Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // AJ Auxerre/Real Madrid (0-1)

Auxerre pas bien payé

Un poteau et une main non sifflée. Auxerre peut s'estimer malheureux au terme de la défaite (0-1) concédée face à un Real Madrid sans goût ni couleurs. Seule l'expérience de Mourinho a parlé.

Modififié
« J'ai prévenu Mourinho qu'à Auxerre, l'aéroport n'est qu'un aérodrome et que les vestiaires de l'Abbé-Deschamps sont minuscules » . Dans son allégresse, Jean Fernandez a oublié de préciser que l'espace entre le terrain et les tribunes était lui aussi rikiki. Impossible de s'entendre dans ce stade de l'Abbé-Deschamps -21 379 places assises- plein comme une barrique. C'est pas tous les jours que le chef-lieu de l'Yonne accueille « le plus grand club du monde » . Comme galvanisés par la ferveur et l'hymne « Die Meister, die Besten, les grandes équipes, the champions ! » , les joueurs de l'AJA entrent dans cette rencontre comme papa dans maman le deuxième soir : amoureusement, sans se poser de questions. Les Bourguignons ne sont même pas loin de scorer d'entrée. Sur sa première action, Oliech lancé cause un rhume au champion du monde Sergio Ramos avant de bénéficier d'un contre favorable sur Casillas. Mais trop court, il ne peut mettre la baudruche dans les filets vides (4è).




Mourinho fait déjà les cent pas. Et n'arrête pas de replacer son trident offensif : Ronaldo-Benzema-Higuain. En retour, les Madrilènes prennent leurs quartiers dans la moitié de terrain auxerroise et pilonnent de loin la cage de Sorin. Ronaldo (8è) puis Lass (10è) avant que sur un corner, Higuain ajuste Sorin entre les jambes ajaïstes. Chafni sur la ligne repousse (15è). Ouf ! S'ensuivra le menu pronostiqué de la soirée : une bonne organisation défensive (4 défenseurs plus 5 milieux), la possession laissée au Real et du jeu en contre. Du coup, l'AJA ne redécouvrira la moitié merengue qu'à la demi-heure de jeu. Pas pour rien puisqu'à chaque fois sur un coup-franc lointain de Benoît Jordi Pedretti, Casillas doit se coucher. D'abord sur une tête de Ndinga ras du poteau (27è), puis sur une reprise du même Pedretti suite au mauvais renvoi madrilène (43è). Entre-temps, Diarra d'abord (35è) et Marcelo enfin (36è) visent Sorin sur des face-à-face. Mais le mal est fait. Tout un stade a compris que ce soir face à la Maison Blanche, le nul est prenable.



Aphone, Benzema est remplacé à l'heure de jeu. Pas con, Mourinho a compris que pour se frayer un chemin dans le labyrinthe défensif local, il faut ajouter la technicité d'Özil. En vain. Et comme le ballon n'est pas un Jabulani, les parpaings de Ronaldo (66è, 69è) ne sortent pas des gants d'Olivier Sorin. Pire, Auxerre touche le bois de Casillas dans le money-time. Sur un centre de Chafni, Pepe est sauvé du csc par le poteau droit (80è). L'AJA y croit. Le premier point en Ligue des Champions est là et mérité. Mais c'est oublié qu'en C1, c'est Mourinho qui décide. Entré en jeu six minutes auparavant, Di Maria marque de près d'une reprise au laser (81è). Le Portugais attendra cependant avant de se siffler la caisse de Chablis offerte par Fernandez. S'il veut passer les huitièmes, il a du pain sur la plancha.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 3 heures Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti il y a 2 heures La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 3
il y a 3 heures Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 il y a 4 heures Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 18 il y a 5 heures Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 42
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
À lire ensuite
KO technique, KO tactique