Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. // Le clash de la rédac

Benedetto, une bonne pioche pour l'OM ?

Le retour d'un vieux rendez-vous sur sofoot.com. Une question, deux points de vue : aujourd'hui, Steven Oliveira et Clément Gavard s'écharpent sur l'éventuelle arrivée de Darío Benedetto à Marseille. Jugeote, mauvaise foi, méchanceté et arguments bien pesés, tous les coups sont permis. Surtout ceux en dessous de la ceinture.

Modififié

Benedetto est l'attaquant dont l'OM avait besoin

Par Steven Oliveira

  • Il est meilleur que Balotelli
    Avec le départ de Mario Balotelli, l’OM a clairement besoin d’un buteur. Un vrai. Et ce n’est pas faire offense à Valère Germain de penser cela. Si les supporters de Marseille se sont enflammés pour l’attaquant italien, pourquoi feraient-ils preuve de scepticisme concernant Dario Benedetto ? Parce qu’il a 29 ans ? Rappelons qu'il y a un an, la France s'extasiait à l'idée de voir débarquer un quadragénaire en Ligue 1... Pour ce qui est du point de vue statistique, l’attaquant argentin a déjà claqué une saison à 21 buts (en 25 matchs) en championnat en 2016-2017, quand le record de Mario Balotelli, lui, s’élève à 18. Et contrairement à l’ancien buteur de l’OM, Benedetto, lui, va cavaler comme un chien pendant 90 minutes. Tout ce qu’aime un supporter de Marseille en somme.

  • Un homme d’expérience
    Alors oui, l’OM n’a pas un budget illimité et 15 millions d’euros sont une somme conséquente. Sauf que le marché des transferts n’est plus le même qu’en 2010. Aujourd’hui, 15 millions d’euros est le prix d’un Lucas Ocampos ou d’un Grzegorz Krychowiak. Autant dire que pour Dario Benedetto, il s'agit presque d'un cadeau. Et ce, même s’il sera, certes, très difficile de faire une plus-value sur son dos. Car Dario Benedetto va apporter bien plus que des buts. Il va aussi amener son expérience. Un peu comme Luiz Gustavo lorsqu'il a débarqué à l’OM. Car si l’Argentin n’a jamais joué en Europe, il compte tout de même 5 sélections avec l’Albiceleste, a remporté deux Ligue des champions de la CONCACAF avec le Club América et disputé une finale de Copa Libertadores face à River Plate où il a marqué à l’aller comme au retour malgré la défaite de Boca Juniors. Alors autant dire que ce ne sont pas les défenseurs de Brest et de Dijon qui vont le faire trembler.

  • Les Argentins réussissent bien à l’OM ces dernières années
    OK il y a eu les flops Juan Krupoviesa, Christian Giménez ou encore Eduardo Tuzzio. Mais ça, c’était avant 2009. Depuis, les Argentins qui ont débarqué à l’OM ont tous réussi. Que ce soit Lucas Ocampos - qui a tout donné malgré des capacités techniques limitées -, Gabriel Heinze, Lucho González ou encore Marcelo Bielsa. Que des hommes qui sont très vite entrés dans le cœur des supporters de l’OM. Et tout laisse à penser que cela devrait être pareil pour Dario Benedetto qui représente tout ce que peut aimer un supporter chez un joueur argentin : le dépassement de soi, la transpiration et la rage de vaincre. Le tout avec une quinzaine de buts au compteur.

    Alors, d'accord ?


    Steven Oliveira
    Note de la rédaction
    ?
    Note des lecteurs
    6.4Moyenne de 403 notes
    Votre note
    Modifier la note
    Donner une note
    Pour info, Clément Gavard pensait que Benedetto était une marque de fringues italienne. Tocard.



