Atahualpa futbol

05/03/2014

Ce soir au stade du New Den de Londres, l’Equateur affronte en match amical la sélection australienne. Ce match est le premier de l’année 2014 pour les deux sélections qui seront présentes cet été au Brésil. L’Equateur entame donc en Angleterre, sa série de matches amicaux préparatifs du Mondial 2014, entre problèmes de forme, de temps de jeu et de visas...

La Fédération équatorienne, comme beaucoup d’autres de ses homologues étrangères, a présenté le nouvel équipement que la « Tricolor » portera cet été au Brésil. Ce fut l’un des évènements de la semaine du côté de la sélection.
Le premier adversaire de l’Equateur de l’Equateur est donc l’Australie. La sélection australienne a passé une année 2013 en dents de scie : entre joie de la qualification pour le Mondial et déceptions après les mauvais résultats des matches amicaux. En effet, l’Australie a perdu contre le Japon (2-3), la Chine (3-4), le Brésil (0-6) et la France (0-6). L’effet fut immédiat : Holger Osieck, le sélectionneur allemand fut limogé et remplacé par l’Australien Angelos Postecoglou. Dès lors, l’Australie a battu le Canada 3-0 et le Costa Rica 1-0.
L’Equateur a terminé les éliminatoires plus difficilement qu’elle ne les avait entamés. Le décès l’été dernier de Christian Benitez, son attaquant vedette, a mis un petit coup d’arrêt au parcours équatorien. Cependant, la victoire 1-0 contre l’Uruguay le 11 octobre dernier a permis aux Equatoriens de se qualifier pour leur troisième Coupe du Monde, après celles de 2002 et 2006. Depuis, l’Equateur a disputé deux matches amicaux. D’abord contre l’Argentine (0-0) puis contre le Honduras, futur adversaire de la Tricolor au Mondial, pour un score de 2-2.
Reinaldo Rueda, le sélectionneur colombien de l’Equateur, n’a pas effectué de grands bouleversements pour ce premier match de 2014 mais a dû composer avec des soucis extra-sportifs. Renato Ibarra, joueur du Vitesse Arnhem, n’a pas pu obtenir de visa et ne sera donc pas présent. Le seul doute existant concerne la titularisation en défense de Frickson Erazo, nouveau joueur du grand club brésilien de Flamengo et qui n’y est pas titulaire. Rueda pourrait donc préférer associer à Achilier, le solide Jorge Guagua, nouveau joueur de l’Emelec, actuellement deuxième du championnat. Sur les côtés on retrouvera certainement Paredes et le capitaine, Walter Ayovi. Au milieu de terrain, la doublette Castillo-Noboa dans l’axe et Valencia et Montero sur les ailes. En attaque, Caicedo sera secondé d’Enner Valencia. C’est ce dernier, Enner Valencia, dont on attendra beaucoup. Nouveau venu en sélection en 2013, il fut l’un des grands artisans du titre de l’Emelec en 2014. Transféré cet hiver au club mexicain de Pachuca, il y a tout de suite trouvé ses repères et s’il maintient ses bonnes performances, il pourrait être d’une grande aide cet été au Brésil. Puisqu’on parle de forme et de performances, le milieu de terrain du Dinamo Moscou, Christian Noboa, sera observé avec attention car il est avec son club en vacances, puisque le championnat russe s’arrête en période hivernal. Aussi, d’autres joueurs comme les attaquants Marlon de Jesus ou Narciso Mina, ont connu des blessures dans l’hiver et sont physiquement incertains, ou au mieux, ont-ils repris depuis peu l’entraînement. Felipe Caicedo vient de signer avec le club émirati d’Al-Jazira et lui aussi, est incertain sur son niveau de forme.
L’Equateur est actuellement 24ème du classement FIFA (derrière la Russie et la Côte d’Ivoire, devant la Suède et l’Algérie), l’Australie quant à elle, est 53ème (derrière le Monténégro, devant la Slovaquie). C’est un adversaire qui est techniquement à la portée des Equatoriens. Les méformes et l’absence d’Ibarra seront les seuls points d’interrogation de cette rencontre, pas des moindres puisqu’ils suscitent l’inquiétude du sélectionneur et de son staff qui vont avec ce match, jauger le niveau actuel de la « Tricolor ».
Le 17 mars, l’Equateur affrontera à Amsterdam les Pays-Bas, pour ce qui sera un vrai test. D’autres matches amicaux ont été prévus : contre le Mexique à Chicago le 30 mai et contre l’Angleterre à Miami le 4 juin.


Votre compte sur SOFOOT.com

0 réaction ;
Poster un commentaire


0 réaction :
Poster un commentaire