Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Bordeaux-Rubin Kazan (2-2)

Bordeaux bis fait bonne impression

N'ayant plus rien à jouer, Willy Sagnol a aligné une équipe de Bordeaux largement remaniée pour affronter le Rubin Kazan. Si les Girondins ne sont pas parvenus à décrocher la victoire, ils auront au moins eu le mérite de faire le spectacle (2-2). Et c'est assez rare au Matmut Atlantique pour être souligné.

Modififié

Bordeaux 2-2 Rubin Kazan

Buts : Laborde (58e) et Rolan (63e) pour les Girondins // Kanunnikov (31e) et Ustinov (76e) pour les Russes

On joue la 63e minute. Après un coup franc mal négocié par le Rubin Kazan, Diego Rolán récupère le ballon à 35 mètres de son propre but. Sans se poser de questions, il accélère et part tout droit. Mais alors vraiment tout droit, tête baissée, le bras se balançant frénétiquement le long du corps. Le premier défenseur ne le rattrapera jamais. Le second, embarqué par l'appel de Poko, s'écarte complètement de son chemin. L'Uruguayen n'a plus qu'à s'engouffrer encore un peu plus pour aller défier le gardien adverse. Une petite pichenette, et l'affaire est réglée. Le but, sublime, a l'air inutile à première vue. Mais pas du tout. D'abord, il prive le Rubin d'une qualification en seizièmes de finale. Ensuite et surtout, il pourrait redonner énormément de confiance à un attaquant qui en manque cruellement depuis le début de saison. Et Dieu sait que Bordeaux a besoin d'un bon Diego Rolán en ce moment.

Le ciseau tatare


Le début de match est très compliqué pour Bordeaux, à la rue pendant la majeure partie de la première mi-temps. Le Rubin Kazan se montre d'entrée menaçant. Comme premier avertissement, Ozdoev frappe trop mollement pour inquiéter Prior (4e). À peine une minute plus tard, c'est Georgiev qui est trouvé en retrait, mais il ne trouve pas le cadre. Les Russes combinent bien dans les petits espaces et étouffent des Bordelais. En effet, les Girondins sont totalement dominés au milieu de terrain, notamment Abdou Traoré qui perd un nombre de ballons bien trop élevé.

Peu après le quart d'heure de jeu, ça se précise pour le club du Tatarstan. Georgiev, encore lui, décoche une belle frappe croisée qui oblige Prior à se détendre de tout son long pour détourner du bout des doigts. L'inévitable finit par arriver à la 31e minute avec l'ouverture du score de Kazan. Et de quelle manière ! Après un coup franc joué avec plein de malice, Kanunnikov est à la réception d'un centre et lance un ciseau parfait. Prior n'esquisse pas le moindre geste. Le but réveille peu à peu Bordeaux qui reprend le contrôle du ballon. Mais les Girondins sont beaucoup moins précis que leurs adversaires. À la mi-temps, Bordeaux s'est illustré seulement sur deux frappes écrasées de Valentin Vada, et un tir dévié de Romain Maulun.

La chevauchée girondine


À la pause, les jeunes joueurs bordelais ont dû comprendre qu'ils avaient une carte à jouer en se montrant ce jeudi soir. Parce que dès le retour des vestiaires, les Girondins changent complètement de visage. Le bloc est beaucoup plus haut, et les hommes de Willy Sagnol monopolisent le ballon. Rolan se permet même de poser sa petite roulette. Malheureusement, Bordeaux a du mal dans le dernier geste, que ce soit le dribble, la frappe ou la passe. Le déclic vient sur coup de pied arrêté et une reprise de volée de Laborde à la suite d'un corner. En quinze minutes, Bordeaux est parvenu à remettre les compteurs à zéro.


Les Girondins continuent sur leur lancée, et cinq minutes plus tard, Diego Rolán sort sa chevauchée fantastique pour inscrire le but du 2-1. On se dit alors que les Girondins ont fait le plus dur. Surtout que Poko est à deux doigts d'enfoncer définitivement le clou, mais il ne parvient pas à contrôler, tout seul dans la surface (70e). Pour sanctionner ce manque de réalisme, le Rubin Kazan égalise dans la foulée. Le quart d'heure de folie des Girondins est clairement terminé. Les Russes reprennent le dessus et poussent pour inscrire le but de la victoire, tout en espérant un goal de Liverpool contre Sion. Aucun des deux n'arrivera, malgré le carton rouge de Guilbert. Willy Sagnol retiendra les bonnes prestations des quelques remplaçants habituels.


Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 1 heure Carrasco offre 10 000 euros à un coéquipier qu'il a envoyé à l'hôpital 4
il y a 5 heures Mediapro ne revendra pas ses droits 36 il y a 6 heures Rivelino dézingue le jeu de l'équipe de France 137

Le Kiosque SO PRESS

il y a 6 heures Football Leaks : pour Agnelli et Čeferin, c'est une « fiction » 22
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 16:51 Le double raté d'un joueur du Lesotho 8