Footaises

30/09/2013

Comme chaque année, le mois de septembre est le théâtre des premiers exploits collectifs, des premiers écarts en championnat et des nouveaux espoirs en sélection. Si Paris, Marseille et Monaco sont toujours au coude à coude en haut du tableau de Ligue1, pour d’autres, le début de la saison n’a pas été aussi heureux. Retour sur un mois de septembre riche en suspens et en rebondissements.

En Septembre un autre rêve. Le vent se lève. Sur la planète foot aussi, la brise s’est levée. Et météo mise à part, cette nouvelle saison a donné un nouveau souffle au monde du ballon rond. Regain d’espoir en sélection, premières qualifications pour Rio, cartes redistribuées en championnats… Depuis le début du mois, les jeux sont faits, rien ne va plus.

Alors que Florian Thauvin arrivait douloureusement à Marseille, clôturant ainsi le mercato estival, la plupart des pépites en crampons d’Europe rejoignaient leur sélection nationale. Objectif ? Les derniers matches de poules en vue des qualifications pour la Coupe du Monde au Brésil. Et si les Italiens et les Néerlandais décrochent déjà leur billet pour le Graal, la Belgique, la Suède et le Portugal sont en très bonne voie. Pour les Bleus, c’est une autre histoire.


Infortune bleutée


Les hommes de Didier Deschamps avaient rendez-vous avec l’Histoire en ce début du mois de septembre. Un rendez-vous un peu manqué d’ailleurs lors d’un premier match face aux Georgiens, qui s’est conclu par un nul 0 à 0. Heureusement quelques jours plus tard, les Bleus ont montré un tout autre visage en battant la Biélorussie 4 à 2. Mention très spéciale à Franck (Ribery, ndlr) : homme du match, de la semaine, du mois, de l’année. Il peut d’ors et déjà commencer à faire de la place sur une étagère du salon pour y placer le Ballon d’Or. Ses compagnons d’infortune bleutée ont eux aussi montré de belles choses, à l’instar de Samir Nasri en pleine rédemption et Paul Pogba, qui a profité de l’enthousiasme général pour marquer son premier but chez les Bleus. Ouf. Prochaine étape ? Un dernier match face à la Finlande le 15 octobre, avant le tirage des barrages.

src="https://www.sofoot.com/data/sofoot_blogposts/150027/cf52ebd8d660263a82a3b5657ddd3777.jpg"/>


Ça bulle en Champagne


De retour en clubs, le championnat a repris ses droits. Et si l’ascension du promu monégasque était prévisible au début de la saison, d’autres équipes étonnent. Les Canaris s’installent doucement dans le premier tiers du tableau avec l’OCG Nice et l’ASSE, tandis que Paris et Marseille talonnent dangereusement Monaco. Ailleurs les Lyonnais déçoivent par manque de rigueur, tandis que ça bulle à Reims ainsi qu’au Stade Rennais. Reste qu’après huit journées seulement, rien n’est encore définitif.

En Coupe d’Europe, Zlatan et ses copains parisiens ont bien entamé la compétition en l’emportant sur la pelouse de l’Olympiacos, 1-4. Le lendemain, Arsenal l’emportait au Vélodrome face à des Marseillais malchanceux. En Europa League, Bordeaux et Lyon connaissent des débuts compliqués mais devraient pouvoir renverser la vapeur rapidement.

src="https://www.sofoot.com/data/sofoot_blogposts/150027/ce149ccbd3c32ccf1209374f06f9bb04.jpg"/>


Autre part dans le monde


De l’autre côté de la Manche, Giroud et autres Gunners fanfaronnent au sommet de la Premier League, devant Liverpool, Tottenham et Chelsea. Pendant ce temps, Manchester United traverse une mauvaise passe, et ni Wayne ni Robin n’y peuvent grand chose. Outre-rhin, Aubameyang est tr ès bien intégrer dans l’effectif du Borussia Dortmund qui mène la danse de la Bundesliga, suivi de près par le Bayern de Guardiola. Même chose en Italie, où l’AS Roma, Naples et la Juventus ont pris d’assaut le podium. Rien de très étonnant, contrairement en Espagne où le Real Madrid est relégué en troisième place, par un Atletico multivitaminé.
Chez les filles, l’OL, Juvisy et le PSG dominent largement leur championnat. De quoi bien s’entraîner en vue des prochains rendez-vous en Bleues. Bah oui quoi, dix-huit joueuses sur les vingt sélectionnées en Equipe de France font parties d’un de ces trois clubs. Pratique.

Alors entre les exploits du début de saison, les espoirs déçus et les surprises inattendues, le mois de septembre n’a pas été avare en émotions. Et c’est tant mieux.

src="https://www.sofoot.com/data/sofoot_blogposts/150027/c70fdf0cf82fe89f380463c304e39361.jpg"/>


Votre compte sur SOFOOT.com

0 réaction ;
Poster un commentaire


0 réaction :
Poster un commentaire