Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Beneleague

Bientôt une Ligue belgo-néerlandaise ?

Révolution en cours du côté de la Belgique ? Les dirigeants des 25 clubs professionnels belges ont en effet voté ce mardi le lancement d’une étude de faisabilité pour la création d’une « Beneleague » . Autrement dit, la première pierre à la fusion des championnats belges et néerlandais. Vers un nouveau géant du football ?

Modififié
Après la Superligue européenne, il existe un autre serpent de mer qui s’affiche depuis longtemps sur le continent, un autre projet gigantesque voulu par un certain nombre d’acteurs du football et qui pourrait bouleverser la hiérarchie du ballon rond : la création d’une « Beneleague » . En effet, cela fait maintenant plus d’une dizaine d’années que les présidents des plus grands clubs belges et néerlandais, du FC Bruges à l’Ajax d’Amsterdam, militent pour la mise en place d’un tel championnat transfrontalier, réunissant 16 à 18 clubs des deux pays, afin de soutenir à la fois la compétitivité et la visibilité des équipes.

Un intérêt économique et sportif


Selon certains, grâce à la densification de la population, les droits TV pourraient dépasser les 103 millions d’euros par an déjà négociés par la Jupiler League et les 80 millions d’euros touchés par l’Eredivisie. Avec, pourquoi pas, la perspective de se rapprocher des tarifs français ? De fait, un marché de 30 millions d’habitants, sur tout le territoire belgo-néerlandais, apporterait des possibilités commerciales très intéressantes, qui devraient attirer des diffuseurs et des investisseurs. Actuellement, les audiences de la Jupiler League et de l’Eredivisie sont un succès à la fois économique et populaire. Fusionner les deux ne pourrait être que positif pour l’ensemble des participants.

Côté sportif, le sélectionneur belge, Roberto Martínez, interrogé par la RTBF, est un partisan de cette « Beneleague » . Il estime qu’elle pourrait « renforcer et améliorer le niveau du football national » . « La Beneleague aurait de réels avantages. [...] Maintenant, il s’agit d’évaluer les différentes possibilités et essayer de voir comment cela sera mis en place. Je pense qu’avoir les meilleures équipes de Belgique et les meilleures équipes des Pays-Bas ne peut être que positif. »

L’UEFA ne serait pas forcément très chaude pour une Beneleague


Mais la réalisation d’un tel projet reste néanmoins très compliquée à mettre en place. La question principale, au-delà de l’acceptabilité par les fans et les supporters, concerne le respect de la réglementation européenne. En effet, l’UEFA interdit, dans ses textes, l’idée de championnat transfrontalier. Les cas particulier de Monaco, en Ligue 1, ou de Swansea en Premier League, sont très spécifiques, puisque bien qu’évoluant dans des pays différents, ils sont affiliés à la fédération de leur championnat. Monaco est reconnu par la FFF, et à ce titre, récupère des places européennes françaises, lors de qualification en Europe, et Swansea est dépendant de la Ligue anglaise et non galloise.



Concernant la Beneleague, les clubs belges resteront belges et les clubs néerlandais resteront néerlandais. Ainsi, quid des qualifications en Europe ? Combien de places pour les clubs participants à ce nouveau championnat ? Et quid de ceux qui resteront dans leur pays respectif ? L’UEFA ne pourra pas attribuer des places pour les Belges, pour les Néerlandais et pour les Belgo-Néerlandais. Il va y avoir un problème structurel et organisationnel. De même, accepter la création d’une Beneleague, c’est accepter la mise en place d’un championnat transfrontalier, donc valider l’idée que des pays peuvent s’unir pour créer une compétition, une ligue commune. C’est clairement la porte ouverte à la Superligue européenne, tant voulue par certains gros clubs et tant rejetée par l’UEFA. L’instance européenne ne peut pas laisser passer cette jurisprudence, elle prendrait un très gros risque en fermant les yeux et en laissant faire.

Un outil politique au service de la Ligue


Mais si finalement, un peu comme la Superligue défendue par Andrea Agnelli et les gros clubs, la Beneleague n’était que politique et servait surtout et avant tout les intérêts des dirigeants du foot belge ? C’est effectivement ce qui transparaît avec la décision, mardi, de la Pro League de voter, à l’unanimité, le lancement d’une étude de faisabilité pour la Beneleague. Alors que, jusqu’ici, ce projet était conduit uniquement et directement par quelques clubs, la Ligue a décidé de prendre la main et de récupérer le dossier. Pour réellement y participer et construire le football de demain ou pour tuer dans l’œuf ce projet ?

Selon Pierre François, président de la Pro League, « il s'agit de dire que c'est un scénario qui doit être étudié. Se fera-t-elle ou ne se fera-t-elle pas, c'est trop tôt pour le dire. Mais désormais, alors que nous étions absents du processus, qui était conduit uniquement par cinq clubs belges et six clubs néerlandais, le management de la Pro League va intégrer le dossier et défendre nos intérêts. (...) Il faut faire en sorte que tout le monde puisse se retrouver gagnant au terme d'un tel processus » . À vrai dire, nous sommes encore loin de voir des Ajax-Bruges ou des PSV-Anderlecht tous les week-ends. Le vote n’aurait été fait qu’à dessein pour calmer les ardeurs et les ambitions de quelques séparationismes et pour récupérer la main sur le dossier, pouvoir le contrôler et le téléguider. Mais en aucun cas pour véritablement réaliser et construire une Beneleague. En tout cas, pas dans les cinq prochaines années.

Par Pierre Rondeau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 22:07 Revivez le quiz spécial « Classico PSG-OM » avec Édouard Cissé 1
Hier à 16:37 L'Italie pourrait autoriser le retour du public avant la fin de saison 9
Hier à 16:30 La Premier League va repousser la 37e journée pour accueillir plus de supporters 8 Hier à 16:12 Viens défier Édouard Cissé ce soir 20h sur un quiz spécial "PSG-OM" ! 4 Hier à 15:03 La FIFPRO et la PFA demandent la mise en place de changements temporaires pour le protocole commotion 11
Partenaires
Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi