Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2020
  2. // Qualifs
  3. // France-Islande

Le charme du steak

Trois jours après leur victoire en Moldavie, les Bleus veulent confirmer contre l'Islande et ne pas lâcher le moindre bout de gras de confiance. Cela passera par le respect du devoir de performance.

Modififié
25/03/2018 à 20h45
Éliminatoires de l'Euro 2020

En chasseur de primes averti, Didier Deschamps avait affiché vendredi soir, sur le bord d’un gazon de Chişinău, son bonheur de sortir de scène avec le froc propre. « On n'a rien laissé à l’adversaire » , se satisfaisait-il après le succès tranquille de ses Bleus en Moldavie (1-4) pour ouvrir une campagne de qualifications à l’Euro 2020 dont l’objectif est simple : finir premier, point barre. Deux jours plus tard, on a retrouvé le premier entraîneur de France avec la même dalle et le même morceau de steak entre les chicots : « Gagner en Moldavie, c’était sur notre carnet de route. (...) Maintenant, c’est l’Islande. Je n’avais pas de doute en octobre sur la qualité de cette équipe, je ne m’attends pas à moins demain. L’état d’esprit est dans son ADN, c’est une équipe qui ne donne rien et ne lâche rien. »

Devoir de performance


Alors, les Bleus vont devoir tirer un peu plus sur la corde, élever leur niveau et, surtout, ne pas commettre les erreurs de l’automne. Souvenez-vous : Guingamp, son Roudourou et ce nul (2-2) qualifié de « bizarre » par le sélectionneur islandais, Erik Hamrén, himself. Pourquoi ? Parce c’était un amical, d’abord, soit un match où le joueur de foot accepte involontairement de mettre un peu moins le pied et de jouer plus tranquille. Ce soir-là, la sanction avait été immédiate : l’équipe de France avait été sévèrement secouée, menée 0-2 jusqu’à la 86e minute et s’en était seulement sortie après l’entrée de Kylian Mbappé, venu égaliser sur penalty dans les arrêts de jeu. Deschamps avait espéré après coup « une simple chute de tension » et, cinq jours plus tard, ses gars avaient retourné l’Allemagne au stade de France (2-1).


Trop simple. La vraie sanction était arrivée un mois plus tard à Rotterdam, où les Bleus avaient pris l’eau en grand (2-0). C’est déjà du passé, la page a été tournée, une nouvelle aventure a commencé et, lundi soir, c’est de la compétition, donc Didier Deschamps tient à prévenir son monde : « On sait pourquoi on est là : pour pouvoir enchaîner et prendre trois points de plus. » Ce qu’Hugo Lloris a formulé à sa manière dimanche, en conférence de presse : « Tout dépend de nous. Si on les laisse espérer pendant le match, ça peut nous faire douter. Il faudra faire preuve d’application et de concentration. Si on joue à notre niveau, ce sera difficile pour eux. Nous avons un devoir de résultat et de performance. » Tiens, la performance, le jeu, la façon d’argumenter plutôt que la conclusion du débat : c’est l’intérêt premier de ce France-Islande, trois jours après un match en Moldavie dont il est difficile de sortir grand-chose.

Le refus de la prudence


Pour une raison simple : à Chişinău, les Bleus ont fait ce qu’ils avaient à faire, en respectant leur goûter du soir via un pressing plutôt bien organisé et en y mettant l’intensité nécessaire, histoire de s’éviter un faux départ qui aurait alimenté les débats du week-end. Cette fois, l’équipe de France va affronter un onze islandais, vainqueur pour la première fois depuis un an et demi en Andorre (0-2) vendredi, qui va lui répondre dans le combat et dans la vitesse de transmission. Pour l’exhibition, on repassera et c’est tant mieux, parce qu’il y a encore des choses à confirmer. Au Stade de France, l’Islande risque principalement de chercher à bien défendre, à fermer les espaces et à mordre dans la moindre brèche. En face, Deschamps, qui aime se concentrer d’abord sur ce que l’adversaire lui donne, va devoir bien aborder l’affaire et cela devrait se faire avec les vainqueurs de la Moldavie. Parce que les Bleus auront le ballon, qu’ils vont devoir le faire vivre, que Kylian Mbappé veut gommer ses défauts moldaves, et que le collectif doit réussir à maintenir sous pression l’adversaire pendant la totalité de la rencontre. C’est un match plein sur tous les plans qui est attendu : c’est une question de statut, de refus de la prudence et de ventres à remplir. Allez, à table.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi

Hier à 17:11 Idées cadeaux : découvrez nos plus beaux maillots rétro à partir de 59€ ! Hier à 17:11 Idées cadeaux : découvrez nos maillots "Olive & Tom" à partir de 30€ ! Hier à 16:16 Joey Barton veut une refonte des règles de base du foot féminin 107
Hier à 12:20 La table des probas du tirage des huitièmes de la C1 104 Hier à 12:00 Noël Le Graët n'est pas inquiet pour Mediapro 37
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom
Hier à 11:05 C1 : hégémonie historique des cinq grands championnats 131