Never trust a marxist in football !

11/11/2020

Leonardo a sorti la punchline pour nous occuper pendant le confinement et la trêve internationale. « Paris n’est pas une ville de foot ». En France, seul Marseille peut y prétendre, selon lui. De quoi transformer Twitter en Verdun virtuel en ce 11 novembre. Pour contribuer à ce débat, du haut de mes petit galons d’historien du ballon rond, de journaliste de totale mauvaise foi et de parisien assumé, voici donc tu « Tu sais que Paris est une ville de foot quand…. »… Je vous attends:)

Tu sais que Paris est une ville de foot quand


tu te rappelle que ce fut au début du vingtième siècle, dans la capitale, ses faubourgs, et sur les fortifs, que le footall dit association s’est vraiment démocratisé...

Paris est une ville de foot, Marseille celle de l’OM.. c’est bon ?

Plus que d’aimer un club, on y aime tous les clubs de France, y compris Marseille, mais aussi Benefica, le Mouloudia, Dortmund et bien sur Strasbourg…

Paris en matière de foot n’est pas fidèle mais polyandre, chacun sa conception de l’amour…

Paris-Banlieue a compté parfois plusieurs clubs en D1 ; Le Stade Fançais, le Racing (champions de France 1936), le Red Star, etc.…

Le PSG fut et reste le club le plus détesté de l’hexagone… Notre Tottenham… Et la haine est la plus belle des reconnaissance dans le petit monde des supporters

Combien de joueurs, de coach , de parcours ont-ils commencé sur ses stades Lénine de Banlieue Rouge ou dans les vestiaires du PFC et du CO Vincennes ?

Ou se joue la finale de la Coupe de France ?

Paris n’arrête pas de vivre les soirs de matchs ni les lendemain de défaite. Madrid, Barcelone, Londres ou Munich non plus . Ce ne sont pas des villes de foot. ? Ou juste des grandes villes ou tout ne se résume heureusement jamais au foot… ?

Les supporters et les ultras du PSG sont encore plus admirables d’avoir su aimer leur couleur sans l’assentiment d’un consensus vaguement identitaire ou régionaliste.

Leonardo veut rentabiliser l’investissement de son patron en cherchant le meilleur investissement, vous êtes certains, ami-e-s Marseillais, que ce baiser capitaliste sur votre passion n’est pas empoisonné ?

J’ai aimé le foot dans le 77, comme Thuram, et à Paris, en admirant Susic… Paname est ma ville de foot !

Je complète : et Saint-Ouen la ville du Red Star

Tant que le Parc de Princes ne subira pas de Naming, Paris sera une ville de foot

Strasbourg est une ville de foot, et pourtant Leonardo ne sait peut-être pas la situer sur la carte…

Paris est une ville du foot populaire, Marseille une cité populaire qui a son club de foot...

Paris est une ville de foot, qui n’a pas besoin de se le raconter tous les jours..

Pour que l’on subisse ce genre de polémique, c’est surtout la preuve que la France n’est toujours pas un pays de foot...


Votre compte sur SOFOOT.com

0 réaction ;
Poster un commentaire


0 réaction :
Poster un commentaire