Never trust a marxist in football !

09/11
La fin du calvaire de la RDA pour la France Une ritournelle habituelle, qui devenait insupportable. Que ce soit pour les Bleus ou les clubs français, rencontrer une équipe est-allemande constituait le summum du match piège « typique ». Si le seul exploit de la sélection de la RDA fut d'avoir surclassé son homologue « impérialiste » en 1974, sans aucune conséquence sportive, elle se révéla une angoisse permanente pour les Bleus. Ainsi lors des qualifications pour l'Euro 1988, la France, tenante du titre, revient avec un nul de chez Honecker, et concède surtout une défaite à domicile (0-1) qui la prive de la phase finale. Au niveau des clubs, le bilan ne s'avère guère plus reluisant. ...
RDA : une fascination sportive
06/11
À la suite de la réunification, l’Allemagne a été le théâtre d’une série de procès retentissants concernant la pratique institutionnalisée du dopage en ex-RDA. Les faits révélés à cette occasion soulignaient, alors que cette question devenait une des préoccupations majeures du monde sportif, l’ancienneté du mal, jusqu’au sein de l’arène olympique. Or, la FSGT a longtemps défendu l’organisation du sport en RDA. Un rappel historique, plus que jamais, s’impose donc… La RDA ne représentait pas un pays ordinaire. Déclarée fin 1949, dans la zone d’occupation soviétique - réponse de l’URSS à la création de la RFA dans les secteurs contrôlé par les occidentaux-, elle appartenait ...
De la réunification allemande, de la chute du mur et de la bundesliga...
04/11
Rencontre avec Edgar Reitz... « Ein Volk, Ein Fussball ? » So Foot, avril 2006 « Heimat » (La patrie), vaste fresque historique et intimiste, entamée en 1979, est un roc installé au sein du cinéma d'outre-rhin. Cette chronique familiale couvre, en 52 heures, le parcours sinueux de l'Allemagne au vingtième siècle, en suivant les péripéties des membres d'une famille originaire d'un petit village imaginaire, Schabbach, niché sur les bords du Rhin. Le troisième volet, qui sort en salle le 29 mars (en même temps que la saga en DVD), traite de la réunification allemande. L'un des épisode s'attache ainsi essentiellement à la victoire de la Manschaft en 1990, prolongement sportif de ...
#PSGOM le #clasico : la mémoire des tribunes
27/10
Amar, ancien président des Lutece Falco "À l’époque, ou au départ, ce match n’était pas présenté comme un Classico, et après tout rien de plus normal, nous ne sommes pas en Espagne. Ce terme date d’à peine 4 ou 5 ans. Il est inventé de toute pièce. Les rencontres contre Marseille ont vraiment pris de l’importance à partir des années 90, quand le PSG et l’OM sont devenus les deux plus gros clubs français, et peut-être davantage encore aujourd’hui. Je ne parle pas forcément sur le plan des résultats ou du palmarès. L’OL a remporté davantage de titres que Paris par exemple, mais leur incroyable règne de 2001 à 2008 n’intéressait que les Lyonnais, y compris quand ils sont arrivés en ...
#Horsnormes : le foot de l'autre coté de la "normalité"
24/10
Nick Hornby racontait dans « 31 songs » le rapport singulier et forcément biaisée qu'entretenait son fils avec la musique (et en l'occurence un morceau de reggae), dont on sait la part immense qu'occupe cette passion dans la vie de l'écrivain. Mon garçon du haut de ses six ans me confronte au même désarroi. Le foot garde une place centrale dans ma vie, et en grande partie dans la relation avec mon ainé. Pour mon cadet, notre étrange occupation avec ce ballon rond, ce « jeu balle » qui par ailleurs lui sert également à désigner la totalité des jeux sur mon smartphone, prend surement des allures de rites kabbalistique. De son monde et de la manière dont il regarde de loin le notre, avec ...
« Concrete Jungle! » - Ska & Foot in england
17/10
Quel ou quels clubs les Specials supportaient ? Nous sommes originaires de Coventry et forcément je supportais Coventry City FC. Je me rappelle toujours quand ils ont remporté la Cup en 1987 contre Tottenham. Je n’avais pas pu aller les voire à Wembley, tous les billets avaient été vendus. J’avais du me contenter de regarder la rencontre à la télé. Au coup de sifflet final, toute la ville est descendue directement vers le centre. Ce fut le moment le plus fou de notre vie, pour une petite cité comme la notre. La « vieille » Cup garde toujours une dimension particulière dans la tête des Anglais. La remporter se révéla fantastique. On voyait du bleu ciel (couleur du Coventry FC, ndlr) ...
Quand Vichy a failli tuer le derby #ASSEOL dans l'oeuf ...
06/10
4 juillet 1943. Dans son rapport mensuel envoyé à Vichy, le préfet de la Loire s'inquiète que la suppression de l'équipe de foot professionnelle de Saint-Étienne, à la suite de la réorganisation du championnat de première division autour d'équipes régionales, déclenche « une très forte effervescence ». L'ampleur du mécontentement le pousse à demander une « reconsidération de décision ». Onze jours plus tard, le haut fonctionnaire essaye toujours de convaincre sa hiérarchie au nom du maintien de l'ordre public : « La présence à Saint-Étienne d'une bonne équipe de football a une influence d'ordre moral sur la jeunesse et en particulier la jeunesse ouvrière des houillères. » Il n'est pas ...
#PSGSDR: Top 10 quand Paris rencontre le Stade de Reims
25/09
1- 4 Mai 1974 : PSG - Stade de Reims : 0-5 (1/4 de finale aller Coupe de France). Petit retour aux sources. Le tout jeune PSG se trouve engagé dans la course pour l'accession en première division, aux cotés du Red Star. Entraîné par l’ancienne gloire rémoise (et des Bleus) Just Fontaine, et emmené par son international israélien Mordechaï Spiegler, ainsi que par le Congolais François M’Pelé, le club a sûrement d’autres préoccupations en tête que la Coupe de France, qui deviendra par la suite son jardin. Il se prend donc une belle raclée à domicile (le nul au retour n’effacera pas l’humiliation) face à un Stade de Reims qui, sans être l’un des leaders du championnat, prétend encore à ...
#Rugbyworldcup : Ferrasse, le ping-pong et la Guerre d’Espagne
23/09
Début des années 80. Albert Ferrasse, président baroque de la FFR est sur la sellette. L’homme entretient une amitié sulfureuse avec son homologue sud-africain Danie Craven, qui le pousse à ignorer, naïvement ou non, la question de l'Apartheid. Au boycott, Ferrasse préfère la politique de la main tendue et envoie en 1980 le XV de France en tournée en Afrique du Sud avec la présence du jeune Serge Blanco dans ses rangs pour affronter une équipe multiraciale. Ce qui lui attire les foudres du nouveau pouvoir en place. En 1981, lorsque François Mitterrand arrive aux affaires, le gouvernement de Pierre Mauroy le contraint à mettre un terme aux échanges avec les Springboks. Albert, qui a ses ...