Stadium Stories

25/07/2013

Pour ce premier article, il me semblait logique de commencer par raconter mon expérience d’un stade français, à savoir le Parc des Princes. Un de mes amis, qui est un grand fan du PSG, m’a emmené au Parc où j’ai découvert une nouvelle équipe, mais aussi une nouvelle ambiance depuis l’arrivée de QSI.

Voici quelques infos sur le match :


Match : PSG – Valencia (1-1)

Buts : Jonas, 55’ (VAL) ; Lavezzi, 66’ (PSG)

Stade : Parc des Princes, Paris, France

Compétition : Ligue des Champions, 8ème de finale retour (match aller : Valencia 1-2 PSG)

Date : 6 Mars 2013.

Contexte

Le Paris Saint Germain a joué ce match retour de la Ligue des Champions à domicile. Après avoir battu Valence au match aller 2 buts à 1, en ayant plutôt dominé la rencontre, on s’attend à une qualification relativement facile du PSG. A la fin du match, c’est bel et bien Paris qui rejoindra les ¼ de finale, mais sans avoir réellement contrôlé le match. Mais après tout, c’est la qualification qui importe. En effet, 18 ans que le PSG n’avait plus joué un ¼ de finale de Champion’s League.

Depuis la reprise du PSG par Qatar Sport Investment (QSI), le club a rejoint une nouvelle dimension, notamment grâce à la signature de joueurs de classe internationale, tels que Ibrahimovic, Thiago Silva, Pastore ou encore Lucas Moura. Le PSG est dorénavant capable de rivaliser avec les meilleures équipes européennes. Cependant en 2010, avec la mise en place du Plan Leproux, qui a pour objectif de lutter contre la violence dans et en dehors du stade, on a pu assister à la dissolution des groupes de supporters. Ceci a évidement eu un impact négatif considérable sur l’ambiance du stade.

Voici donc le dilemme. Avant 2010, le club n’a remporté aucun trophée important pendant près de 15 ans. Pire, il a dû se battre pour éviter la relégation en 2008. Mais d’un autre côté, le club avait des groupes capables de mettre une ambiance de folie et surtout, il y avait une âme dans cette équipe et ce stade. Aujourd’hui, le PSG peut être considéré comme une grande équipe d’Europe, composée de joueurs de renommée mondiale qui offrent des résultats plus que satisfaisants. En revanche, d'après mon ami, on ressent un manque au Parc des Princes. Le manque des groupes ultras, des Kop of Boulogne et Supras Auteuil, des drapeaux et fumigènes. Au final, c’était mieux avant ? Je n'ai malheureusement pas la réponse.

Parc des Princes

En ce Mercredi 6 Mars, j’étais dans le métro avec mon ami, en route vers le stade. J’étais vraiment impatient, sachant que c’était mon tout premier match au Parc. Mon pote lui était plutôt tranquille, vu qu’il avait l’habitude d’aller voir son équipe de cœur au stade. Mais je pouvais tout de même sentir qu’il y avait de l’excitation, que c’était un jour spécial. C’est vrai que ce n’est pas tous les jours que le PSG joue un 8ème de finale de Ligue des Champions. De ce fait, pour la plupart des jeunes supporters du club, cette soirée est une grande première. On est donc sorti du métro Porte de Saint Cloud, et alors qu’on marchait tranquillement, je pouvais enfin apercevoir le Parc.

Une immense structure d’environ 45.000 places divisée en 2 étages, rouge et bleu. Le Parc des Princes accueillent les matchs du PSG depuis 1974. J’ai trouvé le stade vraiment impressionnant, du fait de son look « agressif » vu de l’extérieur. Mais c’est bien ce qui fait son charme. A l’intérieur, on peut lire plusieurs inscriptions sur les tribunes : « Fiers de nos couleurs », « Ici c’est Paris », et « Rêvons plus grand », le slogan du club version QSI. Le fait qu’il n’y ait pas de séparation entre les 4 tribunes accentue l’effet de foule dans le stade, selon moi. C’est juste dommage que le terrain soit un peu loin des tribunes. On se sent par conséquent un peu loin des joueurs, surtout au 2ème étage, par rapport à ce qu’on peut voir dans certains stades Anglais. Mais la vue est tout de même idéale pour profiter du spectacle sur le terrain, et dans les tribunes.

