Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Présentation de l'Atlético Madrid

Atlético Madrid : le Tigre n'est plus en toi

Impressionnant la saison passée, le club du Sud de Madrid commencera la prochaine Liga orphelin de son chouchou Falcao. Point positif, le départ du Colombien peut permettre à une tripotée de joueurs talentueux d'éclore pour de bon au plus haut niveau. Point négatif, c'est probablement le retour de la lose chez les Matelassiers.

Modififié
Bilan de l'été

Falcao s'en est allé. Lui, ses cheveux gominés et sa compilation de buts ont rejoint le super méga giga projet sportif monégasque contre 60 millions d'euros. Du coup, le reste du mercato des Madrilènes est quelque peu resté dans l'ombre. Hormis la signature de David Villa pour un poil plus que 2 Millions (l'affaire du siècle), le président Cerezo a sorti le chéquier pour arracher au Rayo Vallecano son attaquant Leo Baptistão, jeune Cyrano du football brésilien. Ainsi que José Giménez, espoir uruguayen. Rien à voir avec Christian. Enfin, on espère. Du côté des départs, l'Atléti vend Pizzi, qui semblait pourtant s'être aguerri en prêt à la Corogne l'année dernière. Le Portugais s'en ira gratter une place à l'Espanyol Barcelone où il a été prêté par son nouvel acquéreur Benfica. Dragué par plusieurs clubs, Diego Simeone a quant à lui mis un stop d'entrée. Il reste fidèle à ce club sur lequel il continue de déteindre. « Si on ne met pas d'intensité dans le jeu, on devient une équipe normale  » déclarait-il il y a quelques jours. Sinon, tout le groupe pro a été reçu en ce début d'Août par le chef d'état le plus cool de la planète, le Président Uruguayen José Mujica qui leur a lancé un : « Bravo, je sais que vous avez gagné contre le Real. Prenez soin des Uruguayens qui jouent pour vous, s'il vous plaît » . Présidence normale.

Coeff de résistance au Real et Barça : 33%

Le 17 mai dernier, les Colchoneros avaient enlevés la Coupe du Roi contre leurs ennemis du Real. Et à Bernabéu, ma bonne dame. La tendance s'est donc confirmée, les Rouges et Blancs n'ont plus peur des Merengues. Et il se pourrait bien qu'Ancelotti viennent se faire souffler dans le sourcil par la fougue de son compère Simeone le long de la pelouse de Vicente Calderón. Contre le Barça, en revanche, plus aucune victoire en championnat depuis le 14 février 2010. Mais bon, même s'ils devaient se manger 4 taules contre ces deux mastodontes, les Indios restent meilleurs que les 17 autres équipes de la Liga. Car il n'y a pas que Falcao qui a bougé du royaume. Soldado et Negredo, qui complétaient le quinté des meilleurs buteurs de l'exercice précédent, ont également dit Bye-Bye à l'Espagne. Autrement dit, si les supporters craignent que leur équipe se soit affaiblie durant ce mercato, qu'ils se rassurent. La concurrence n'a pas fait mieux.

Portrait-robot

20% le nombre de décimètres avant de toucher le crâne de Courtois.
6% la longueur du tarin en cm de Leo Baptistão
15% le nombre de cartons que va se manger Diego Costa durant la saison
6% le nombre de pommes qu'essaie désespérément de pécho l'ours sur le blason du club
37% le nombre de buts de l'Atlético non-inscrits par Falcao en Liga l'année dernière.
13,9% le taux de tension du Cholo Simeone pendant les rencontres. Quand il est très, très calme.
2,1% Le prix de David Villa. Toujours aussi incroyable.

Le joueur à suivre : Koke

Pur produit des écoles de formation locales, Jorge Resurrecion Merodio ne peut pas encore répondre par des miracles de son patronyme christique. Mais il vaut largement le coup d'œil. Titulaire lors de la précédente saison, Koke de son petit surnom devrait produire des prestations encore plus abouties cette année, notamment en Ligue des champions. Le Madrilène de naissance participe aux phases offensives où il offre souvent l'avant-dernière passe. Mais au fil des matchs le milieu de terrain a également étoffé son volume physique, ce qui lui permet désormais de venir prêter de précieux coups de mains à ses défenseurs. Présenté comme le prochain Iniesta, le jeune droitier semble avoir la tête sur les épaules. Et les caresses dans les chaussettes. Koke, c'est du pur.



La banderole des supporters


« Vous avez fait quoi des 60 millions, sérieusement ?  »

Ce qu'il va se passer cette saison

Au matin de la 26e journée, l'Atlético possède toujours 1 point de retard sur un Barça leader, et devance de deux unités le Real Madrid. L'heure du derby approche, et tout Vicente Calderón y croit. Oui mais voilà, grâce une fulgurance de Cristiano, la Maison Blanche mène 1-0. 78e minute, David Villa sort légèrement blessé par Arbeloa. Selon la victime à cause d'un différend passé. Les Matelassiers poussent, mais sur un corner dégagé par Sergio Ramos, Isco s'empare de la balle et file comme un éclair vers le camp adverse. C'en est trop pour Simeone qui déboule sur le terrain et tacle par derrière le transfuge de Málaga. Sur les lèvres de l'entraîneur, un sourire soulagé. Oui, après ces dernières années passées à se contenir, le Cholo peut enfin exploser. La bagarre qui s'en suit n'est que du pain béni. Battu, mais orgueilleux, l'Atlético de Madrid termine le championnat à une frustrante 4e place. De justesse. Pendant ce temps, David Villa clôture sa saison avec 25 pions, s'adjugeant le trophée Zarra haut la main. Le Barça propose de racheter El Guaje pour 40 millions d'euros. L'économie catalane va bien.

Chanson de l'année

Actionslacks - We Are Not Losers Anymore

Vidéo


Par Walter Laouadi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 17 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 Hier à 13:47 Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 46
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur