Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Leeds United

Avant Bielsa, Leeds pensait à Conte et Ranieri

Modififié
Le Yorkshire avait les dents qui rayent le parquet.

Dans les colonnes de la Gazzetta dello Sport, le propriétaire italien de Leeds United, Andrea Radrizzani, a admis, avant de tabler sur Marcelo Bielsa, avoir tenté d'attirer dans ses filets un compatriote. Ses deux cibles : Claudio Ranieri, « une personne délicieuse » , mais surtout Antonio Conte.


« Je ne cache pas avoir tenté ma chance avec Antonio Conte, j'ai un faible pour lui. Pour le convaincre, j'aurais offert 20 millions d'euros. C'est une somme, mais avec lui, la montée en Premier League aurait été assurée » , a-t-il martelé. Avant d'expliquer que c'est son directeur sportif, l'Espagnol Victor Orta, qui lui a susurré le nom de Marcelo Bielsa.



« On était en voiture, en train de discuter des possibilités pour le poste d'entraîneur, et il m'a dit : "Bielsa, ce serait le top, malheureusement c'est impossible." [...] Je lui ai téléphoné, pas de réponse. Le lendemain, Orta m'a expliqué avoir discuté avec lui et qu'entre-temps, il avait déjà regardé sept de nos matchs en un seul jour. J'ai pris l'avion pour Buenos Aires pour faire connaissance avec lui : on a parlé pendant 10 heures d'affilée, je me suis imprégné de ses idées. En m'attendant, il avait vu 10 matchs de plus et connaissait déjà les noms et les caractéristiques de chacun des joueurs, y compris ceux de l'équipe réserve. Un homme unique. »

Maintenant deux mois que l'Argentin a pris les rênes des Peacocks. Le bilan : quatre matchs, quatre victoires. MA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Le Kiosque SO PRESS

Hier à 11:34 Football Leaks : une enquête de la FIFA sur les transferts troubles entre Aspire et Eupen 16
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
Hier à 08:01 Venez regarder un match chez So Foot ! 6