Never trust a marxist in football !

07/11/2020

Pour tous les passionné-e-s, les fétichistes, et même ceux ou celles qui aiment encore prendre le temps d’écouter vraiment de la musique #fuckdeezer #fuckMP3 et commandez chez vos disquaires.... #confinement

Donc tu sais que tu collectionnes les disques vinyles quand…


ils postent leur chat sur instagram, tes stories ne sont que le défilé de tes pochettes de disques

Tu as souvent fait l’acquisition d’un 33t pour la pochette, tu l’as regretté, mais tu le montres toujours quand un pote passe à la maison…

Discogs c'est le mal, mais parfois le mal c'est bien !

quand tu as été à NYC pour la première fois, tu t’es dit que tu t’étais souvent fait enfler par le snobisme des français

quand tu voyages, la première chose que tu regardes dans le « guide du routard » ou le « Lonely planet », c’est l’adresse des disquaires…

quand tu as découvert combien valait le "Qui sème le vent récolte le tempo " de Mc Solaar, tu te dis avec indulgence que c'est la seule fois de ta vie que tu as su réaliser un placement financier

ce que tu as le plus aimé au départ dans « Endtroducing..... » de Dj Shadow, ce fut la photo ...

tu as un avis sur la meilleure façon de laver un vinyle alors que tu ne sais toujours pas repasser une chemise

Tu récupères régulièrement des protections papiers pour changer celles qui déconnent et surtout ces horreurs en plastique transparent…

lorsque tu reçois à dîner tu crois encore faire plaisir en passant des disques rares alors que tout le monde se contente désormais des playlist sur Deezer

tu vérifies toujours dans les bacs la cote des galettes que tu possèdes…

tu as déjà acheté deux fois le même disque, tu ne l’avoues pas facilement …

tu ne comprends pas ces gens qui font l'acquisition de platine pour numériser en mp3 leur disque

le pire c’est quand tu en as racheté un second exemplaire en connaissance de cause parce que l'original était un peu abîmé ou qu'il sautait sur un titre …

tu as dégoté un album pour un titre et mis dix ans à découvrir les autres tracks en te disant « quel con ! » …

tu as soufflé de désespoir en entendant dans le casque le voile ou les grésillements sur une bonne affaire …

tu voudrais avoir des poupées vaudou pour les disquaires qui ont collé le prix directement sur le skeud, surtout avec des étiquettes qui arrache la pochette si tu veux les enlever

quand sur instagram, quelqu'un poste des photos de ses disques, tu te sens presque moins seul ...

tu ne cesses de te dire que vu le pognon que tu leur laisses, les disquaires pourraient mettre au moins des platines d’écoute correctes …

dans ton entourage, y a toujours un gars qui tient à préciser qu’il a payé tel disque moins cher que toi…

tu as chez toi des compilations Motown avec le tampon Nova à l’intérieur (achetées chez Crocodisc, tu balances) ….

d’ailleurs tu ne comptes plus les prénoms marqués sur toutes les occases récupérées dans des brocantes.. une pratique que tu aurais aimé voire interdite et sévèrement punie…

Tu sais qu’on ne casse jamais le rond central d’un 45t …

Quand quelqu'un te demande si tu connais un artiste ou un morceaux, tu réponds invariablement, j’ai le vinyle, comme si c’était sa question …

A chaque déménagement, tu te rends compte de ton addiction et tes amis aussi

Quand tu as vu « High Fidelity » avec un pote, vous vous êtes racontés à la sortie du cinéma que tu ressemblais un peu aux deux gars qui bossent dans la boutique …

Tu as sacrifié deux ou trois disques pour que tes fils s’acharnent dessus et épargnent le reste de ta collec …

La première fois que tu as revendu des 33T, tu t’es dit que, ca y est, tu as vieilli …

Combien de fois est-tu reparti avec un achat dispensable juste parce que l’idée de quitter un magasin sans un truc t’était insupportable ? ...

Shazzam est une hérésie ...

Tu as déjà noté des noms de disques quand tu parcourais un bon Nick Toshes …

Tu as toujours lu les Liner Notes des albums, et en particulier celle de Steve Barrow chez Trojan, qui furent un peu ton wikipedia du reggae …

Tu te mords les doigts quand tu repenses aux débuts du CD, l’époque ou chez Gilbert tu pouvais acheter un Blue Note pour 40 francs …

Tu revendais les envois presse cd pour acheter des vinyles …

Tu es devenus pote, à force, avec certains disquaires …

Tu es en compte chez eux comme d’autres au bistrot

Avec le temps , le 45t est devenu ton format préféré , surtout depuis que tu mixais et que niveau mal de dos, y avait pas photo …

Tu sais qu’ au-delà de six titres par face, niveau son, c’est mort …

Tu laves tes disques avec davantage d’attention que n’importe quel autre objet au monde ….

Tu as des disques dans des styles musicaux que tu n’aimes pas, mais tu sais qu’il faut les avoir …

D'ailleurs, toi tu utilises plus souvent le terme Lp que 33T ...


Votre compte sur SOFOOT.com

0 réaction ;
Poster un commentaire


0 réaction :
Poster un commentaire