So Roudourou

28/09/2015

Partidazo hier à Roudourou. Entre étourderies et gestes bien sentis, volontaires ou non, ce Guingamp-Monaco restera dans l'histoire de cette saison 2015/2016, et un peu plus encore. (Photo EAG)

51% : Selon les statistiques de la LFP, Guingamp a eu le ballon 51% du temps hier. En soi, ce chiffre ne pèse pas si lourd mais lorsqu'on le replonge dans le contexte, il devient inédit : c'est la première fois depuis son retour en L1 qu'en En Avant est devant en terme de possession contre un cador (Monaco PSG OM OL). Sa moyenne lors des 19 matches précédents contre le Big Four était de 37,5%. Largement au-dessus des standards, donc.



3-3 : Le Roudourou n'avait plus connu un tel score depuis pour un match de Ligue 1 depuis le 2 août 2002 et le fabuleux retour tardif contre Lyon (menés 1-3 à la 88è Bardon puis Drogba avaient arraché le nul). Toutes divisions confondues, il faut remonter au 3 août (décidément) 2012 pour retrouver la trace d'un 3-3. C'était contre Le Havre, lors de la 2ème journée d'une saison qui avait abouti sur un retour parmi l'élite. Yatabare avait inscrit ses deux premiers buts en championnat (9', 10') avant que Diallo de marque le 3-2 (52') et que Mendes n'égalise à la 94'. Décidément, les 3-3 se jouent souvent dans les tous derniers instants.



200 : D'un centre-tir (plus centre que tir), Nicolas Benezet a inscrit à la 89è minute le but égalisateur mais aussi le 200è de Guingamp en Ligue 1, à Roudourou. De quoi rendre un peu plus historique ce match fou où Guingamp a pour la première fois remonté un handicap à domicile depuis le 26 octobre 2013 (victoire contre Ajaccio, soit 14 matches de L1 perdus après avoir encaissé l'ouverture du score).


Votre compte sur SOFOOT.com

0 réaction ;
Poster un commentaire


0 réaction :
Poster un commentaire