Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Benjamin, jambe de bois

Benjamin Mendy n'a joué que 40 minutes contre le Danemark et, face à l'Argentine, il a déclaré forfait à cause d'une cuisse meurtrie. Était-il physiquement prêt à jouer une Coupe du monde ? Le doute est désormais permis.

Modififié
Un, deux, trois, quatre, cinq... Chaque jour ou presque, le même rituel. À la seconde où les joueurs de l'équipe de France pénètrent sur la pelouse de leur discret stade d'entraînement, en périphérie d'Istra, les journalistes présents se transforment en bergers pour compter le nombre de brebis. Si le décompte s'arrête à 21 ou 22, cela signifie qu'un ou deux soldats manquent à l'appel. Et alors là, place au grand branle-bas de combat pour être le premier à découvrir les raisons de la désertion. Blessure ? Repos de précaution ? Joueur perdu dans une des nombreuses forêts des environs après une partie de cache-cache qui a mal tourné ?

Lundi, deux jours après la victoire 4-3 contre l'Argentine à Kazan, les compteurs se sont même arrêtés à 20, et les observateurs ont rapidement remarqué qu'ils n'apercevaient pas les yeux bleus d'Antoine Griezmann, ni la silhouette longiligne de Raphaël Varane. Les inquiétudes ont vite été balayées par le staff de la FFF, qui a annoncé que les deux habituels titulaires avaient droit à un jour chômé en plus en raison de leur longue saison. Et puis il y a Benjamin Mendy. Le troisième absent de cette séance de début de semaine, et sur qui pas grand monde n'a posé de question. Logique, il avait déjà déclaré forfait pour le France-Argentine samedi, et n'avait pas non plus pointé le bout de son nez à l'entraînement réservé aux remplaçants de dimanche. Et alors qu'il ne reste plus que dix jours de compétition, force est de constater qu'on risque de ne plus beaucoup voir le latéral gauche des Bleus.

Pas de garanties


Quelques heures à peine après avoir posé le pied sur le sol russe, lors de sa toute première prise de parole à trois jours du début du Mondial, Didier Deschamps avait été questionné sur son joueur, utilisé lors des matchs de préparation, mais qui n'avait jamais tenu 90 minutes sur la pelouse. Et le sélectionneur ne s'était pas débiné : « Si j'ai des garanties ? Non, bien évidemment, de par son parcours. On fait en sorte qu'il soit de mieux en mieux, et il le sera avec le temps. » En réalité, l'état physique de Benjamin Mendy a empiré. Ce n'est plus tant son genou qui semble poser problème, mais sa cuisse. « Benjamin Mendy ne sera pas disponible, il a un petit souci musculaire » , annonçait Deschamps un jour avant d'aller boxer les Argentins.


Plus le temps passe, plus Mendy continue de boiter. Et après avoir passé six mois à le regarder courir contre la montre pour soigner ses ligaments croisés à temps, la question se pose très franchement : Benjamin Mendy était-il réellement prêt à disputer une Coupe du monde ? Didier Deschamps a-t-il commis une erreur en notant dans sa liste le nom d'un joueur autour de qui planaient tant d'incertitudes ? Le latéral n'a pas passé l'intégralité des quatre matchs disputés par la France sur le banc, certes. Mais difficile d'avoir envie de sabrer le champagne parce qu'il est entré à la 50e minute de jeu contre le Danemark. Surtout quand on sait que Deschamps a utilisé énormément de remplaçants ce jour-là (la qualification pour les huitièmes déjà en poche), et que dans l'autre couloir, Sidibé a eu le droit à une titularisation. En fait, voir Mendy arriver sur le terrain si tard était plus inquiétant qu'autre chose.

