Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. // CM 2014
  2. // Eliminatoires Afrique
  3. // Côte d'Ivoire/Gambie

Bon pied, Bony

Ce soir, la Côte d’Ivoire dispute son premier match après le fiasco de la CAN, à l’occasion des éliminatoires pour le Mondial 2014. L’occasion de voir à l’œuvre un certain Wilfried Bony, troisième meilleur buteur en Europe derrière Messi et CR7. Rien que ça.

Modififié
Wilfried Bony ? Bony and Clyde ? OK. Une fois passée la vanne qui vient à l’esprit de tous lorsque l’on prononce son nom, Wilfried Bony devient un véritable cas sur lequel s’attarder. L’attaquant ivoirien de 24 ans est véritablement en train de se faire un nom, et d’exploser sur la scène internationale cette saison. Ses statistiques sont dignes des deux monstres qui évoluent actuellement en Liga. Depuis le début de l’année, avec son club du Vitesse Arnhem, Bony a planté 26 buts en 24 matches. Soit 1,08 but par match. Mieux que CR7 (1 but par match), Zlatan (0,96) ou Falcao (0,84). Une machine à but, qui est en train de transcender son équipe.

Le Vitesse Arnhem, 15e d’Eredivisie en 2011, et 7e en 2012, est actuellement en train de jouer les premiers rôles, avec une surprenante quatrième position au classement, à seulement trois longueurs du leader, l’Ajax. Les buts de Bony ne sont évidemment pas étrangers à la réussite du club entraîné par Fred Rutten. L’attaquant, arrivé en janvier 2011, est en feu, notamment depuis le début de l’année 2013. Après avoir participé à la CAN avec les Éléphants (Sabri Lamouchi ne lui a accordé que 107 minutes de jeu, ce qui lui a toutefois suffi à marquer un but), Bony est revenu aux Pays-Bas et a tout simplement marqué à tous les matches du Vitesse depuis (10 pions en 6 matches de championnat !). Impressionnant.

Vers le Mondial 2014

En Côte d’Ivoire, on en est déjà persuadé : Wilfried Bony est le digne héritier de Didier Drogba sur le front de l’attaque des Éléphants. Drogba qui est d’ailleurs le modèle de Bony, selon ses propres dires. Les Ivoiriens sont déjà en tête de leur groupe de qualification au Mondial 2014, après deux journées, et jouent ce soir la Gambie, dernier de la poule. L’occasion, peut-être, de voir Bony à l’œuvre, lui qui compte 5 buts en 637 minutes disputées avec le maillot de la sélection ivoirienne, soit un but toutes les 127 minutes. Evidemment, beaucoup l’imaginent déjà sur le front de l’attaque lors de la Coupe du Monde 2014, même si la concurrence sera rude, entre les Drogba, Gervinho, Lacina Traoré, Doumbia, Arouna Koné et autres Ya Konan. Mais Bony a, comme arguments, son incroyable rendement, son âge et sa marge de progression. Il explose véritablement cette saison, mais l’avant-centre a déjà une petite expérience derrière lui. La saison dernière, déjà avec le Vitesse Arnhem, il avait terminé l’année avec 17 buts à son actif (12 buts en championnat, puis 5 lors des play-offs pour l’Europe).

Avant de débarquer aux Pays-Bas, Bony était allé faire ses armes en République Tchèque, plus précisément au Sparta Prague. Il a disputé là-bas deux saisons et demie, remportant la Coupe en 2008, le championnat en 2010 et la Supercoupe la même année. Au mercato hivernal 2011, après un début de saison en fanfare au Sparta (meilleur buteur de l’Europa League au terme des phases de poules), le Vitesse Arnhem réussit à le convaincre de rejoindre leur projet, pour 4,1 millions d’euros. Selon les estimations, il en vaudrait aujourd’hui quasiment le triple. Le Vitesse sait qu’il y a un véritable bénéfice à faire, et c’est pour cela que le club néerlandais a pour le moment refusé toutes les offres qui lui ont été faites. On se souvient notamment de l'intérêt du RC Lens, de l’OM, de Wolfsburg, de Newcastle et même de Chelsea, l’été dernier, pour l’attaquant ivoirien. Avant de penser à son avenir, Bony veut déjà penser à son présent. Et ce présent, ce sont les qualifications au Mondial 2014, puis la fin de saison avec le Vitesse, où il espère bien accrocher une historique qualification en Ligue des Champions.


L’Académie Cyril Domoraud

Pour revenir encore un peu en arrière, Wilfried Bony a fait ses débuts footballistiques à l’académie Cyril Domoraud, avant de passer par le club d’Issia Wazi pendant deux ans. Lors de sa deuxième saison là-bas, il termine d’ailleurs meilleur buteur du championnat ivoirien. Puis le grand saut en République Tchèque, où il va débuter son éclosion et déjà impressionner avec ses statistiques. «  J’avais également des propositions en Roumanie, mais ce qu’on m’a proposé ici m’a plu alors j’ai dit oui » racontait-il à l’époque dans une interview à Africahit. Il évoquait déjà un éventuel départ, et un intérêt prononcé pour la Ligue 1. C’est finalement le Vitesse Arnhem qui a devancé tout le monde, flairant le bon coup. Bonne pioche. Le joueur est d’ores et déjà sur les tablettes de nombreux clubs pour l’été prochain. A coup sûr, on en entendra parler dès le mois de juin. D’ici là, il aura certainement planté encore quelques banderilles, peut-être même avec le maillot orange et vert des Éléphants. Histoire de faire encore grimper sa valeur marchande de quelques millions d’euros, quoi.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 107
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom