So Roudourou

21/09/2015

Fut un temps, Guingamp comptait dans ses rangs l'inventeur des « Papinades », mais heureusement ses héritiers font beaucoup mieux inspirés que lui sous le maillot Rouge et Noir. Coup d'oeil sur 5 retournés qui ont marqué l'histoire.

N°5 : Nisa SAVELJIC, Lyon 0-1 EAG, 07/02/04

Trimballé pendant 90 minutes par l'armada lyonnaise, En Avant obtient miraculeusement un corner au début du temps additionnel. Le score est toujours de 0-0, grâce à un héros nommé Ronan Le Crom. Preuve d'une ambition extrême, Marchand n'envoie que 3 joueurs dans la surface. Le Roux centre, André remise de la tête pour Saveljic. Le défenseur serbe, à l'image de Briand samedi, contrôle le ballon dos au but. Juste avant qu'Edmilson n'arrive, il exécute un geste aussi poussif que décisif. Son retourné n'est pas un exemple du genre mais il est imparable pour Coupet. L'un des plus gros hold-up de l'histoire d'En Avant. Les bandits du 7 février 2004 avaient cependant perpétué la tradition de l'époque : Guingamp fut en effet la seule équipe à se dresser face à la domination lyonnaise du début des années 2000. 3 victoires et un nul lors des deux premiers titres de champions de l'OL.







N°4 : Abdelhafid Tasfaout, EAG 3-0 Lorient, 30/10/99

Patrick est abonné depuis 15 ans à Guingamp. Il ne manquerait pour rien au monde un match de ses Rouge et Noir. Problème, ce samedi midi il a un repas de famille chez Tante Josette. Comment va-t-il pouvoir s'échapper de cette réunion cruciale pour atterrir sur son siège à 14h pour le coup d'envoi du derby de Division 2 ? Lui a un plan. Sans que personne ne le remarque, il s'efface, esquive la Tarte Tatin, monte dans sa Fuego et fonce au stade. Bloqué dans un bouchon Rue Saint-Michel (6 voitures se font en effet des politesses sur la priorité à droite devant le bar des Sports), Pat' – pour les intimes- klaxonne, se fraie un chemin et débarque derrière la présidentielle à 14h06. Ouf, se dit-il, jusqu'au moment où, rendu dans les escaliers de la Latérale Ouest, il entend une clameur de Roudourou. Jozwiak vient de marquer. Entre frustration et soulagement d'être quand même arrivé, Patrick prend position sur le siège 24, du bloc A, rang J. Installé sereinement, son visage se fige lorsqu'il se rend compte que le score est en fait de 2-0 pour Guingamp. Et oui, Patou a loupé ce Golazo de Tasfaout, inscrit dès la première minute de jeu.





Bon, Fiorèse en claquera un juste avant la pause pour permettre à notre sympathique Patrick de ne pas trop regretter la Tarte Tatin de Tante Josette. Conscient de cette terrible péripétie, l'En Avant de Guingamp décida, en 2012, de renommer la tribune Latérale Ouest à son nom.





N°3 : Jimmy Briand, EAG 2-1 Gazélec, 19/09/15

Il ne lui manquait qu'un but. Déjà leader d'une attaque enfin efficace (3 passes décisives, co-meilleur passeur de L1 avec Kyei), Jimmy-B a marqué un but aussi important que spectaculaire ce samedi, son premier avec les Rouge et Noir du 2-2. « L'un des plus beaux » de sa riche carrière, de son propre aveu.

Vidéo






N°2 : Claudio Beauvue, EAG 2-1 AC Ajaccio, 26/10/13

Mené – on ne sait comment – par Ajaccio depuis la 40è minute, En Avant campe sur la surface d'un Ochoa invincible sur sa ligne. Le Mexicain repousse tout. Remplaçant au coup d'envoi, Yatabaré se démène mais rien n'y fait. Et puis, à 4 minutes du terme de la rencontre, Atik tape un corner devant le Kop Rouge. Après un carambolage aux 6 mètres, le ballon lui revient. 9 joueurs sont au premier poteau, 2 au second, dont Beauvue. Atik l'a vu et dépose un centre millimétré. Air Beauvue s'envole horizontalement et claque un ciseau puissant, petit-filet opposé. Le Roudourou, libéré, rugit. Finalement, Guingamp fera exploser Ajaccio dans le temps additionnel avec un coup de casque du gars Diallo pour une victoire 2-1 et une 5è place au classement au coup de sifflet final. Un ciseau qui a tout changé. Le point de départ de l'histoire d'amour entre Beauvue et le Roudourou.

Vidéo






N°1 : Christophe Mandanne, EAG 2-1 Toulouse, 16/05/15

Le point final d'une saison d'exception. 10è de Ligue 1, 16è de finaliste de Ligue Europa, ½ finaliste de la Coupe de France, Guingamp conclut son exercice à Roudourou par une victoire 2-1 contre Toulouse. Comme un clin d'œil du destin, c'est son duo Beauvue-Mandanne (43 buts toutes compétitions) qui plante les deux. Le premier est signé « Toto », dès la cinquième minute, sur un centre de Jacobsen (passeur aussi pour Briand samedi). Le reste se passe de commentaire, une envolée monstrueuse. Un café, l'addition s'il vous plaît.

Vidéo


Votre compte sur SOFOOT.com

0 réaction ;
Poster un commentaire


0 réaction :
Poster un commentaire