GO et DJ


Face aux Danois, Mendy a au moins eu la bonne idée de botter le premier centre réussi de l'équipe de France depuis le début du Mondial. Un funny fact, tout au plus. Mais pas une raison pour s'extasier. On a assez dit et écrit de choses sur le rôle de certains joueurs pour un groupe au-delà de leur présence sur le terrain. Tous ces détails que le public ne voit pas, mais qui font qu'une équipe avance et reste soudée sur toute la durée d'une compétition. Ambianceur invétéré, Benjamin Mendy fait évidemment partie de ces GO du vestiaire. Un pro du team building, diraient ceux qui parlent le langage du nouveau monde. « Les DJ de l'équipe ? » , lançait Djibril Sidibé, surpris par une question sur les musiques les plus écoutées par les joueurs. « C'est Presnel Kimpembe, Paul Pogba, Benjamin Mendy... On entend de tout. Du rock, des musiques africaines... » Même pas besoin d'imaginer ces scènes, Instagram nous les offre quasi quotidiennement.


Mais Alphonse Areola, Florian Thauvin ou Adil Rami, eux, s'attendaient à être cantonnés à ça. Pas Mendy, qui était titulaire dans l'esprit du sélectionneur dans la dernière ligne droite du Mondial. Difficile de croire que l'ancien Marseillais se satisfait de la situation. Mais comme il n'est physiquement pas au point, il ne peut rien dire. Et comme Lucas Hernandez a réalisé quelques entraînements avec un préparateur physique et sur le côté du terrain à cause d'une gêne à la cuisse, le petit monde des Bleus panique. Le pire, c'est que si jamais le Colchonero est forfait pour le prochain match, Deschamps installera sans doute une roue de secours improvisée en alignant Kimpembe à gauche. Au moins, Mendy aura 90 minutes pour choisir la chanson qu'il passera dans l'enceinte du vestiaire après le match.

Par Alexandre Doskov, à Istra Propos recueillis par AD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

VIDEOS

FC Thouroude #30 - CHAMPION DU MONDE !

Vidéo
FC Thouroude #30 - CHAMPION DU MONDE ! FC Thouroude #29 - FAUT RAMENER LA COUPE A LA MAISON ! FC Thouroude #28 - Les Anglais à la maison, Enzo raconte France 98 FC Thouroude #27 - ON EST EN FINALE !!! FC Thouroude #26 - Une histoire belge, la chatte à DD, la chanson de La Pioche FC Thouroude #25 - It's coming home, la Belgeance et Thierry Henry FC Thouroude #24 - Enzo le footix, les vacances et l’eliminacao du Brésil FC Thouroude #23 - Le secret de Kylian et de l'Uruguay, l'artiste Neymar FC Thouroude #22 - Le giga best-of des chansons FC Thouroude #21 - Valérie Damidot, Grizou, Chuck Norris, l'astrologie FC Thouroude #20 - le hit de Kylian, la perf de Neymar, les Suèdoises FC THOUROUDE #19 - Le grand Raí, Hiroki Sakaï, le prono mysterio FC THOUROUDE #18 - Kylian, Benjamin et Enzo, notre footix préféré FC THOUROUDE #17 - Kanté va bouffer Messi, Quaresma icone fétichiste, Enzo le footix FC THOUROUDE #16 - Pas de match alors que faire aujourd'hui ? FC THOUROUDE #15 - bye bye les Allemands, Kevin de Bruyne, le prono Balec FC THOUROUDE #14 - Quel Brésilien va chialer ce soir ? FC THOUROUDE #13 - Enzo un supporter un peu lourd, le prono Thauvin, la mutinerie argentine FC THOUROUDE #12 - Où est le vrai Suarez, la pilosité de Ronaldo et Joachim Löw FC THOUROUDE #11 FC THOUROUDE #10 - Neymar, Kanté et Thomas VDB FC THOUROUDE #9 - Florian Thauvin, invité exclusif FC THOUROUDE #8 - Le gars sûr Ngolo, le pansement Giroud et l’incroyable Cristiano FC THOUROUDE #7 - Le marché noir des pénos, Tonton Pat, Da Costa

Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 24