Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1re journée
  3. // Swansea/United (1-4)

Avec Moyes, United gagne aussi

L'an 1 de David Moyes débute de la meilleure des manières face à Swansea. En terres galloises, Manchester United est venu, a vu et a vaincu (1-4). Sans jamais trembler, les Red Devils ont maîtrisé s'appuyant sur le talent de Robin van Persie. Seul bémol : ce but encaissé en fin de match.

Modififié
Swansea - Manchester United (1-4)
Buts : Bony 82' / Van Persie 34' et 72', Wellbeck 36' et 92'.


Après 27 années sans pitié et sans partage - ou presque - de Sir Alex Ferguson, le règne de David Moyes à la tête de Manchester United débute comme celui de son prédécesseur s'était conclu : par la victoire. Pour leur première en championnat, les Red Devils s'imposent facilement en terres galloises (1-4). Pas de révolution donc. Ce Manchester United ressemble comme deux gouttes d'eau à celui qui arrachait un nouveau sacre en mai dernier. La même solidité défensive avec un David de Gea plus que solide malgré le but de Bony en fin de match, la même efficacité terrible devant avec un Robin van Persie intraitable. La même maîtrise surtout. Les Red Devils ont su gérer lorsqu'ils étaient bougés en début de match, accélérer ensuite pour ouvrir le score et faire le break puis à nouveau gérer, tranquillement.

Rooney sur le banc, Michu dans le vent

Thiago Alcántara, Gareth Bale, Leighton Baines, Cesc Fàbregas, Marouane Fellaini, Cristiano Ronaldo ou Mesut Özil... Depuis le début du mercato, les noms les plus ronflants ont été annoncés en partance pour Old Trafford. Pourtant, aucun d'entre eux n'est présent sur la pelouse du Liberty Stadium. Depuis le banc, Wayne Rooney, boudeur et barbu, fait connaissance avec un autre barbu : José Cañas, ancien du Bétis arrivé à Swansea cet été qui se présente au royaume avec un tacle digne des plus grands bouchers du championnat. Sous la pluie galloise, les deux équipes se départagent : la possession de balle pour les joueurs de Michael Laudrup, les occasions de buts pour les Red Devils. Phil Jones, Robin van Persie et Danny Wellbeck se heurtent à Michel Worm tandis que le joueur-entraîneur-pré-retraité Ryan Giggs prouve qu'il n'a plus ses jambes de 20 ans sur une contre-attaque mal négociée. De l'autre côté, le danger vient évidemment de Miguel Pérez Cuesta aka Michu. Auteur d'une première saison canon avec 18 pions en championnat l'an dernier, l'Espagnol est à nouveau parti pour faire trembler bon nombre de défenses anglaises. Remises de la tête, déviations dos au but et grinta, l'ancien du Rayo Vallecano met à lui seul les Mancuniens en difficulté.

Manchester efficacity

Mais le Manchester United de David Moyes est le même que celui de mai dernier. Comme sous les dernières heures de Sir Alex, les Red Devils ne sont pas flamboyants dans le jeu. Oui mais voilà, ils ont toujours cette faculté à se facilité la tâche. Une efficacité qui leur permet de plier la rencontre en deux minutes avant la pause. Robin van Persie, d'un bel enchaînement poitrine-volée (0-1, 34e), puis Danny Welbeck, à la réception d'un centre de Valencia (0-2, 36e), profitent de deux erreurs de marquage de la défense de Swansea pour mettre United à l'abri. Condamné à l'exploit, Michael Laudrup fait entrer sa carte Wilfried Bony à la pause, un joker de luxe à 14 millions d'euros et qui pesait 31 buts en 30 matchs d'Eredivisie la saison dernière.

L'Ivoirien et son nouvel acolyte Michu se cherchent, se trouvent et font déjà saliver leurs supporters. Après un bon quart d'heure, les Gallois s'essoufflent peu à peu. Entré en jeu, Wayne Rooney sert Robin van Persie qui achève les Swans d'un coup de canon du gauche dans la lucarne de Worm (0-3, 72e). L'après-midi idéal pour les Red Devils ? Pas vraiment. Wilfried Bony décide de gâcher la fête en réduisant le score d'un plat du pied droit (1-3, 82e). Rooney se signera une nouvelle fois en fin de match en permettant à Wellbeck d'aggraver le score (1-4, 90+2). Premier rendez-vous réussi pour David Moyes de bon augure avant le choc face à Chelsea lors de la prochaine journée.

Thomas Porlon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié