• France
  • Ligue 1
  • 10e journée
  • Marseille/Lyon

Top 5 : les plus beaux buts d’OM-OL

Par Gaspard Manet et Pierre Girard

Ce soir, Marseillais et Lyonnais s'affrontent au Vélodrome pour le choc en retard de de la 10e journée de Ligue 1. L'occasion était donc trop belle de claquer un petit Top Five des plus beaux buts plantés par les deux équipes, en terres marseillaises, ces dernières années. Qu'on l'appelle « Olympico », « choc des Olympiques » ou autre, peu importe. Ce qui compte finalement, c'est que ce match reste une sacrée confrontation, qui a offert de sacrés buts, grâce à de sacrés joueurs. Sacré top.

1/ Juninho, accusé de viol par la défense marseillaise

21 mai 2005, 37e journée de Ligue 1. OM – OL : 0 – 1
Les joueurs de l’OL sont déjà champions quand ils arrivent au Vélodrome, ce jour-là. Sacrés deux journées avant, les hommes de Paul Le Guen sont libérés de toute pression dans ce duel au sommet. Seulement voilà, Lyon possède un certain Juninho dans ses rangs, qui n’a que faire que le titre soit déjà assuré. Peu après la mi-temps, à la 56e minute de jeu, le Brésilien livre un numéro de soliste dont doivent sûrement se rappeler les défenseurs marseillais présents sur la pelouse ce 21 mai 2005. Héritant du ballon à l’entrée de la surface, le n°8 de l’OL effectue deux feintes de frappes consécutives pour mettre dans le vent ses gardes du corps, avant de réaliser un superbe crochet qui en envoie un troisième aux choux, puis de conclure d’un plat du pied serein dans le petit filet. La classe, tout simplement.

2/ Pagis, ce héros

31 janvier 2007, huitième de finale de la Coupe de France. OM – OL : 2 – 1
Lyon pensait tenir sa qualification pour les quarts de finale de la Coupe de France ce jour-là. Cris avait, en effet, ouvert le score en début de match pour une équipe de Lyon qui se contentait de gérer, par la suite, son avantage au score. Il ne reste que deux minutes dans le temps additionnel quand Pagis surgit dans la surface à la réception d’un centre contré. Le Marseillais pète une reprise sans contrôle de l’intérieur du pied, qui finit sa course dans le petit filet de Greg Coupet. Boostés par cette superbe égalisation, les Marseillais iront même chercher la qualif’ dans les arrêts de jeu, grâce à une tête de Niang. Quand l’utile se mêle à l’agréable.

3/ Juninho : le coup franc lui va si bien

22 octobre 2006, 10e journée de Ligue 1. OM – OL : 1 – 4
Les Marseillais sont invaincus à domicile depuis un an, avant cette rencontre au sommet entre le premier et le deuxième du classement. L’OL, leader, se déplace donc sur la pelouse de son dauphin, l’OM. Pour le 1000e match retransmis sur Canal +, on peut dire que les abonnés de la chaîne cryptée ont été servis. Les Lyonnais ont donné une véritable leçon de football aux locaux. Score final : 4 buts à 1 pour les Gones. Après avoir ouvert le score à la 20e minute de jeu, Juninho récidivera en fin de match sur un énorme coup franc. Excentré sur la droite de la surface, le Brésilien envoie une petite gâterie dans la lunette opposée. Il paraît qu’à l’heure actuelle, Carrasso ne sait toujours pas ce qu’il s’est passé.

4/ Taiwo : essaye encore !

21 mars 2010, 29e journée de Ligue 1. 0M – OL : 2 – 1
Taye Taiwo est le buteur providentiel de cet OM-OL qui sent la poudre. À l’entame de la dernière ligne droite du championnat, les Marseillais sont bien accrochés à leur fauteuil de leader. Le match est tendu, comme d’hab’. Il faut surtout attendre les vingt dernières minutes pour que tout se débride. Charles Kaboré met l’OM sur orbite en ouvrant le score. Mais Bafétimbi Gomis lui répond à la 80e minute. 1-1. On se dit que les deux équipes s’en contenteront. C’était sans compter sur la pugnacité de Taiwo. À la 81 ème, le latéral gauche est à la retombée du ballon sur un corner. D’abord, il foire totalement sa reprise. La deuxième tentative, en revanche, est parfaite. Deux mois plus tard, Marseille et son bourrin nigérian sont sacrés champions de France.

Vidéo

5/ Cissé, buteur sur place

6 avril 2008, 32e journée de Ligue 1. OM-OL : 3 – 1
Cet « Olympico » arrive en fin de championnat. Mais Lyon a déjà buté tout suspense. En tête du championnat depuis le mois d’octobre et la 10e journée, l’OL écrabouille ses concurrents pour son septième titre de suite. Vertigineux. Mais au Vélodrome ce soir-là, Marseille a les crocs. Son duo d’attaquants Mamadou Niang/Djibril Cissé est un monstre à deux têtes, qui va mettre au supplice l’arrière-garde rhodanienne. À la réception d’un centre de Samir Nasri côté droit, le Djib’ va inscrire l’un des plus beaux buts de cette Ligue 1 2007/2008. Les pieds dans le ciment, l’international français n’a pas le temps de dribbler. Alors il dégaine une surpuissante chouquette du droit. Direction la lulu de Greg Coupet. Cissé s’offre même le luxe de distribuer un caviar à Niang, pour le 2-0, deux minutes plus tard.

Par Gaspard Manet et Pierre Girard


Dernières actus

0
League Cup : Newcastle prend la demie aller à Southampton League Cup : Newcastle prend la demie aller à Southampton

League Cup : Newcastle prend la demie aller à Southampton

League Cup : Newcastle prend la demie aller à Southampton

2
La Lazio humilie Milan La Lazio humilie Milan

La Lazio humilie Milan

La Lazio humilie Milan

4
Le Bayern arrache le nul contre Cologne Le Bayern arrache le nul contre Cologne

Le Bayern arrache le nul contre Cologne

Le Bayern arrache le nul contre Cologne

1
Le RB Leipzig gifle Schalke 04 Le RB Leipzig gifle Schalke 04

Le RB Leipzig gifle Schalke 04

Le RB Leipzig gifle Schalke 04

6
Le but le plus dégueulasse de 2023 Le but le plus dégueulasse de 2023

Le but le plus dégueulasse de 2023

Le but le plus dégueulasse de 2023