Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. // Barrages L1/L2
  2. // Dijon-Lens (3-1)

Dijon gracié, Lens refoulé

Antoine Kombouaré ne sera pas l'homme qui aura fait descendre deux clubs dans la même saison. Grâce à Saïd et un doublé de Sliti, ses Dijonnais s'imposent face à des Lensois carbonisés par quatre matchs disputés en douze jours (3-1) et gagnent le droit de regoûter à la Ligue 1 la saison prochaine.

Modififié

Dijon 3-1 Lens

Buts : Sliti (28e), Saïd (70e, 89e) pour le DFCO // Duverne (39e) pour les Sang et Or

Au commencement, il y avait cette statistique : sur les quatorze derniers barrages Ligue 1-Ligue 2, dix ont terminé en faveur de l’équipe de l’antichambre. Malgré trois matchs d’accession terminés à chaque fois dans la douleur, les Sang et Or ont débarqué à Gaston-Gérard avec la rage au ventre et l’envie d’en finir. Mais 420 minutes, c’était trop long pour des Lensois à bout de forces et qui rempilent finalement pour une cinquième saison de purgatoire.

Battus, mais pas abattus


Imperturbables après le remplacement de Rúnar Alex Rúnarsson, blessé aux adducteurs à l’échauffement, sereins malgré le quart d’heure de retard après lequel la rencontre a débuté en raison d’un rafistolage en dernière minute de la tribune visiteur, les Dijonnais sont les premiers à ouvrir le feu après un round d’observation de tout juste dix minutes. Wesley Saïd, visiblement inspiré par l’exemple de Mamadou Soro avec Le Mans, tente un retourné acrobatique dans la surface de Vachoux, mais son geste, bien que d’une élégance rare, passe largement au-dessus. L’ancien Rennais est en bonne forme et multiplie les rushs offensifs, mais peine à la finition, que ce soit en raison d’une position de hors-jeu (13e) ou en se faisant rattraper par un Guillaume Gillet taille patron (15e).


Le Belge joue à se faire peur, à l’image de ce découpage en règle sur Sliti, pour empêcher le Bourguignon de lancer une dangereuse contre-attaque (20e) et s’en sort finalement avec un simple avertissement verbal de M. Buquet. Hélas, si la démonstration vise à montrer aux Dijonnais que les Sang et Or sont là pour vendre chèrement leur peau, Sliti vient concrétiser le temps fort des siens en trompant Vachoux d’une belle frappe croisée et ouvre le score sur le premier tir cadré du match (28e). C’est la première fois depuis le début des barrages que Lens encaisse le premier but de la partie, mais Duverne permet rapidement aux visiteurs de garder espoir en reprenant un coup franc de Bellegarde d’un coup de casque qui crucifie Bobby Allain (39e).

Sliti va et rit haut


Malgré deux passes décisives et un but sur les trois derniers matchs, Bellegarde est remplacé à la mi-temps par Philippe Montanier qui lui préfère le profil plus offensif de Walid Mesloub pour animer l’entrejeu. La fatigue commence à se faire ressentir dans les deux camps, les fautes sont plus nombreuses que les occasions franches et les deux entraîneurs attendent l’heure de jeu pour faire entrer du sang neuf en attaque, espérant que Banza (66e) côté lensois, ou Jeannot (67e) côté dijonnais parviendront à faire la différence. Enfin, c’est surtout le premier qui a la pression puisque dans la foulée, Saïd redonne l’avantage aux locaux, en profitant d’une terrible perte de balle de Vachoux face à Kaba (70e). En attendant, les Artésiens n’ont besoin que d’un petit but pour valider leur ticket pour l’élite et Dijon le sait. Les Bourguignons se font d’ailleurs très peur, lorsque Arial Mendy adresse un caviar à Simon Banza, que ce dernier manque de reprendre de volée au point de penalty (83e).


Sur les onze centres tentés par les Lensois (contre deux pour Dijon), aucun n’a abouti, preuve s’il en est que les Nordistes étaient à bout de forces, décontenancés, déboussolés, pour ne pas dire complètement paumés. La fin de la partie est une véritable débâcle puisque Vachoux foire totalement sa dernière sortie, suivie d’un doublé de Sliti qui frappe dans le but vide, mais surtout, de la sortie de Steven Fortes, tombé K.O au sol après avoir été heurté au visage par le coude de son portier. Le défenseur finit par quitter la pelouse en sang et sur la civière, les yeux fermés et gonflés de tristesse, comme ceux des 605 spectateurs présents en parcage et surtout, comme ceux de Jérémy Vachoux qui disputait son dernier match sous le maillot Sang et Or avant de s’envoler pour Orléans la saison prochaine. Les retrouvailles risquent d’être teintées d’amertume.




Dijon (4-3-3) : Runarsson - Haddadi, Lautoa (Marié, 46e), Yambéré, Alphonse - Coulibaly, Balmont (Jeannot, 66e), Amalfitano - Sliti, Kaba (Abeid, 85e), Saïd. Entraîneur : Antoine Kombouaré.

Lens (4-3-3) : Vachoux - Mendy, Fortes, Tahrat, Duverne - Gillet, Doucouré, Chouiar (Kyei, 78e) - Ambrose (Banza, 65e), Gomis, Bellegarde (Mesloub, 46e). Entraîneur : Philippe Montanier.


Par Julien Duez
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dijon rattrape le train de la Ligue 1, Lens reste à quai




Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible

il y a 8 heures EuroMillions : 123 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce mardi
il y a 4 heures Un coach de D4 anglaise jure 58 fois en 4 minutes et perd son job 4 il y a 4 heures La Ligue 1 en tête des cinq grands championnats sur les 0-0 31 il y a 4 heures Le récap de la #SOFOOTLIGUE 1
il y a 5 heures L’incroyable photo d’un match de U15 aux Pays-Bas 30 il y a 8 heures Hienghène Sports, éliminé au 7e tour de la Coupe de France, mais qualifié pour le Mondial des clubs 17
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
il y a 10 heures Il rate son péno et défonce l'éclairage du stade il y a 11 heures Michel Platini : « La VAR est une belle merde » 156
À lire ensuite
La soupe aux Vachoux