Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options

Benfica à nouveau embarqué dans une affaire de corruption

Modififié
Visiblement, les « maletas » adressés aux joueurs rivaux n’ont pas suffi.

Le Benfica est à nouveau entendu par la justice portugaise pour des suspicions de corruption selon l'AFP. Cette fois, on ne reproche pas au club un possible dessous-de-table à des joueurs d’équipes rivales, mais plutôt d’avoir fourré son nez dans des enquêtes en cours, protégées par le secret de l’instruction. Le Benfica aurait notamment eu accès illégalement à des procédures d’enquête impliquant plusieurs clubs du pays ainsi que certaines le concernant.



Le club, qui pointe une « décision illégale et inconstitutionnelle » du fait du « manque de preuves » , est d’ores et déjà mis en examen. Tout comme cinq personnes travaillant au club, dont le directeur du département juridique, Paulo Gonçalves.


En attendant, à Lisbonne, on assiste à une course effrénée entre les deux clubs rivaux pour savoir qui aura le plus de casseroles aux fesses. AS
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article