Le match

Comme je l’ai spécifié dans le contexte du match, le PSG entame la rencontre avec un léger avantage sur Valence, grâce à leur victoire à l’extérieur. Pour ce match, j‘espérais donc voir en action les joueurs stars de ce PSG « taillé pour l’Europe ». Voici le 11 de départ mis en place par Ancelotti :

Sirigu ; Thiago Silva, Alex, Jallet (Van der Wiel), Maxwell ; Matuidi, Chantôme, Thiago Motta (Sakho), Pastore, Lucas (Gameiro) ; Lavezzi.
Plutôt pas mal, même si j’étais un peu déçu des absences d’Ibrahimovic, Verratti (suspendus), Menez (blessé) et Beckham (remplaçant).

La première mi-temps s’est terminée sur un triste 0-0. Les espagnols avaient le contrôle du ballon, sans pour autant être très dangereux. On peut remercier Thiago Silva pour ça, ce joueur est un mur et mérite amplement sa réputation de meilleur défenseur central du monde. Après une belle occasion pour Pastore dès la 4ème minute de jeu, Sirigu s’est bien envolé pour sortir une grosse frappe de Soldado. Avec une occasion de chaque côté et sans le moindre but, l’arbitre siffle la mi-temps. Au retour des vestiaires, il aura fallu 10 minutes a Jonas pour ouvrir le score sur une splendide frappe de l’extérieur de la surface. Heureusement, il aura fallu seulement 10 minutes de plus à Lavezzi pour égaliser, après une superbe remontée de balle de Gameiro, tout juste entré à la place de Lucas. A partir de cet instant, je pouvais sentir le stress envahir les tribunes. Le match était plutôt fermé, et la moindre erreur défensive pouvait envoyé le PSG en prolongations et ainsi remettre en cause tout le bon travail effectué au match aller. Finalement, c’est sur le score de 1-1 que se termine la rencontre, ce qui envoie le PSG en ¼ de finale de Ligue des Champions, le premier depuis 18 ans.

L’ambiance

Après avoir lu beaucoup d’articles sur la situation du PSG et de ses supporters, et surtout après en avoir parlé avec mes amis qui ont connu le Parc des Princes pré-QSI, je ne m’attendais pas spécialement à un grand spectacle dans les tribunes. J’avais tort.

Il faut évidemment prendre en considération le fait que le club n’avait plus atteint un ¼ de finale de la plus prestigieuse compétition européenne depuis 18 ans. On peut ainsi imaginer l’engouement généré par ce match. Dans de telles circonstances, on a pu assister et participer à une ambiance exceptionnelle. L’entrée des joueurs était très impressionnante, notamment grâce à la musique de la Ligue des Champions (qui me donne des frissons même devant la télé), l’immense tifo aux couleurs du club, et les écharpes levées dans les tribunes. Malgré l’absence des groupes ultras, les kops furent très actifs pendant le match, s’envoyant des « ALLEZ PARIS – PARIS EST MAGIQUE » plutôt retentissants. Quand Lavezzi a marqué le but égalisateur, le stade a littéralement explosé. 45.000 personnes se levant comme un seul homme, agitant leurs écharpes et laissant éclater leur joie… ça envoyait ! J’étais vraiment surpris par l’ambiance et heureux d’avoir pu y participer. Au coup de sifflet final, le speaker a lancé l’habituel « ICI C’EST… », et c’est en cœur que tout le stade a lancé un énorme « PARIIIIIIS ». J’en ai encore des frissons.

Au final, l’ambiance était vraiment incroyable et j’ai suivis le mouvement avec un grand enthousiasme. Mais je repense encore à ce que mon ami m’a dit quand on est sorti du stade : « imagine ce que ça aurait donné avec les ultras… ». Tout est dit.

Quelques informations

Acheter des billets : Il est possible d’obtenir des billets en ligne, sur le site internet du club, où il faudra s’enregistrer au préalable. Ce sera en revanche un peu plus difficile pour les matchs importants comme la Ligue des Champions. Dans ces conditions, les billets sont généralement vendus en « packs ». Il faudra donc acheter plusieurs billets pour différents matchs en même temps. Plus cher donc, et pas pratique surtout si vous voulez juste voir un seul match. Par exemple, pour ma part, j’ai du acheté un pack à 170€ avec la place pour le match contre Valence et une place pour un match de Ligue 1 contre Lille.

