Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Liste de Deschamps

Bleus : Nasri de retour, première pour Mangala et Guilavogui

La liste de Didier Deschamps pour les deux matches amicaux face à l'Uruguay et le Brésil, à disputer début juin, est tombée. Pas d'énormes surprises, hormis le retour (presque annoncé) de Nasri et les premières convocations du Stéphanois Guilavogui et du Portiste Mangala. Gignac, Mavuba et Rémy restent dehors.

Modififié
Gardiens : Lloris, Mandanda, Landreau

On ne change pas un trio qui gagne (ou qui ne gagne pas). Comme d’habitude, donc, Deschamps appelle Lloris, Mandanda et Landreau. Reste à savoir à qui il va donner les clefs des cages. A priori, ce sera Lloris, le numéro 1 dans la hiérarchie. Sauf que la fin de saison de Mandanda peut donner des doutes au sélectionneur (qui connaît mieux que quiconque le portier). Steve a tout simplement été monumental, et si Marseille s’est assuré la deuxième place de Ligue 1, c’est en grande partie grâce à lui. Rappelons qu’il n’a pas pris le moindre but du 3 mars au 4 mai, ce qui est tout de même assez dingue. Lloris, pour sa part, connaît une fin de saison mitigée avec Tottenham, mais sera bien là quand même. Le troisième fauteuil semble désormais réservé à Landreau. Peu importe ses prestations en championnat, et peu importe si Bastia est la pire défense de Ligue 1. Ruffier, Carrasso et autres Costil peuvent continuer à se gratter.

Défenseurs : Clichy, Debuchy, Koscielny, Mangala, Mathieu, Rami, Sagna, Sakho.

La première cape pour Mangala ! Le défenseur du FC Porto a été énorme pendant toute la saison avec le club portiste. En trois jours, il aura donc vécu le match de l’année (la folle victoire 2-1 à la 91e minute contre Benfica) et sa première convocation avec les Bleus. Le joueur profite notamment de la blessure de Varane, qui devrait être out jusqu’à la fin de la saison. Par contre, l’une des grosses surprises, c’est l’absence de Patrice Evra. Le Mancunien vient d’être sacré champion d’Angleterre avec les Red Devils, qui plus est avec le brassard de capitaine, mais ne fera pas partie de la tournée en Amérique du Sud. « C'est un choix sportif. J'ai décidé de ne pas le prendre sur ces deux matches » a très sobrement commenté le sélectionneur national. Pan, dans les dents, Patou. A gauche, Deschamps a préféré sélectionner Jérémy Mathieu, qui réalise une bonne deuxième partie de saison avec Valence, après un début de championnat plutôt compliqué. Pour le reste, plutôt du classique, avec les convocations de Clichy, Debuchy (qui galère pourtant sacrément avec Newcastle), Koscielny et Sakho. En charnière centrale, la Desch’ a opté pour Adil Rami plutôt que pour Mexès, malgré les très bonnes prestations du Milanais depuis janvier. Sûrement un choix capillaire. Ah, et pas de Jallet non plus. Champion de France ? Oui, et alors ?

Milieux : Cabaye, Gourcuff, Capoue, Guilavogui, Matuidi, Nasri.

Les grosses questions, c’était au milieu de terrain. Pour le prochain match de qualification à la Coupe du Monde 2014, face à la Géorgie, en septembre, Matuidi, Pogba et Cabaye seront suspendus. Du coup, DD a dû faire des choix. Et le premier grand choix, c’est le retour de Samir Nasri, qui n’avait plus mis les pieds en équipe de France depuis l’Euro 2012. Trois bons matches, deux excuses, et hop, c’est reparti pour Nasri en bleu. Facile. DD s’est justifié comme ça : « Le critère le plus important pour moi était sa compétitivité. Pendant une première partie de la saison, il ne l'a pas été. Là, il est redevenu sélectionnable avec le niveau qu'il affiche. Je n'ai jamais eu de problèmes avec lui. Cela me semblait logique qu'il revienne pour que je puisse le voir et le groupe aussi » . L’autre choix important, c’est la grande première de Josuha Guilavogui. Le Stéphanois a affiché une grande régularité depuis le début de saison, et méritait donc cette première cape, profitant aussi des absences déjà citées (+ celle de Sissoko blessé). Comme pour Mangala, fin de saison euphorique pour Guilavogui : la Coupe de la Ligue avec Sainté et une convocation avec l’équipe de France. Joli. On pourra en revanche être plutôt étonné de la convocation de Yoann Gourcuff. A part son but lors du derby, le Lyonnais n’a franchement pas fait grand chose pour mériter une sélection ( « il peut apporter beaucoup de choses sur le plan technique  » , dixit Deschamps), contrairement à son coéquipier Clément Grenier, très bon avec l’OL mais laissé sur le carreau. Capoue fait quant à lui son retour en équipe de France (sa dernière sélection remontait au 6 février face à l’Allemagne), à l’inverse de Mavuba, pas appelé par l’ancien coach de l’OM. Et sinon, le jeune Sévillan Kondogbia devra encore patienter pour connaître sa première cape.


Attaquants : Benzema, Giroud, Gomis, Ménez, Payet, Valbuena.

Le secteur offensif est celui qui réserve le moins de surprises. On retrouve les mêmes que lors du dernier match face à l’Espagne, à savoir Benzema, Giroud, Gomis, Menez, Payet et Valbuena. Les deux seuls absents de marque, pour des raisons diamétralement opposées, ce sont Ribéry et Rémy. Ribéry a disputé une saison éprouvante, et devra surtout disputer la finale de la Ligue des Champions le 25 mai, puis celle de la Coupe d’Allemagne le 1er juin. Deschamps l’a donc logiquement laissé au repos. Quant à Rémy, la récente affaire de viol présumé n’a forcément pas joué en sa faveur, même si DD préfère ne pas s’attarder sur sa non-sélection. « Il n'est pas là, donc je sais que vous aimez que je parle des absents. Ce qui est arrivé relève de la sphère privée. C'est la justice anglaise qui fera son travail et qui rendra son jugement. Je n'ai pas d'autres commentaires à faire » . On aurait pu attendre, à la place, une convocation de DD Gignac, qui réalise une super fin de saison avec l’OM. Bah non. Idem pour l’attaquant du Chievo, Cyril Théréau, très bon depuis quelques mois.

Par Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 135
Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur