Never trust a marxist in football !

13/09
Amar, ancien président des Lutece Falco "À l’époque, ou au départ, ce match n’était pas présenté comme un Classico, et après tout rien de plus normal, nous ne sommes pas en Espagne. Ce terme date d’à peine 4 ou 5 ans. Il est inventé de toute pièce. Les rencontres contre Marseille ont vraiment pris de l’importance à partir des années 90, quand le PSG et l’OM sont devenus les deux plus gros clubs français, et peut-être davantage encore aujourd’hui. Je ne parle pas forcément sur le plan des résultats ou du palmarès. L’OL a remporté davantage de titres que Paris par exemple, mais leur incroyable règne de 2001 à 2008 n’intéressait que les Lyonnais, y compris quand ils sont arrivés en ...
#PSGOM Sound System (Parisian selector)
13/09
La Souris Déglinguée « Dernier Pogo à Paris » Triptik « Paname » Tommy Hools « Paris » Georges Ulmer « Pigalle » Kohndo « Paris » Flynt « J'éclaire ma ville » The Style Council « Down in the Seine » L'infanterie sauvage « Bords de Seine » MC Jean Gab1 « Deux amours » Sherwood Pogo « Paris-SG »
LSD et la Raya originelle
04/09
Les rockers banlieusards Farid, skinhead, première bande des Halles  : « Parmi les tribus, les plus présents, dès les années 60 restent les rockeurs. Il y avait toujours une banane et une paire de tiagues qui trainaient près de chez toi. C’est les premiers que j’ai vus et ils comptaient de sacrés clients. De même il n’y avait alors que les vieux voyous gaulois qui se faisaient tatoués, et les marins ou les Légionnaires…» Madj, ex-teddy boy, ancien responsable d’Assassin Production et dj défenseur des musiques populaires « De 78 à 81, j’étais jeune rockers puis Teddy boy à l'anglaise, j’écoutais du Rock’n’Roll 50’s et aussi beaucoup le revival anglais de l’époque, sans lequel ...
#PSGBAYERN Interview de Manu, un des fondateurs du KOP OF BOULOGNE
23/08
- D’où est venue ta passion du football ? As-tu joué en amateur ? Manu – Je suis un passionné de foot. Je suis d’origine espagnole, catalane plus précisément. Mon père et mon frère ont toujours regardé le foot à la télé. Ensuite, j’ai travaillé en usine et j’ai joué deux ans en club, comme goal, à la Fédération Sportive et Gymnique du Travail (FSGT) (cf. http://www.sofoot.com/blogs/marxist/vous-vous-souvenez-du-foot-corpo-148588.html). Je commençais à être punk. Du coup, j’ai découvert l’alcool et les joints et je ratais parfois des matchs, parce que je ne me réveillais pas le dimanche matin. - Quand as-tu commencé à entendre parler du P.S.G.? Par quel biais as-tu fréquenté le Parc ...
David Bowie et le foot : si loin, si près...
20/07
« Je suis un fan absolu de sa musique, même si je ne suis pas assez spécialiste pour évoquer ses qualités dans ce domaine. Mais je dois dire que le message qu’il a fait passer à ma génération était important : "Soyez assez fort pour rester vous-même." C'est un message très fort pour ma génération, celle de l'après-guerre. » De tous les hommages rendus hier à l'avatar « réel » de Ziggy Stardust, celui d'Arsène Wenger s'avère a priori le plus surprenant, surtout parce qu'il fait vibrer une corde sensible inattendue chez le coach d'Arsenal. Pour tout avouer, qui aurait pu l'imaginer transporté par des élans libertaires et hédonistes dans les vestiaires du Racing Strasbourg, après avoir ...
#14juillet : Et si les révolutionnaires français étaient des footballeurs ?
14/07
14 juillet 1789. La prise de la Bastille. La France ébranle de nouveau le monde et fait basculer l'Europe dans une autre époque, celle d'une modernité politique dont nous continuons de digérer les dernières miettes. Le roi a certes encore sa tête sur les épaules, mais il ne le sait pas encore, il a perdu un pays qui commence à se penser nation, sans avoir besoin de s'en remettre aux Bourbons. Le centre de gravité de notre histoire quitte Versailles pour retourner à Paris, et hormis les épisodes de la Commune et de la French Touch, cela ne changera plus. Des hommes vont en quelques années inscrire leurs noms au panthéon – parfois au vrai sens du terme - du roman national et surtout ...
Quand nous nous sommes mis à aimer le PSG : Kop of Sentier !
12/07
Kop of Sentier. Un club ne se résume pas à son palmarès. Francis Borelli l'avait bien compris. Pour essayer d'enraciner définitivement le PSG à Paris, il fallait un supplément d'âme, bref du monde dans les tribunes, un public fidèle, si possible haut en couleur. Après avoir encouragé la naissance d'un Kop de Boulogne tourné vers la jeunesse turbulente de la capitale, il va définitivement attacher l'image du club parisien à la faconde pied-noir, accrochant une nouvelle singularité culturelle à l'identité morcelée d'un club somme tout inclassable au sein du foot français. L'ancien joueur de Sousse, né en Algérie (mais qui n'était pas juif, contrairement à son prédécesseur Daniel ...
RED STAR-REIMS, FINALE DE ZONE OCCUPÉE
11/07
« Défendue par des cordons de gardes républicains, la forteresse du Parc des Princes était assiégée dès midi par une foule bruyante et impatiente d'envahir les gradins. Et quand fut donné le coup d'envoi à 15 heures, plusieurs milliers de personnes piétinaient encore derrière le service d'ordre dans l'espoir chimérique de pouvoir enfin contre toute logique se faufiler aux côtés des 35 000 privilégiés déjà installés. » Non, il ne s'agit pas de la description d'un de ces classiques chauds bouillants qui ont fait le bonheur de la L1 et de ses droits télé. En ce 12 avril 1942, Le Petit Parisien relate simplement l'ambiance électrique qui accompagne cette «petite » finale de la Coupe de ...
Top 10 : j'ai fait la Seconde Guerre mondiale
08/05
1 - Antoine Raab Antoine Raab, joueur allemand signé au Stade rennais, refuse de répondre à son ordre de mobilisation dans l'armée allemande en 1939. Un long périple commence pour lui qui, avec des faux papiers, le contraint d'abord à franchir la Réole (Gironde) et à rejoindre Nantes, où il se cache, travaillant pour la résistance locale. 2 - Jaap van Praag Le futur président de l'Ajax d'Amsterdam du grand Johann Cruijff a dû se cacher durant la Seconde Guerre mondiale afin d'échapper aux persécutions antisémites. Plus chanceux qu'Anne Franck, Japp ne reverra en revanche pas ses parents et sa sœur, qui ne sont jamais revenus d'Auschwitz. Difficile de mieux résumer la spécificité du ...