Prix des billets : Les prix dépendent généralement du match en question, il est possible de trouver des billets à partir 25€, et ça peut grimper à plus de 170€ pour certains « packs ».

Accès au stade : Très facile de rejoindre le stade du centre ville avec le métro, la station la plus proche étant Porte de Saint Cloud.

Structure du stade : Stade vraiment impressionnant sur 2 étages. Il n’y a pas vraiment de mauvaises vues je pense, j’éviterai tout de même les angles. La tribune Paris est idéale pour profiter du spectacle, tandis que Boulogne et Auteuil sont le cœur de l’ambiance du Parc.

Ambiance : Difficile pour moi de dire, vu que je me base sur un seul match, mais je pense qu'il est difficile de prédire l’ambiance d’un match au Parc des Princes. Je pense que ça dépend beaucoup du match en question et de son intensité. Mais quoi qu’il en soit, une belle ambiance réside toujours cette enceinte.


AA


NB: Cet article raconte mon histoire vécue sur un match en particulier. Je ne prétends pas connaitre tout sur l'histoire du club et de ses supporters.


Votre compte sur SOFOOT.com

8 réactions sur 2 pages Précédent 1/2 Suivant ;
Poster un commentaire

  • Message posté par Appelle-moi Jack !!! (5074) le 25/07/2013 à 02:30
      Note : 1 

    La question posée "c'était mieux avant ?" ne se pose pas, puisque l'auteur de l'article n'a pas connu l'ambiance avant 2010...

  • Message posté par JuKaZ (2) le 25/07/2013 à 06:51
      

    rectification: pas de titres majeurs pendant 15ans...puisque Paris a quand même gagné pas mal de coupes pendant cette période .Après je suis du même avis que Jack, tu parles d'ambiance sans avoir connu Le Parc

  • Message posté par Südkurve28 (756) le 25/07/2013 à 10:31
      Note : 1 

    Je suis aussi allé au Parc l'an dernier (contre Eviant TG en Ligue 1), et franchement j'ai été aussi surpris que l'auteur par rapport à l'ambiance. Pourtant on rabâche sans arrêt que le stade est vide, que personne ne chante et que l'ambiance est morte... Alors ou c'est pas du niveau du Parc pré-plan Leproux (que j'ai connu aussi), mais c'est quand même pas si mal que ça. Les chants sont moins puissants, moins encadrés, mais c'est pas non plus un mouroir le Parc, on y vibre toujours autant (surtout quand on a pas la chance d'aller souvent au stade). C'était mieux avant certes, mais ça reste kiffant.

  • Message posté par Al Bundy (1845) le 25/07/2013 à 11:57
      Note : - 1 

    SUDKURVE

    Y'a un an et demi, j’emmène un pote supporter de Bordeaux voir PSG-ETG aussi, premier match de Motta en janvier ( il faisait genre -1000°C comme dirait jamel )...

    Le mec m'a dit que même sans les associations, le parc était 100 fois plus impressionnant que chaban delmas même plein...

    il a été très surpris par rapport à tout ce qu'il entendait de négatif...

    j'suis persuadé que genre 80% des anciens sont revenus... le seul truc qui me manque par rapport à avant ce sont les drapeaux et les tifos... je te rejoins sur le fait que ce soit plus désordonnés aussi

  • Message posté par Dendecuba (3692) le 25/07/2013 à 12:43
      

    Bon je pensais que l'intérêt des blogs sur SF étaient de sortir des chantiers battues avec des trucs originaux ou des analyses vraiment poussées faites par des passionnés, pour les passionnés. Mais là ya quoi sans déconner???! ! Le mec a vu un match du psg ya 6 mois et il vient faire un blog!!! C'est pas la foire à la saucisse bordel, tu es évidement libre d'écrire ce que tu veux mais avant de publier, il serait bien de te poser la question de l'intérêt pour les autres lecteurs!!


2 pages Précédent   Suivant :
Poster un commentaire