Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Barrages
  3. // La Gantoise-Bordeaux (0-0)

Bordeaux a tenu bon à La Gantoise

Au terme d’un match moyen, pour ne pas dire franchement décevant, les Girondins peuvent se satisfaire de ce 0-0 ramené de Belgique et remercier La Gantoise d’avoir été si peu efficace. Au retour, il faudra deux choses : savoir compenser l’expulsion de Jules Koundé et avoir un plan de jeu.

Modififié

La Gantoise 0-0 Bordeaux



On dit parfois qu’il n’existe pas de bon 0-0. Et pourtant, celui ramassé par Bordeaux à Gand a des allures de victoire, tant les locaux ont maîtrisé leur sujet dans tous les secteurs du jeu. Fébriles en défense, imprécis au milieu et invisibles en attaque, les hommes d’Eric Bédouet n’ont jamais donné le sentiment de prendre l’avantage, tant sportif que psychologique, à l’image du deuxième jaune reçu par Jules Koundé dans le temps additionnel pour un geste d’énervement. Finalement, le héros du soir côté girondin se nomme Benoît Costil, bien que ses parades déterminantes avaient l’air de pansements sur une jambe de bois. Il y a le feu, et les pompiers se font plus que jamais attendre.

Duel dilettante

On attendait Jimmy Briand qui fêtait sa première titularisation avec les Girondins, mais c’est bien Nicolas de Préville qui ouvre les hostilités avec une demi-volée qui passe au-dessus de la lucarne dès la quatrième minute. Avant la rencontre, le coach gantois Yves Vanderhaeghe promettait que ses hommes se lanceraient corps et âme dans la bataille, convaincu que les Girondins avaient de la ressource malgré la crise actuelle : « Ils ne peuvent pas imposer leur jeu » , concluait-il en conférence de presse. Gagné. Trois minutes plus tard, Jean-Luc Dompé répond par une combinaison avec Taiwo Awoniyi. Heureusement que le Français de La Gantoise dévisse complètement sa frappe, car le marquage de Plašil offrait un caviar aux locaux.


Bordeaux subit les assauts flamands (60% de possession) et peut s’estimer heureux que les locaux manquent clairement de réussite, à l’image de cette occasion immanquable démarrée par le petit prodige géorgien Giorgi Chakvetadze et qu'Awoniyi envoie dans les choux (39e). Et quand ce n’est pas la défense qui craque, c’est le milieu qui peine à construire quelque chose. Les Bordelais ne parviennent jamais, ou alors si peu, à franchir la ligne médiane. Preuve en est la première frappe cadrée du match signée Younousse Sankharé à cinq minutes de la pause, mais hélas trop écrasée pour inquiéter Lovre Kalinić. Quant à la première occasion franche, initiée par Maxime Poundjé dans le temps additionnel, Briand ne parvient pas à la reprendre. Lorsque l’arbitre siffle la mi-temps, on peut affirmer que Bordeaux s’en sort bien et qu’un nul serait la meilleure opération possible.

Buffalos ramollos

Dès la reprise, Chakvetadze danse à nouveau avec la défense girondine. Mais malgré son aisance balle au pied, le Géorgien panique dans le dernier geste et envoie son ballon dans les tribunes. Pas de quoi décourager le parcage bordelais particulièrement actif et qui peut se réjouir de voir son équipe aller enfin (un peu plus) de l’avant et tenter davantage de combinaisons. Mais la joie est de courte durée. À l’heure de jeu, La Gantoise s’installe à nouveau dans le camp bordelais et monopolise le ballon, à défaut de se montrer véritablement dangereuse. Cette fois-ci, c’est limpide : la dernière demi-heure ne peut se terminer autrement que par un sinistre match nul et vierge.


Et malgré cette opportunité somme toute généreuse, les Girondins manquent de faire profil bas : Zaydou Youssouf tacle vigoureusement Nana Asaré dans la surface (62e), mais les astres sont alignés, car l’arbitre ne siffle pas le penalty. Fort heureusement, les Gantois ne concrétisent aucune des multiples occasions qu’ils enchaînent dans les vingt dernières minutes. Quant à Awoniyi, il rate à nouveau l’immanquable lors d’un duel aux six mètres face à Costil (71e) et finit par sortir dans la foulée. Tandis que les changements gantois insufflent un dernier vent d’inspiration aux Buffalos, Bordeaux prend l’eau, perd Koundé qui prend un deuxième jaune (90e+2) et ne doit son salut qu’à un Costil ultra-vigilant et qui claque fermement l’assaut de Roman Yaremchuk (85e), avant que le poteau n'écœure Vadis Odjidja à l’entame du temps additionnel. Si Thierry Henry regardait le match ce soir, sera-t-il pour autant le pompier qui pourrait éteindre l’incendie la semaine prochaine ?


La Gantoise (4-2-3-1) : Kalinić – Foket, Rosted, Plastun, Asara – Verstraete, Odjidja – Dompé (Limbombe, 79e), Chakvetadze (Dejaegere, 87e), Yaremchuk – Awoniyi (David, 75e). Entraîneur : Yves Vanderhaeghe

Bordeaux (4-3-3) : Costil – Lewczuk, Koundé, Pablo, Poundjé – Lerager, Plašil, Sankharé – Youssouf (Kalu, 74e), Briand, De Préville (Kamano, 86e). Entraîneur : Eric Bédouet

  • Résultats et classement de la Ligue Europa

    Par Julien Duez
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article