Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 16 Résultats Classements Options

Balzaretti rend ses larmes

« J'en ai fini avec le football. Malheureusement, la pubalgie que j'ai eue m'oblige à prendre ma retraite. C'était une décision difficile à prendre, mais je ne peux pas continuer à jouer comme cela, en n'étant pas à 100%. »

Modififié
Il y a d'abord eu celles contre la Lazio, le 22 septembre 2013. La Roma, toujours convalescente après le derby perdu en finale de Coupe, retrouve l'ennemi à l'Olimpico. À la 60e minute de jeu, Balzaretti reprend un centre de Totti, fusille Marchetti, enjambe le panneau publicitaire, court comme un dingue sur la piste d'athlétisme sous la Curva Sud et relâche la pression. Il pleure comme un enfant : « Une émotion forte, il y a eu beaucoup de moments difficiles depuis la saison dernière. Je me suis effondré après ce but. »


Et puis, il y a aussi eu celles en amical contre Fenerbahçe, l'été dernier. Après dix mois d'absence, Balzac est foudroyé par une standing ovation, un trop plein d'amour de la part des tifosi. Un moment vrai, intense et sans retenue. C'était ça, Balzaretti : des larmes, du cœur, du talent pas assez exploité, suffisamment en tout cas pour que l'on reste sur notre faim, et beaucoup de frissons.

Des larmes de bonheur pour le PSG


Pourtant, à la base, rien ne prédestinait Federico à offrir ses larmes à la capitale. Originaire de Turin, il fait ses classes au Toro, mais n'arrive jamais à s'installer durablement. Que ce soit dans le club granata, à Varèse, à Sienne, à la Fiorentina ou bien à la Juventus. Son ascension est longue et tortueuse, mais finit par s'arrêter à Palerme en 2008. Là, il explose littéralement. Il montre alors à tous ceux qui en doutaient encore qu'il est capable d'occuper tout seul l'intégralité du couloir gauche. L'homme providentiel dans un 3-5-2 : un marathonien contrarié, un centreur hors pair devant, un tacleur de l'extrême derrière. Bref, sa cote grimpe en flèche. Avec le numéro 42 sur le dos en hommage à son père né cette année-là, il réalise trois saisons de haut vol. C'est l'amour fou entre lui et la Sicile. La preuve : il invite cent tifosi à son mariage avec la danseuse Eleonora Abbagnato en 2011.

Vidéo

Mais c'est aussi l'amour fou avec l'Italie toute entière. C'est à ce moment-là qu'il prend son envol international. Prandelli, son ancien entraîneur à la Viola, désormais sélectionneur de la Nazionale, décide de l'appeler en sélection alors même qu'ils ne pouvaient pas se piffrer quelques années auparavant. Balzac est aux anges. Il remplit le contrat pendant les éliminatoires et fait partie de la liste des vingt-trois pour l'Euro 2012. Inespéré. Pas vraiment titulaire, pas non plus remplaçant, il participe à la montée en puissance de l'Italie qui s'écroule finalement contre l'Espagne. Déçu mais pas résigné, Federico est très courtisé durant le mercato. Le Napoli, la Roma et le PSG sont sur les rangs. Pour sa femme, danseuse à l'opéra de Paris, c'est une aubaine. Elle raconte alors sur Radio 2 : « Après quatre ans à Palerme, Federico voulait vraiment aller au PSG. Je me souviens encore du jour où l'on a appris l'intérêt du PSG par téléphone, on a pleuré de joie. Ils ont fait une première proposition, mais Zamparini l'a refusée. Ensuite, Leonardo a mis fin aux discussions. Et puis ça s'est terminé sur un sentiment de tristesse… »

Sobres adieux


Finalement, il choisit la Roma par défaut, pour des raisons familiales. C'est là que se trouve l'aéroport qui facilite le plus ses allées et venues en France où sa femme vit. À ce moment-là, il ne pouvait pas se douter que ce serait son dernier club, ses dernières larmes, son dernier amour. D'abord Zeman, la finale de Coupe contre la Lazio, puis l'arrivée de Garcia, le retour sur le devant de la scène, le derby gagné et ce but de fou.



Mais en novembre 2013, son pubis commence à le faire souffrir et ne le lâchera plus jamais : « Je n'avais jamais eu de problème similaire et je pensais que ce serait passager. À tel point qu'au terme du match contre Sassuolo, je n'avais plus la force de marcher. » Depuis, Federico se bat, mais n'arrive pas à se remettre en selle. L'année dernière, il ne joue que 45 minutes.


Il est temps pour lui de sécher ses larmes et de rendre les armes. Le visage sobre, l'air sérieux, les cheveux attachés, sans trop s'étaler, à l'opposé de ce qu'il a toujours été sur le terrain, il termine sa conférence de presse ainsi : « Je vais maintenant rejoindre l'équipe dirigeante de l'AS Roma. C'est une chose que j'aime et qui me plaît. » Aucun doute, c'est vraiment terminé.

Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures OFFRE SPÉCIALE LIMITÉE : 10€ offerts sans avoir à déposer le moindre centime 1 il y a 3 heures NOUVEAU : 150€ OFFERTS en CASH chez ParionsSport jusqu'au 14 novembre seulement !
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 16:00 Drogba repousse sa retraite et marque pour Phoenix 4