    L'arrivée de Benedetto à l'OM serait incompréhensible

    Par Clément Gavard

  • À 29 ans, il n’a jamais connu le football européen
    Darío Benedetto a tout cassé au Mexique avec le Club América et en Argentine avec Boca ? Super, mais en quoi enquiller les pions en Amérique latine fait d’un attaquant la recrue idéale pour un club de Ligue 1 ? Car le problème est là, l’OM n’a pas besoin d’un énième pari, mais d’une valeur sûre, d’un mec qui connaît un minimum le football européen. Combien d’excellents joueurs venus d’Amérique du Sud se sont plantés dans le championnat français ? Pour des questions d’acclimatation à un nouveau pays ; pour des histoires d’adaptation à un nouveau championnat, la Ligue 1 étant réputée comme difficile physiquement et tactiquement (oui, oui) ; pour des difficultés à se faire une place dans un système plus défensif (coucou Quintero)...


    Et si les plus optimistes voudront prendre les réussites comme modèles, il s’agit de leur rappeler qu’avant d’arriver à Lyon, Lisandro López avait joué plus de 100 matchs avec le FC Porto ; Fernando Cavenaghi avait passé trois ans au Spartak Moscou avant de signer à Bordeaux ; et Dario Cvitanitch avait disputé une cinquantaine de matchs avec l’Ajax avant d’atterrir à Nice. Pas vraiment les mêmes paris. Il ne faudra pas venir se plaindre quand Benedetto rejoindra Christian Giménez, Silvio Romero, Diego Bustos, Javier Mazzoni, Gonzalo Bergessio ou Mario Hector Turdo dans la catégorie des attaquants argentins ayant fait un flop en France.

  • 16 millions d’euros, c’est une aberration
    Il paraît que l’OM n’a pas beaucoup d’argent pour recruter, la faute à des comptes dans le rouge et à la vigilance du fair-play financier. Et dans un tel contexte, il faudrait donc comprendre que lâcher 16 millions d’euros pour un attaquant de 29 ans est une grande idée ? Pas à cette époque, non. « Pour le président de Boca, une telle offre est inespérée, a même confié un proche du dossier à L’Équipe. Il amène directement Benedetto sur le tarmac de l’aéroport. » Une affaire en or pour Boca, qui avait dépensé 4,4 millions d’euros, et un investissement incompréhensible pour le club phocéen, qui ne peut à aucun moment espérer faire une plus-value dans un an ou deux. Résultat, l’OM pourrait se retrouver avec un nouveau boulet dans l’effectif dans quelques mois, à l’image d’un Mitroglou difficile à refourguer. Et dans le même temps, L’Équipe nous apprend que Marseille a dû battre en retraite dans le dossier du prometteur Ianis Hagi (parti à Genk contre 8 millions d’euros) « faute de finances suffisantes » . Où est la logique ?

  • Et encore un joueur à retaper à l'OM, un !
    Après Mitroglou blessé et Balotelli en manque de compétition, place à Benedetto qui peine à se remettre de sa rupture des ligaments croisés de fin 2017. Le bonhomme a brillé en Copa Libertadores à l’automne 2018 ? Très bien, mais l’attaquant argentin est surtout très irrégulier depuis son retour sur les terrains, la preuve avec des statistiques peu réjouissantes sur l’année civile : 5 buts en 21 apparitions avec les Xeneizes, dont trois pénos au compteur. Puis, tous les observateurs du championnat argentin semblent s’accorder sur le fait que le joueur n’a jamais vraiment retrouvé son niveau depuis cette satanée blessure. Pas cool pour lui, mais le job de l’OM n’est pas de retaper tous les joueurs en manque de confiance. Car il faut se rendre à l’évidence : Benedetto viendrait à Marseille pour donner un nouvel élan à sa carrière et pour se relancer. Lui ne prend aucun risque, mais l’OM oui. Puis, la Ligue 1 n’a pas besoin d’un nouveau crack né le 17 mai, il y a déjà Damien Da Silva pour ça.

    Alors, d'accord ?


    Clément Gavard
    Note de la rédaction
    ?
    Note des lecteurs
    6.6Moyenne de 370 notes
    Votre note
    Modifier la note
    Donner une note
    Pour info, Steven Oliveira pensait que Dario Benedetto était un chanteur d'opéra.


    Par Clément Gavard et Steven Oliveira
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 18:00 Mercato : où en est le Club laïque colombellois (D2, Calvados) ? Hier à 17:21 Samson Siasia reconnu coupable de corruption 5
    Partenaires
    Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 16:22 Alexy Bosetti change de club, mais reste en D2 américaine 12