Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 16 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lille-Nantes

Au LOSC, alliage de Fonte et d’acier

Après cinq journées, le LOSC est la meilleure défense de Ligue 1 (avec le PSG, l’OL, et Montpellier d’accord). Mais avec une arrière-garde portée par un duo qui la saison dernière n’existait pas : José Fonte, arrivé de Chine cet été. Et Adama Soumaoro revenu pour la énième fois de l’infirmerie, son équipe l’an passé. Les deux centraux aux styles différents rayonnent. Focus sur ces deux piliers taillés dans un bois différent.

Modififié

Au sortir de l’Euro 2016, pour beaucoup de spécialistes, Pepe faisait figure de candidat crédible au Ballon d’or. Le Portugais se classera finalement neuvième, une belle récompense pour son Euro français de grande qualité. Mais si l’ancien joueur du Real a tant brillé, c’est aussi parce qu’il fut accompagné en défense centrale, des huitièmes jusqu’à la finale, par son complément idéal : José Fonte. À l’époque, ce dernier faisait, déjà, ce qu’il sait faire de mieux. À savoir anticiper, couper les trajectoires, et assurer la première relance. Aujourd’hui à Lille, le Lusitanien s’affirme à nouveau comme un partenaire de choix, cette fois celui d’Adama Soumaoro.

Un vieux jeune


À bientôt 35 ans (il les fêtera le 22 décembre prochain), José Fonte n’aurait pu avoir sa place dans le LOSC Unlimited de Marcelo Bielsa, classé l’an dernier comme l’équipe la plus jeune des cinq grands championnats avec 22,88 ans de moyenne âge. Encore titulaire avec la Selecção cet été, le longiligne défenseur (1,91m) est allé en Russie étoffer son CV. De par son style de jeu, il encadre ses partenaires, à commencer par le plus proche Adama Soumaoro qui, depuis le début de saison, fait mal aux attaquants adverses, gagne ses duels et règne dans les airs. Capitaine du Southampton sixième de Premier League quelques mois avant de remporter l’Euro, Fonte était déjà le discret à côté du brillant Van Dijk. Seulement, cette année-là, c’était lui qui tutoyait l’équipe type de PL, et il échouera tout près. L’ancien latéral des Saints Graeme Le Saux l’observait alors bien plus que comme un défenseur qui simplement défend. « Fonte ne se contente pas de juste récupérer le ballon, son idée première est de trouver un partenaire plutôt que de dégager. Dans les matchs que j’ai vus de lui, j’ai été impressionné par son jeu de passe, et par le fait qu’il respecte ça comme une part de son boulot » , expliquait l’ancien international anglais à NBC SportsWorld.


Deux ans plus tard, après un passage éclair en Chine, au Dalian Yifang, l’âge de Fonte s’affiche sur son état civil en trompe-l’œil. De fait, il a disputé son premier match de championnat de première division portugaise à 22 ans, son premier de Premier League à 28, son premier avec la Seleção à 30. Chaque checkpoint au plus haut niveau entrecoupé par de multiples passages en dessous, en Championship avec Crystal Palace, et un journey de la League One (D3) à la PL avec Southampton. À 34 ans, Fonte est un vieux jeune, un néo Dogue qui a toujours les crocs. Le Portugais à ses côtés, Adama Soumaoro est tranquillisé, intronisé capitaine de Lille en début de saison. De quoi enfin se concentrer sur son jeu, et faire valoir ses énormes qualités.


Soumaoro, un nouveau physique pour une nouvelle vie


Adama Soumaoro, lui, a déjà 26 ans, et pas une saison complète en Ligue 1. Aussi parce que son corps, 1,86m pour 93 kilos, n’est pas épargné par les blessures. Victime d'une rupture du tendon d’Achille en avril 2017, le Franco-Malien a vu sa saison dernière perturbée par de nombreuses rechutes et n’a jamais pu affirmer un potentiel espéré par beaucoup dans le Nord. Requinqué, il est désormais plein d’ambitions pour la suite. « La saison dernière fut très compliquée, car je n’ai pas pu aider le club comme je l’aurais voulu. Aujourd’hui, je vais très bien, je me suis préparé pour la saison. Avec mon agent, on a décidé d’aller bosser à Los Angeles en voyant différents spécialistes dans différents domaines. Maintenant, j’ai la rage, je suis revanchard » , confiait-il à La Voix du Nord avant la préparation de début de saison.


Cinq matchs de Ligue 1 plus tard, et autant de prestations convaincantes, sa « rage » s’exprime aux dépens des attaquants de Ligue 1. Rapide, puissant, fort dans les duels, il possède des qualités que Fonte n’a pas, le Portugais ayant, lui, des atouts que Soumaoro n’a pas encore. Une relation qui n’en est qu’à ses prémices. Et qui n’est pas sans accroc. Preuve en sont ce penalty provoqué par l’ex-Saint la semaine dernière à Amiens et ce dernier quart d’heure qu’ils ont peiné à maîtriser. Mais l’entente Fonte-Soumaoro est vouée à grandir, et dépendra principalement de la capacité du second à confirmer les qualités entrevues jusque-là. De là à en faire un jour un candidat au Ballon d’or ? Pas sûr. Mais un des meilleurs défenseurs de Ligue 1, oui.

Par Romuald Gadegbeku
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 11:41 NOUVEAU : 150€ OFFERTS en CASH chez ParionsSport jusqu'au 14 novembre seulement ! Hier à 09:42 OFFRE SPÉCIALE LIMITÉE : 10€ offerts sans avoir à déposer le moindre centime 1
Hier à 16:00 Drogba repousse sa retraite et marque pour Phoenix 4
Partenaires
Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 10:30 Gignac va prolonger aux Tigres 7 Hier à 10:00 Les rescapés de Thaïlande à l'entraînement avec le LA Galaxy 2