Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018
  2. // Demies
  3. // France-Belgique (1-0)

Blaise, toujours à l'aise

De retour dans le onze après sa suspension face à l'Uruguay, Blaise Matuidi a été l'un des grands artisans de la victoire de l’équipe de France contre la Belgique (1-0), avant de sortir sur blessure après avoir pris un violent coup. De quoi inquiéter Didier Deschamps avant la finale de ce dimanche ?

Modififié
Les yeux grands ouverts, Blaise Matuidi, assis par terre, fixe l’arbitre un brin scandalisé. Quelques secondes plus tôt, c’est le pied d'Eden Hazard qui était venu s’encastrer sur le genou du milieu de la Juventus. Le coup de trop pour l’ancien Parisien, obligé de laisser sa place dans la foulée. Non sans verser quelques larmes au passage en pensant à une possible absence en finale. En bon patriarche, Didier Deschamps le prend dans ses bras et lui glisse quelques mots doux à l’oreille. Probablement un : « Sèche tes larmes, tu as fait un match énorme. » Quoi qu’il en soit, les mots ont fait mouche, puisque Blaise Matuidi s’est remis à sourire avant d’exulter dès le coup de sifflet final.

Un match à la Blaise Matuidi


De retour dans le onze après sa suspension contre l’Uruguay, Blaise Matuidi a fait du Matuidi : des courses incessantes, des ballons ratissés, des conduites de balle non maîtrisées, des frappes dangereuses et des passes vers l’avant pour Griezmann, Mbappé et Giroud. C’est bien simple : si Nacer Chadli et Kevin De Bruyne ne se sont pas montrés à leur avantage dans cette rencontre, c’est en grosse partie grâce au gros travail défensif de Blaise Matuidi, intenable comme à son habitude sur son couloir gauche. Au point d'être devenu, avec six tacles réussis, le Français avec le plus de tacles réussis lors d'un match de Coupe du monde depuis Didier Deschamps face à l'Italie en 1998.


Alors oui, l’ancien capitaine de Saint-Étienne est loin d’être le milieu le plus sexy de cette équipe de France. Il n’est pas aussi technique que Paul Pogba, il n’a pas le placement et les poumons de N’Golo Kanté, ni la frappe de Corentin Tolisso, mais il est un mix de tout cela. Un joli mélange qui, contrairement au TGV (Tequila-Gin-Vodka), est loin d’être indigeste, mais au contraire très bon pour la santé de l’équipe de France.

Faire taire les critiques


Et pourtant, comme avant chaque match de l’équipe de France, de nombreuses voix se sont élevées sur les réseaux sociaux pour demander à ce qu’il débute sur le banc. D’autant plus après sa suspension contre l’Uruguay et la solide prestation des Bleus sans lui. « Pas assez technique » , « Maladroit » , « Comment il peut préférer Matuidi à Lemar et Tolisso ? » Face à la Belgique, Blaise Matuidi a, une nouvelle fois, répondu à la question en dégainant une prestation XXL. Et ces mêmes personnes se demandent désormais comment l’équipe de France va pouvoir faire sans Matuidi en finale de Coupe du monde si ce dernier ne se remet pas du coup pris par Eden Hazard.


À cette question, le principal intéressé avait livré un début de réponse après son carton jaune reçu contre l’Argentine : « Je ne suis pas sélectionneur, je ne suis que joueur. Quel que soit le joueur amené à jouer ce match, il répondra présent. On est 23, on est tous importants. J'ai une grande confiance dans le groupe. Bien sûr que c'est possible de remplacer Blaise Matuidi, comme un autre d'ailleurs. » Et pourtant, plus les matchs passent, et plus cela paraît compliqué de remplacer Blaise Matuidi.



Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

VIDEOS

FC Thouroude #30 - CHAMPION DU MONDE !

Vidéo

La France est en finale du Mondial bordel !




Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall