Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Marseille
  3. //

Balotelli à l'OM, une question de fierté

Après un trop long feuilleton, Mario Balotelli est enfin un joueur de l’Olympique de Marseille. L’international italien a quitté Nice sur la pointe des pieds pour signer un contrat de six mois avec le club phocéen, qui aura mis sa fierté de côté après l’échec cuisant de l’été dernier.

Modififié
Marseille l’attendait cet été, il fallait tout simplement patienter jusqu'au mois de janvier. Les supporters peuvent souffler (ou soupirer) : c’est officiel, Mario Balotelli va porter le maillot bleu et blanc lors des six prochains mois. L’attaquant de 28 ans a passé la visite médicale ce mercredi matin, avant de prendre le stylo pour parapher un contrat de courte durée. Les détails ? Ils n’ont pas été révélés par l’OM, mais selon les informations de L’Équipe, le salaire de l’ancien Niçois devrait tourner autour de 4 millions d’euros brut (plus 1,4 million d’euros de parts variables) pour la période. La fin d’un interminable feuilleton, qui aura d’abord vu Jacques-Henri Eyraud, le président marseillais, se faire claquer la porte au nez en août dernier, avant de relancer le dossier avec succès cet hiver. Tant pis s’il a fallu mettre sa fierté de côté, Marseille a une saison à sauver.

Un jeu de marionnettes


Il faut rembobiner cinq mois plus tôt pour revenir au 20 août et à ce tweet publié par l’OGC Nice : « Super Mario 3 » . Une façon pour les Aiglons de mettre un terme aux rumeurs, d’officialiser la décision de Balotelli de rester au Gym, et aussi de mettre un petit taquet au voisin marseillais. « L’OM a raté Balotelli pour 1,5 million d’euros » , avait même lâché le président Jean-Pierre Rivère le lendemain dans les colonnes de L’Équipe. Son homologue marseillais lui avait immédiatement répondu, à l’occasion d’un entretien donné à La Provence. « C’est une blague ! Notre dernière proposition portait sur un contrat de trois ans, avait expliqué Eyraud. Mon sentiment est que l’entourage du joueur souhaitait plutôt un contrat court. L’arrivée de Balotelli était une opportunité. Mais aucune opportunité, aussi talentueuse soit-elle, ne mérite que l’on remette en cause les fondements économiques, l’équilibre sportif et la ligne de conduite, y compris l’éthique que nous nous sommes fixée. (...) L’institution doit toujours primer, encore plus à l’OM. »


Non, l’Olympique de Marseille ne pouvait pas s’être fait balader par l’entourage de l’Italien pendant trois mois pour se retrouver le bec dans l’eau. Un discours ferme qui n’a pourtant pas empêché les dirigeants – ou en tout cas le président – de relancer la piste Balotelli début janvier. Éjecté des deux coupes nationales et de la Ligue Europa, mal en point en championnat, Marseille devait absolument offrir le fameux grand attaquant à un Vélodrome en colère et lassé par l'inefficacité de Germain et Mitroglou. Mais encore une fois, le directeur sportif Andoni Zubizarreta a choisi de ne pas s’impliquer dans ce dossier et Eyraud n’a pas eu la main sur les négociations. Pire, c’est Julien Fournier, le directeur général de Nice, qui a rencontré Mino Raiola à Monaco le week-end dernier pour lui transmettre l’offre de l’OM, affirme Nice-Matin. La suite ? Un mail du président marseillais pour indiquer à l’agent de Balotelli qu’il acceptait ses dernières exigences sur les primes de but par palier. Peu importe l’institution ou la fierté d’un homme, Super Mario devait absolument être marseillais.


Un cadeau empoisonné ?


Balotelli va-t-il être accueilli comme le sauveur par les supporters de l’OM ? En tout cas, il a quitté Nice sur la pointe des pieds, après avoir fait kiffer l’Allianz Riviera par intermittence les deux premières années. Mais le bilan de son ultime saison chez les Aiglons est pathétique : dix matchs, une passe décisive, cinq cartons jaunes et surtout zéro pion. Le résultat d’un manque d’implication, d’une attitude nonchalante et d’une condition physique déplorable, suffisant à exaspérer Patrick Vieira et incitant les dirigeants niçois à se débarrasser d’une star devenue un fardeau, qui aura fait sa dernière apparition sur un terrain le 4 décembre, contre Angers (0-0).


Et si Balotelli va devoir se refaire une santé, retrouver le chemin des filets et se faire une place dans le vestiaire olympien, il reste le maître du jeu. Avec un contrat en or, sans option, ni clause, l’international italien et son entourage pourront encore faire tourner en bourrique les décideurs marseillais, si ces derniers souhaitent prolonger le mariage en juin prochain. En attendant, l’OM espère pouvoir compter sur sa nouvelle recrue pour la réception de Lille, vendredi soir, et compte sur un apaisement au Vélodrome pour la venue de Frank McCourt, le propriétaire du club. Mais pas sûr que l'arrivée de l'attaquant suffise à calmer les tensions, les supporters attendant surtout des progrès sur le terrain, des résultats et une place sur le podium en fin de saison. Reste à savoir quel rôle jouera Balotelli dans ces ambitions.

Par Clément Gavard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi

il y a 7 heures En Italie, la VAR bientôt utilisée pour lutter contre le racisme ? 21 il y a 8 heures FC Thouroude #52: Comme l'OAIME 2
il y a 11 heures Sans club, Gourcuff fait du tennis en compète dans le Morbihan 42
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
il y a 12 heures Piqué et Dembélé sèchent l'entraînement par solidarité avec la grève catalane 73