Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options

Bon sang, mais à quoi joue Liverpool ?

Presque champions la saison dernière, les Reds découvrent la vie sans Luis Suárez. Et si le départ de l'Uruguayen a ramené 95 millions d'euros dans les caisses, il a aussi laissé un grand vide. Et malgré un recrutement actif, pas sûr qu'il soit tout de suite comblé.

Modififié
À Liverpool, El Pistolero savait comment faire honneur à son surnom. Ses stats hallucinantes de la saison passée, avec 31 buts et 12 passes décisives en 33 matchs de championnat, parlent pour lui. Au moment du départ du meilleur buteur de la Premier League, Steven Gerrard payait son hommage à Luis Suárez sur Instagram. «  En ce jour d'émotion, je voudrais juste dire le plaisir que j'ai éprouvé à jouer avec une personne aussi talentueuse que Luis. Je voudrais le remercier pour sa contribution exceptionnelle sur le terrain pendant son passage à Liverpool. Je lui souhaite à lui et à sa famille le meilleur pour de nouvelles aventures en Espagne. » Des bisous de Stevie donc, mais qui ne cachent pas la déception du capitaine à voir partir son meilleur lieutenant, même pour 95 millions d'euros. Privée de son Uruguayen, l'attaque des Reds – flashée à 102 buts la saison passée – fait moins peur. Mais avec le pactole constitué par la vente de Suárez, les dirigeants de Liverpool disposent d'une certaine marge de manœuvre. À moins que l'arrivée de Rickie Lambert (viré du centre formation et revenu par la grande porte à 32 ans) ne soit la belle histoire de la saison en Angleterre…

Rémy pour remplacer Suárez ?


Comme à leur habitude quand Liverpool vend au prix fort, les Reds flambent. Cette fois-ci, pas de Torres vendu pour un Carroll acheté. Le club de la Mersey fait dans la quantité et les dirigeants préfèrent engager des espoirs de talent. Sur les ailes, les milieux Adam Lalanna (Southampton) et Lazar Marković (Benfica) ont coûté à eux deux pas loin de 52 millions d'euros. Presque une bonne affaire pour un club qui a eu la faiblesse de payer 25 millions d'euros un jour pour Stewart Downing. Et ce n'est pas terminé. Les dernières rumeurs évoquent un attrait pour l'attaquant de Swansea Wilfried Bony, 17 buts en championnat l'an passé, et surtout la fusée allemande Marco Reus. Pas mal pour épauler Raheem Sterling. Toujours au rayon des rumeurs avancées, Divock Origi a réussi sa Coupe du monde, mais le Belge ne compte qu'une saison de Ligue 1 avec Lille. Et s'agissant de l'arrivée imminente de Loïc Rémy, l'opportunité de disputer la Ligue des champions l'an prochain ne serait pas pour lui déplaire. Mais même additionnés, le talent du Belge et celui du Français ne font sauter personne au plafond quand il s'agit d'évoquer l'après-Suárez. À moins que...


Au milieu, de nouvelles recrues sont déjà là pour épauler Steven Gerrard, 34 ans et tout jeune retraité international. Emblématique mais pas éternel, le numéro 8 pourrait finir par sentir le poids des années cette saison. De leur côté, Henderson et Joe Allen risquent de tirer devant l'accumulation des compétitions. L'arrivée du prometteur milieu défensif du Bayer Leverkusen Emre Can apportera aussi une rotation supplémentaire avec Lucas Leiva. D'ailleurs, l'international espoir allemand croyait dur comme fer à la Premier League lors de son arrivée début juillet : « La saison dernière, l'équipe a terminé en deuxième position. Donc cette année, je veux être sur la première marche du podium. » Mais tous ces nouveaux sont-ils réellement de vrais cracks pour arriver à rivaliser de nouveau avec un Manchester City ou un Chelsea ? Rien n'est moins sûr... Et finalement, c'est peut-être derrière que Liverpool va le moins investir. Un bien mauvais présage, puisque les Scousers ont encaissé 50 buts en 38 journées la saison passée. La seule recrue défensive pourrait être Alberto Moreno, le latéral gauche du FC Séville, afin de privilégier une défense à 4. Wait and see.

Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:01 Fournier, Lacombe et Franck Thivilier vont former des entraîneurs brésiliens 10 Hier à 14:41 Mexique : Maradona déjà en demi-finale du championnat 23

Le Kiosque SO PRESS