c’est le déclin du championnat français. Deux clubs qui se battaient pour les premiers rôles il y a quelques années et qui alignent aujourd’hui des effectifs qui sentent avant tout le réajustement budgétaire. À ce petit jeu, il y a les Lyonnais, qui tentent la promotion de Grenier et la réhabilitation de Malbranque. Et puis il y a Bordeaux et Francis Gillot, l’incarnation du pragmatisme. On n’a pas un effectif folichon ? Ben va pour le 5-3-2. De toute façon, si le destin veut que l’équipe marque, trois-quatre joueurs devant, c’est amplement suffisant. Bien vu, c’est ce qui permet aux Girondins de Bordeaux de rafler la mise (0-2).

Heureusement qu'il y a Carrasso

Si Francis Gillot trouve que la pelouse de Chaban-Delmas est un bel endroit pour jouer au football, visiblement, dans les autres stades, il préfère la maçonnerie. Comme à Paris ou Valenciennes, son équipe se présente donc avec 5 défenseurs. Il y a de quoi se dire que le match va être sympa, puisque Rémi Garde a, lui, coché 5 éléments offensifs pour son onze : Malbranque, Grenier, Gomis, Lacazette, Lisandro. Sauf que non, si on regarde bien, les joueurs offensifs lyonnais sont avant-tout des joueurs d’axe. Alors avec les trois centraux girondins, plus Marange et Plašil pour presser tout ce qui porte la balle, Bordeaux est tranquille. Lyon va dominer, ok, mais pas marquer. Les Gones se procurent pas mal d’occasions, certaines sur de beaux enchaînements collectifs, mais Grenier foire totalement sa frappe avant de voir Carrasso redevenir la meilleure arme des Marine. Au moment de regagner les vestiaires, Obraniak ne se voile pas la face : son équipe ne voit pas le jour et, en plus, les rares ballons qu’il y a à négocier devant sont, pour la plupart, très vite égarés.

Gomis, le sous-Drogba

Mais Rémi Garde n’est pas pour autant rassuré. Il sait comment ça se passe généralement, dans ces matchs dominés à outrance. Ça ne manque pas, après l’heure de jeu, Benoît Trémoulinas monte et tente une frappe anodine. Lovren lève le pied au dernier moment pour contrer la balle, mais surtout Vercoutre. 1-0 pour les visiteurs, sur leur deuxième occase de la partie, après une tête de Diabaté sur le portier dix minutes avant. Lyon essaie donc d’en remettre une couche, mais les Gones mettent avant tout en avant leur faiblesse : Gomis est une sorte de sous-Drogba, qui se procure des occases dans toutes les positions, mais sans en voir une aller au fond. Lisandro tente de grandes choses, mais c’est à chaque fois loin du cadre. Il y a bien Lacazette, qui parvient à égaliser de la tête sur corner. Mais l’arbitre préfère refuser le but pour avoir vu la balle sortir du cadre juste avant. Bordeaux portera un coup de grâce sur une action « résumé » : centre de Trémoulinas bien brossé, feinte malicieuse de Plašil, dégagement foiré de Lovren et tête de Diabaté en extension qui lobe Vercoutre comme s’il s’agissait de Jérémie Janot. 2-0 pour Bordeaux, qui s’excuserait presque. Le hold-up, c’est pourtant courant dans les grands championnats.

Par Mario Durante
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE

Hier à 17:11 Le responsable de la VAR en Premier League lui donnerait « environ 7 sur 10 » 22 Hier à 16:17 Un coach amateur mis à pied pour avoir traité son équipe de pieds carrés sur Facebook 34
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 10:34 Inscris-toi au 1er tournoi de la communauté SoFoot.com ! 84